Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

 

 Grandeur et misère du programme spatial américain

Aller en bas 
+7
DoubleMexpress
Constellation
Aldebarande
Dominique M.
lunarjojo
fan de ducrocq
Explorer
11 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeVen 14 Déc 2012 - 1:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'absence persistante d'un consensus sur l'avenir de l'exploration habitée, que ce soit au sein de la NASA, entre la Maison Blanche et le Sénat... ou au sein même du Sénat a de quoi inquiéter. Pas de consensus mais à la place des tentatives de compromis boiteux, mécontentant les uns et les autres. Que faire alors, sachant que le budget spatial n'est pas (ou plus) à la hauteur des ambitions... et ceci durablement ? Va-t-on vers une raréfaction sévère des vols habités comme certains le laissent entendre ? Vouloir faire des économies risque de passer au final pour un beau gâchis. En effet, que les missions soient réalisées ou non, les équipes d'ingénieurs, de techniciens, d'astronautes ont un coût, tout comme les machines, le matériel... De plus si les missions sont trop rares on court le risque d'une perte de compétences (avec toutes ses conséquences). Ajoutons que le public pourrait bien être démobilisé si l'objectif se limitait aux seuls points de Lagrange... sans oublier que bon nombre d'astronautes seraient démotivés, lassés d'attendre leur tour. Alors, fatalement, on arrêtera tout (après avoir dépensé des milliards de dollars).
Ce qui me frappe et me rend assez pessimiste c'est que tous les programmes spatiaux habités ont conduit à des impasses. Dans les années 60 après une montée en puissance spectaculaire et le triomphe d'Apollo la Lune a été abandonnée... alors qu'on nous promettait une suite. Changement de cap dans les années 70, 80, et l'on a tout misé sur la navette. Là encore promesses non tenues et ça été l'impasse. Entretemps l'Amérique (avec ses partenaires) a construit l'ISS mais nous sommes loin des annonces et des projets originels... et de nouveau c'est l'impasse.
Tous ces programmes ont été lancés en fanfare puis abandonnés (ou le seront dans quelques années comme pour l'ISS), alors qu'ils étaient censés ouvrir une ère nouvelle. Naguère souvenons-nous qu'il était prévu de mener de front tous ces programmes en leur donnant toujours plus d'ampleur, en y apportant toujours plus de perfectionnements, un cercle vertueux qui permettait une véritable Conquête de l'Espace. Il n'en a rien été. Depuis des décennies tous les efforts pour relancer le programme spatial se sont soldés par des échecs (Space Exploration Initiative, Programme Constellation...) et après toutes ces opportunités perdues il y a eu la crise (financière, économique, sociale). Aujourd'hui pour préparer le futur les Américains se retrouvent pratiquement à la case zéro et semblent déboussolés; confused ils tentent désespérément de donner corps à leurs ambitions mais le doute les tenaille. La motivation pourrait bien en pâtir. No Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Dominique M.
Administrateur
Dominique M.


Nombre de messages : 4601
Age : 69
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeVen 14 Déc 2012 - 21:07

les décideurs, c'est à dire les politiques, n'ont qu'une vision à court ou au mieux à moyen terme, la durée de leur projet étant sous tendu par la durée de leur mandat et malheureusement, contrairement à l'époque Apollo, il faut bien plus de dix ans pour mener à bien un projet ambitieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeSam 15 Déc 2012 - 14:42

Citation :
Les décideurs, c'est à dire les politiques, n'ont qu'une vision à court ou au mieux à moyen terme, la durée de leur projet étant sous tendu par la durée de leur mandat et malheureusement, contrairement à l'époque Apollo, il faut bien plus de dix ans pour mener à bien un projet ambitieux ...
Je pense que les décideurs doivent en avoir pleinement conscience (du moins je l'espère), mais pourront-ils faire évoluer les choses ?
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeDim 16 Déc 2012 - 10:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous ne sommes plus qu'a deux semaines et demie du redoutable “fiscal cliff,” qui comprend des réductions budgétaires importantes pour la NASA et d'autres agences fédérales. Alors que les discussions se poursuivent, il n'y a aucun signe du côté de la Maison Blanche et du Congrès montrant qu'on soit parvenu à trouver une solution afin d'éviter ces coupures budgétaires automatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMar 18 Déc 2012 - 0:15

Poursuivons notre soliloque. Quand je vois l'enlisement actuel du programme spatial américain, la totale impuissance des responsables politiques à dégager une stratégie cohérente et à long terme, j'en arrive à la conclusion décourageante (désolé de le dire) que l'exploration habitée n'a plus vraiment d'avenir (chose que je pressentais d'ailleurs depuis des années). Comment croire en effet à tous ces rêves de conquête alors que le budget spatial ne suit pas (et n'a jamais suivi, depuis des décennies).
L'heure étant aux économies il faudra bien tailler quelque part... et en l'absence de consensus (et après avoir épuisé toute les solutions) la victime est toute trouvée : ce sera l'exploration habitée (de loin l'entreprise la plus coûteuse) avec en ligne de mire le vol habité lui-même. Cela paraît impensable mais la situation actuelle n'est-elle pas déjà ahurissante pour tous ceux qui ont vécu avec intensité les années Apollo ? Une consolation tout de même, l'exploration se fera pas robot interposé.
Revenir en haut Aller en bas
lunarjojo
Administrateur
lunarjojo


Nombre de messages : 842
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMar 18 Déc 2012 - 20:46

Explorer a écrit:
.....la totale impuissance des responsables politiques à dégager une stratégie cohérente et à long terme, j'en arrive à la conclusion décourageante (désolé de le dire) que l'exploration habitée n'a plus vraiment d'avenir

C'est, je crois, une vision réductrice. Il est souvent tentant, pour un groupe humain, quel qu'il soit, de trouver des coupables. Dans le cas de l'exploration spatiale, les politiques jouent souvent ce rôle. Encore une fois, les politiques, sous nos démocratie, sont élus. Et si on élit des hommes politiques disons timorés sur la conquête spatiale, c'est que la société est aussi non convaincue de la pertinence des programmes spatiaux. Évidement, lire ceci sur un forum astronautique peut faire hurler. Mais la société est surtout composée d'hommes et de femmes complètement indifférents aux vols habités et à la conquête spatiale en général. Est ce pour cela que l'astronautique s'est surtout plu dans les dictatures? Une simple anecdote que j'ai vécu: lorsque JL Chrétien est venu dédicacer son livre à Nancy il y a environ 3 ans, une dizaine de personnes se pressaient (si on peut dire) dans la salle. Pour mémoire, Nancy et sa banlieue, c'est 400 000 habitants.

Quant à l'impuissance des pouvoirs politiques, je vous rassure: elle éclate sur divers sujets!!! La lutte contre le chômage, par exemple, est un échec complet depuis 30 ans. Ici aussi, peu de vision d'ensemble, mais de petits programmes éparpillés. Comme dans l'espace.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
Dominique M.
Administrateur
Dominique M.


Nombre de messages : 4601
Age : 69
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 9:12

lunarjojo a écrit:
[ Et si on élit des hommes politiques disons timorés sur la conquête spatiale, c'est que la société est aussi non convaincue de la pertinence des programmes spatiaux.


convaincu de la pertinence ... je ne saurais dire ... mais je constate TOUS les JOURS que "les gens" portent un intérêt considérable à l'exploration spatiale et plus partiulièrement à l'homme dans l'espace.

Je reçois beaucoup de monde dans mon cabinet bien sûr et la déco du sus-dit cabinet a, disons, une "légère" touche spatiale (tableaux, maquettes, livres, photos ...). L'intérêt qu'ils y portent est très significatif et les questions fusent régulièrement ... de "quelle merveilleuse aventure", en passant par "je les admire ces astronautes" jusqu'à "quand croyez vous que l'on ira sur Mars?. Et je ne vous parle pas des enfants. Il faudrait que l'on encourage les vocations de ces jeunes vers le spatial.
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 10:06

Citation :
C'est, je crois, une vision réductrice. Il est souvent tentant, pour un groupe humain, quel qu'il soit, de trouver des coupables.
Je n'accuse personne, je pars d'un constat. Il est un fait que l'Amérique nourrit de grandes ambitions pour le "beyond" mais il se trouve, aussi, que l'Amérique n'a pas (ou plus) les moyens de ses ambitions. C'est la quadrature du cercle, ce qui explique l'enlisement actuel... enlisement qui sera inévitablement sanctionné. S'il ne se dégage pas, assez rapidement, une stratégie cohérente et à long terme il n'y aura pas de financement (“fiscal cliff”)... mais sans un financement suffisant et stable il ne peut y avoir non plus de stratégie cohérente à long terme. Seule solution réaliste pour sortir de l'impasse : renoncer ou réduire drastiquement ses ambitions. C'est bien ce qui risque de se passer. Sad
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 18:05

lunarjojo a écrit:
... Encore une fois, les politiques, sous nos démocratie, sont élus.

Ils sont élus sur des promesses...


lunarjojo a écrit:
Et si on élit des hommes politiques disons timorés sur la conquête spatiale, c'est que la société est aussi non convaincue de la pertinence des programmes spatiaux...

Le sénateur du Massachusetts John Kennedy était contre tout programme spatial habité... et pourtant !



_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
lunarjojo
Administrateur
lunarjojo


Nombre de messages : 842
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 18:54

Dominique M. a écrit:

Je reçois beaucoup de monde dans mon cabinet bien sûr et la déco du sus-dit cabinet a, disons, une "légère" touche spatiale (tableaux, maquettes, livres, photos ...). L'intérêt qu'ils y portent est très significatif et les questions fusent régulièrement ... de "quelle merveilleuse aventure", en passant par "je les admire ces astronautes" jusqu'à "quand croyez vous que l'on ira sur Mars?. Et je ne vous parle pas des enfants. Il faudrait que l'on encourage les vocations de ces jeunes vers le spatial.

C'est anecdotique. Vous êtes leur médecin et vous recevez ces gens en tant que tel. Vous auriez dans votre cabinet une exposition sur la marine (anciennes cartes, maquettes de voiliers, etc) que les personnes montreraient aussi un intérêt quelconque. Dans mon environnement professionnel, l'espace n'est vraiment pas le sujet N°1. Dans certains cas, je suis même surpris de la méconnaissance des bases de l'astronomie (demandez à quelqu'un au hasard pourquoi les jours sont plus courts en hiver, par exemple)

Citation :
Le sénateur du Massachusetts John Kennedy était contre tout programme spatial habité... et pourtant !

Encore une fois, tout le monde pense à Apollo comme une situation normale, alors que c'était exceptionnel. La normale, c'est aujourd'hui....

Citation :
Je n'accuse personne, je pars d'un constat. Il est un fait que l'Amérique nourrit de grandes ambitions pour le "beyond" mais il se trouve, aussi, que l'Amérique n'a pas (ou plus) les moyens de ses ambitions.

L’Amérique (lire les USA) a toujours les moyens de ses ambitions. Mais elles ne sont pas spatiales. Un pays qui peut se permettre de dépenser plus de 500 M$ par an pour ses armées est tout sauf un pays sans moyens.

Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 19:16

lunarjojo a écrit:
Encore une fois, tout le monde pense à Apollo comme une situation normale, alors que c'était exceptionnel. La normale, c'est aujourd'hui....


Exactement !


Apollo est une "singularité".



_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 19:20

Peu de gens, par exemple, savent, combien d'Hommes au total ont marché sur la Lune !

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
Apolloman

Apolloman


Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 24/06/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeMer 19 Déc 2012 - 19:57

SpaceNut a écrit:
Peu de gens, par exemple, savent, combien d'Hommes au total ont marché sur la Lune !

Ooooh misère... Je viens d'en avoir l'expérience, il y a quelques semaines, avec la maîtresse (directrice de l'école) de mon fils et je crois que toi aussi tu en avais fait l'expérience No
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeJeu 20 Déc 2012 - 0:03

Heureux d'avoir réussi à relancer le débat. Merci aux contributeurs.

lunarjojo a écrit:
L’Amérique (lire les USA) a toujours les moyens de ses ambitions. Mais elles ne sont pas spatiales. Un pays qui peut se permettre de dépenser plus de 500 M$ par an pour ses armées est tout sauf un pays sans moyens.
Cette affirmation me laisse perplexe. En admettant que cela soit vrai pourquoi l'Amérique persiste-t-elle alors à afficher, depuis des décennies, de si grandes ambitions spatiales (un peu moins pharaoniques au fil du temps il est vrai)... alors que le financement n'a jamais suivi ? Ajoutons que pendant des années et des années on a laissé croire que les grands programmes habités ne nécessitaient pas de moyens supplémentaires. On en voit le résultat aujourd'hui.
Je conçois très bien que l'exploration habitée ne soit pas une priorité pour les politiques mais alors qu'on cesse cette hypocrisie car elle ne peut avoir que des effets dévastateurs : perte de crédibilité pour la NASA, humiliation de l'Amérique se montrant incapable de concrétiser ses ambitions (des ambitions qui passeront pour des fanfaronnades), absence de soutien du grand public, voire son hostilité...
En comparaison l'Europe a su se montrer plus sage en manquant d'ambitions ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeVen 21 Déc 2012 - 13:07

:sortir:
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeVen 21 Déc 2012 - 17:30

Explorer a écrit:
... pourquoi l'Amérique persiste-t-elle alors à afficher, depuis des décennies, de si grandes ambitions spatiales (un peu moins pharaoniques au fil du temps il est vrai)... alors que le financement n'a jamais suivi ? Ajoutons que pendant des années et des années on a laissé croire que les grands programmes habités ne nécessitaient pas de moyens supplémentaires. On en voit le résultat aujourd'hui.
Je conçois très bien que l'exploration habitée ne soit pas une priorité pour les politiques mais alors qu'on cesse cette hypocrisie car elle ne peut avoir que des effets dévastateurs : perte de crédibilité pour la NASA, humiliation de l'Amérique se montrant incapable de concrétiser ses ambitions (des ambitions qui passeront pour des fanfaronnades), absence de soutien du grand public, voire son hostilité...
En comparaison l'Europe a su se montrer plus sage en manquant d'ambitions ! Laughing


Sans échéance concrète, pas de programme d'envergure, Kennedy et ses conseillers l'avaient bien compris d'où le "before this decade is out" !

Sans un but bien défini "land a man on the moon and return him safely to the earth" pas de programme d'envergure.

Enfin sans communication qui fasse appel au romanesque, à l'exaltation des sentiments, pas de programme d'envergure, d'où l'espace décrit comme la Nouvelle Frontière, pleine de promesses et de richesses. Les astronautes sont ces pionniers à la conquête de terres nouvelles. Une aventure héroïque avec ses héros et ses méchants qui ne sont plus les indiens mais les soviétiques qui veulent étendre leur domination sur le monde.

Ce sont les trois ingrédients indispensables à la poursuite d'un programme spatial d'envergure de type Apollo. S'il en manque un, la sauce ne prend pas !
Ni auprès des "taxpayers" et encore moins auprès des "Congressmen"... C'est pour cela que les annonces faites par Reagan, Bush et consorts n'ont jamais été suivies de faits...





_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeVen 21 Déc 2012 - 18:18

Apollo reste une référence qui continue de hanter la NASA. Cette dernière ne perd pas une occasion de célébrer ce programme devenu mythique. C'est d'ailleurs symptomatique !








_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Déc 2012 - 15:30

Citation :
Sans échéance concrète, pas de programme d'envergure, Kennedy et ses conseillers l'avaient bien compris d'où le "before this decade is out" !

Sans un but bien défini "land a man on the moon and return him safely to the earth" pas de programme d'envergure.

Enfin sans communication qui fasse appel au romanesque, à l'exaltation des sentiments, pas de programme d'envergure, d'où l'espace décrit comme la Nouvelle Frontière, pleine de promesses et de richesses. Les astronautes sont ces pionniers à la conquête de terres nouvelles. Une aventure héroïque avec ses héros et ses méchants qui ne sont plus les indiens mais les soviétiques qui veulent étendre leur domination sur le monde.

Trois ingrédients indispensables assurément mais il y en a un 4e (le plus important)... c'est le financement. Jusqu'à l'abandon du programme Constellation je rappelle qu'on fixait bien des échéances mais qu'elles n'étaient jamais tenues, qu'on trouvait toujours des tas de raisons de réaliser des usines spatiales, de retourner sur la Lune, d'y établir des bases habitées ou d'aller sur Mars... et que la NASA excellait dans l'art de la communication (pendant des années j'y ai cru).
Ces trois ingrédients n'ont pas suffi parce qu'à chaque fois on butait sur le problème du financement. En effet les responsables politiques ont toujours considéré ces programmes comme étant trop hasardeux, et comme ils se devaient de gérer au mieux les deniers publics... qu'ils avaient des comptes à rendre à leurs électeurs ! Une méfiance d'ailleurs justifiée, par le coût astronomique d'Apollo, par le succès très mitigé de la navette (un échec commercial complet) et enfin par les dérapages budgétaires de l'ISS.
Aujourd'hui la NASA fait profil bas. Elle ne fixe plus d'échéances, se fixe un but minimaliste et se montre nettement plus avare en communication. "Chat échaudé craint l’eau froide".
Joyeux Noël minixmas2 snoel (Je ne crois plus au Père Noël Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Déc 2012 - 16:57

Explorer a écrit:
Trois ingrédients indispensables assurément mais il y en a un 4e (le plus important)... c'est le financement. Jusqu'à l'abandon du programme Constellation je rappelle qu'on fixait bien des échéances mais qu'elles n'étaient jamais tenues, qu'on trouvait toujours des tas de raisons de réaliser des usines spatiales, de retourner sur la Lune, d'y établir des bases habitées ou d'aller sur Mars... et que la NASA excellait dans l'art de la communication (pendant des années j'y ai cru).
Ces trois ingrédients n'ont pas suffi parce qu'à chaque fois on butait sur le problème du financement. En effet les responsables politiques ont toujours considéré ces programmes comme étant trop hasardeux, et comme ils se devaient de gérer au mieux les deniers publics... qu'ils avaient des comptes à rendre à leurs électeurs ! Une méfiance d'ailleurs justifiée, par le coût astronomique d'Apollo, par le succès très mitigé de la navette (un échec commercial complet) et enfin par les dérapages budgétaires de l'ISS.
Aujourd'hui la NASA fait profil bas. Elle ne fixe plus d'échéances, se fixe un but minimaliste et se montre nettement plus avare en communication. "Chat échaudé craint l’eau froide".


Comme le rappelle lunarjojo, le budget annuel de la défense s'élève à plus de 20% du budget fédéral (4,2 % du PIB) alors que la NASA n'en dépense que 0,4% !!!
Le programme Apollo a coûté, en dollars constants, environ 120 milliards de dollars sur une dizaine d'années. Le budget de la Défense est d'environ 500 milliards de dollars PAR AN !

Le financement n'est donc pas un problème pour les Etats-Unis. Il s'agit bien plus d'un manque de motivation lié au troisième point, il n'y a plus de "méchants" à combattre, de suprématie à démontrer. Les programmes spatiaux habités n'ont qu'une seule finalité, démontrer la puissance d'un pays, d'un système. Le jour où le leadership des Etats-Unis sera réellement remis en cause (certainement par la Chine, car la Russie est hors-jeu depuis longtemps) les choses bougeront !

Aucun programme spatial ne pouvant rapidement rapporter de dividendes, pas d'or ou de pétrole dans le sous-sol de la Lune ou de Mars, rien, hormis le prestige, ne justifie à l'heure actuelle la présence de l'Homme sur la Lune ou sur Mars...


Quant à la NASA, elle fait ce qu'elle peut avec les moyens qu'on lui donne... No



snoel minixmas2 JOYEUX NOEL A TOUS !




_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
lunarjojo
Administrateur
lunarjojo


Nombre de messages : 842
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Déc 2012 - 18:40

SpaceNut a écrit:
Le financement n'est donc pas un problème pour les Etats-Unis.

Ce n'est pas parce que le budget de la NASA représente peu par rapport au budget fédéral qu'il n'est pas un problème. Le budget de la défense est à la hauteur du titre de "gendarme du monde" dont s'est auto-proclamé les USA. De plus, il ne faut pas oublier qu'un tiers environ du budget US est emprunté. Or, la limitation de la dette est un des cheval de bataille des républicains.

Citation :
Il s'agit bien plus d'un manque de motivation lié au troisième point, il n'y a plus de "méchants" à combattre, de suprématie à démontrer. Les programmes spatiaux habités n'ont qu'une seule finalité, démontrer la puissance d'un pays, d'un système. Le jour où le leadership des Etats-Unis sera réellement remis en cause (certainement par la Chine, car la Russie est hors-jeu depuis longtemps) les choses bougeront !

C'est une réflexion liée à l'histoire. Je ne suis pas sûr que si les Chinois, pour ne prendre qu'eux, viennent à se montrer "envahissants" spatialement parlant, que l'Amérique relève le défi. D'une part l'Amérique des années 2010 n'a rien à voir avec celle de 1960. D'autre part, laisser s'épuiser un adversaire sur des objectifs non stratégiques est un bon moyen pour qu'il s'embourbe.

Citation :
Aucun programme spatial ne pouvant rapidement rapporter de dividendes, pas d'or ou de pétrole dans le sous-sol de la Lune ou de Mars, rien, hormis le prestige, ne justifie à l'heure actuelle la présence de l'Homme sur la Lune ou sur Mars...

Même s'il y en avait, ils coûteraient bien plus chers que ce qu'ils rapporteraient....

Cordialement


Dernière édition par lunarjojo le Sam 22 Déc 2012 - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Déc 2012 - 19:44

Tout à fait d'accord avec Lunarjojo. De là à conclure que les grandes ambitions spatiales affichées par les Américains n'ont été que du bluff, l'enjeu véritable étant militaire; développer de nouvelles technologies pour conserver la suprématie militaire. Toutes proportions gardées c'est bien ce qu'on reproche aux Nord-Coréens.
Revenir en haut Aller en bas
lunarjojo
Administrateur
lunarjojo


Nombre de messages : 842
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeSam 22 Déc 2012 - 20:19

Mais le spatial est avant tout militaire. Comme l'a été l'aviation avant lui. Sauf que les militaires demandent à un concept d'être viable. Or, les vols habités, militairement parlant, à quoi servent-ils?

Même Apollo, souvent qualifié de programme civil, n'échappe pas à la règle. Presque tous les astronautes étaient militaires ou d'anciens militaires. La récupération des capsules était possible grâce à la marine militaire. Et je passe sur d'autres facettes du programme qui étaient rattachés à des aspects militaires. Il est surprenant de minimiser cette implication de l'armée dans le programme.
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut


Nombre de messages : 2069
Age : 57
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 14:54

Vivre au-dessus de ses moyens (à crédit) ne signifie pas que l'on n'a pas de moyens. D'autre part l'essentiel des dépenses liées à un programme comme Apollo ont été investi dans l'économie américaine... Les 120 milliards de dollars en question ne se sont pas évaporés dans l'espace !

L'Amérique des années 2010 n'a rien à voir avec celle de 1960, bien sûr, mais vouloir assurer son hégémonie militaire et économique pour une tribu, cité, état...est une constante qui remonte aux débuts de l'humanité !


Economiquement, l'Homme dans l'espace est une aberration. Il ne sert qu'à impressionner vassaux et "ennemis" en démontrant sa supériorité technologique.

Je ne suis pas sûr que la découverte de grosses quantités de métaux précieux et autres substances rares sur la Lune laisseraient certains pays indifférents. Concernant Mars le jeu n'en vaudrait pas la chandelle dans l'état actuel de notre technologie... La conquête de l'espace a débuté pour de mauvaises raisons, d'où "l'impasse" dans laquelle nous nous trouvons.


Personne ne minimise l'implication militaire dans les vols spatiaux habités. Personne n'est dupe.
Juste une réflexion concernant la récupération des capsules par la marine militaire. Qui mieux que la marine militaire pour récupérer et protéger un vaisseau spatial. Eut-il été raisonnable de doter la NASA d'une flotte de récupération "civile" alors que les Etats-Unis ont des bases navales partout dans le monde ?
Bien sûr que les astronautes, des pilotes d'essais militaires, prenaient des photos de sites sensibles... Les premiers lanceurs étaient d'ancien missiles...

Sans les militaires pas de navette, tout le monde le sait !


Sans l'armée il n'y aurait pas eu de programme spatial habité... Sauf que les progrès de la microélectronique ont rendu caduque la présence de l'Homme dans l'espace notamment à des fins d'espionnage. Le concept de station spatiale a été imaginé en un temps où l'on pensait que l'Homme serait indispensable pour prendre des photos, réaliser des expériences... Tout cela n'est plus vrai aujourd'hui ! D'où également le marasme actuel !








_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
https://anecdotes-spatiales.com
Constellation

Constellation


Nombre de messages : 2252
Age : 72
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/05/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 15:15

SpaceNut a écrit:

Juste une réflexion concernant la récupération des capsules par la marine militaire. Qui mieux que la marine militaire pour récupérer et protéger un vaisseau spatial.

Et oui ! C'est toujours d'actualité. Smile

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Explorer




Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 19:47

Citation :
Sans l'armée il n'y aurait pas eu de programme spatial habité... Sauf que les progrès de la microélectronique ont rendu caduque la présence de l'Homme dans l'espace notamment à des fins d'espionnage. Le concept de station spatiale a été imaginé en un temps où l'on pensait que l'Homme serait indispensable pour prendre des photos, réaliser des expériences... Tout cela n'est plus vrai aujourd'hui ! D'où également le marasme actuel !
Les choses devraient se clarifier dans les toutes prochaines années mettant fin ainsi au marasme actuel. C'est bien l’ambiguïté de la politique spatiale américaine qui est à l'origine de ce marasme. Mais plus de clarté cela risque aussi de beaucoup décevoir... Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grandeur et misère du programme spatial américain
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grandeur et misère du spatial Russe,version 2012
» Budget NASA 2011 et évolution du programme spatial habité US
» Lunar Orbiter 1 - 1er satellite lunaire américain
» Drapeau américain 'manquant' ....
» Le tourisme spatial : l'avenir ? ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Astronautique USA-
Sauter vers: