Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le futur spatial US : quels choix adopter ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur
fan de ducrocq

Nombre de messages : 3994
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeSam 31 Aoû 2013 - 15:23

Serge Brunier dit des vérités... et cela fait mal pale 

Citation :
La NASA construit actuellement une fusée géante et une capsule pour y accueillir des astronautes. L'engin, qui rappelle la gigantesque fusée Saturn 5 de l'âge d'or de la conquête spatiale, pourrait voler vers 2017 et emporter des astronautes dans l'espace vers 2021. Sauf que...Aucun objectif n'a encore été assigné à ce programme pharaonique à 100 milliards de dollars.
...
suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeSam 31 Aoû 2013 - 18:01

Serge Brunier oublie un petit détail, c'est que le programme SLS-Orion permet aux Etats-Unis de conserver son savoir faire...  

Compte tenu de son potentiel, il sera toujours temps de lui trouver un "objectif"...

Quant "au coût pharaonique de ce programme" (étalé sur plus de dix ans) ; rappelons que cet argent est investi dans l'économie américaine !!!

100 milliards de dollars sur une dizaine d'années, alors que le PIB des Etats-Unis est d'environ 15 000 milliards de dollars !

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 9:23

SpaceNut a écrit:
Serge Brunier oublie un petit détail, c'est que le programme SLS-Orion permet aux Etats-Unis de conserver son savoir faire...  
Compte tenu de son potentiel, il sera toujours temps de lui trouver un "objectif"...
Quant "au coût pharaonique de ce programme" (étalé sur plus de dix ans) ; rappelons que cet argent est investi dans l'économie américaine !!!
100 milliards de dollars sur une dizaine d'années, alors que le PIB des Etats-Unis est d'environ 15 000 milliards de dollars !
"Le programme SLS-Orion permet aux Etats-Unis de conserver leur savoir faire": oui, c'est la raison principale de la poursuite de ce programme.
"Compte tenu de son potentiel, il sera toujours temps de lui trouver un "objectif"... : là je suis quand même sceptique. La NASA peine déjà à développer le programme SLS-Orion en raison des restrictions budgétaires. Au final il ne resterait que des miettes pour le "beyond", ce qui est quand même bien insuffisant. Si aujourd'hui les Américains butent sur l'objectif c'est principalement en raison de son coût. De toute évidence il n’existe pas de solution miracle... à moins d'abandonner le développement du SLS et d'Orion (ce qui se fera vraisemblablement d'ici 2 ou 3 ans). Les Américains sont d'ailleurs coutumiers de ces abandons au milieu du gué. Côté russe rappelons-nous du sort de la fusée Energia et de la navette Bourane. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 16:01

A mon sens il n'existe que deux solutions, ou bien les Américains augmentent de façon significative leur budget (et il y a encore un avenir pour l'exploration habitée) ou bien ils abandonnent le programme SLS-Orion. Les tractations actuelles qui s'éternisent montrent bien qu'ils sont dans l'impasse. A un moment donné il faudra bien clarifier la situation et faire des choix. On ne peut continuer à ménager le chou et la chèvre et à s'illusionner. En fait si les Américains font traîner les choses c'est parce qu'ils se doutent que les choix seront douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 16:55

Explorer a écrit:
A mon sens il n'existe que deux solutions, ou bien les Américains augmentent de façon significative leur budget (et il y a encore un avenir pour l'exploration habitée) ou bien ils abandonnent le programme SLS-Orion. Les tractations actuelles qui s'éternisent montrent bien qu'ils sont dans l'impasse. A un moment donné il faudra bien clarifier la situation et faire des choix. On ne peut continuer à ménager le chou et la chèvre et à s'illusionner. En fait si les Américains font traîner les choses c'est parce qu'ils se doutent que les choix seront douloureux.
Le Sénat contrôlé par les Démocrates souhaite "donner" 18,1 milliards de dollars à la NASA alors que la Chambre à majorité Républicaine ne veut lâcher que 16,8 milliards !

C'est la foire d'empoigne à coups d'amendements, au détriment d'une politique cohérente.

Comme le disait Virgil Grissom : "No bucks, no Buck Rogers !" clown

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Sep 2013 - 9:46

SpaceNut a écrit:
Le Sénat contrôlé par les Démocrates souhaite "donner" 18,1 milliards de dollars à la NASA alors que la Chambre à majorité Républicaine ne veut lâcher que 16,8 milliards !
Totalement incompréhensible ! C'est bien un républicain, G.W. Bush, qui avait lancé le programme Constellation ! Et pour quel résultat ! Il est vrai que le budget n'a pas suivi.
Depuis plus de 40 ans les Américains affichent de très grandes ambitions mais ils rechignent à s'en donner les moyens. Résultat, aujourd'hui l'impasse est totale et tous les plans actuels c'est de la gnognotte !
bon_sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Sep 2013 - 18:16

Explorer a écrit:
Totalement incompréhensible ! C'est bien un républicain, G.W. Bush, qui avait lancé le programme Constellation ! Et pour quel résultat ! Il est vrai que le budget n'a pas suivi.
Depuis plus de 40 ans les Américains affichent de très grandes ambitions mais ils rechignent à s'en donner les moyens. Résultat, aujourd'hui l'impasse est totale et tous les plans actuels c'est de la gnognotte !
bon_sang
Depuis pas mal de temps les relations entre Maison-Blanche, Sénat, Chambre des Représentants sont "partisanes"... Il y a des annonces de part et d'autre mais aucune majorité ne se dégage... Le spatial n'étant plus stratégique pour les Etats-Unis, il n'y a plus de "consensus" sur le sujet...
N'oublions pas non plus que l'élaboration des budgets est beaucoup plus réglementée que du temps de Kennedy ou Johnson, avec toute une flopée de commissions qui doivent être consultées avant qu'une proposition ne soit présentée au Capitole ...

Républicains et Démocrates se livrent à des batailles fiscales par idéologie...  

Seront-ils assez "fou" pour abandonner SLS-Orion ?  Abandonner ce programme équivaudrait à laisser le champ libre à la Chine et lui laisser la première place dans le domaine du spatial habité !

Dans le contexte actuel, les dirigeants chinois pour asseoir leur légitimité doivent avoir une économie prospère et donner un sentiment de fierté à leurs compatriotes. Un programme spatial habité est parfait, d'autant plus qu'il permet "accessoirement" de lancer un message fort au reste du monde ! Comme outil de propagande national et international on ne fait pas mieux ! wink

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Sep 2013 - 20:31

SpaceNut a écrit:
Seront-ils assez "fou" pour abandonner SLS-Orion ?  Abandonner ce programme équivaudrait à laisser le champ libre à la Chine et lui laisser la première place dans le domaine du spatial habité !
Je pense que l'espace n'intéresse plus les Américains. Construire un avenir pour l'exploration habitée est devenu tellement ingérable que l'abandon du SLS-Orion, dans le contexte actuel, ne serait plus du tout perçu comme une folie mais plutôt comme une décision sage. Quand aux Chinois je doute alors qu'ils poursuivent leurs efforts dans le domaine du spatial habité. Si les États-Unis, la première puissance spatiale, la seule qui a réussi à déposer des hommes sur la Lune, déclarait forfait, cela fera réfléchir les Chinois, et très vite ils pourraient changer leur fusil d'épaule. Les Chinois ne voudront jamais se retrouver seuls en première ligne avec tous les problèmes que cela pose (surtout éviter de copier les Américains). Abandonner le SLS-Orion c'est donc envoyer un signal très négatif aux autres nations spatiales... mais aussi aux entreprises privées américaines, celles qui tentent de développer une alternative à la navette. Abandonner le SLS-Orion entraînera, à mon sens, un effet domino.Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
Dominique M.

Nombre de messages : 4532
Age : 65
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Sep 2013 - 21:31

SpaceNut a écrit:
[..d'autant plus qu'il permet "accessoirement" de lancer un message fort au reste du monde ! Comme outil de propagande national et international on ne fait pas mieux ! wink
L'image de marque d'un pays est extrémement importante, presque plus que la qualité des produits

A ce propos, ma 2è fille est partie en Corée du Sud pour une année... vous voulez connaître l'image de la France là-bas? Baguette, vins, culture et patrimoine et ... fainéants (image des 35 heures) ... c'est à peu près le ressenti des autres étrangers aussi qu'elle rencontre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeMer 4 Sep 2013 - 0:00

Dominique M. a écrit:
L'image de marque d'un pays est extrêmement importante, presque plus que la qualité des produits

A ce propos, ma 2è fille est partie en Corée du Sud pour une année... vous voulez connaître l'image de la France là-bas? Baguette, vins, culture et patrimoine et ... fainéants (image des 35 heures) ... c'est à peu près le ressenti des autres étrangers aussi qu'elle rencontre
C'est vrai. Pour la France j'ajouterai les grèves à répétition, l'arrogance (n'est-ce pas plutôt parisien ?), les vols à la tire (plutôt parisien... dans le métro). Bon cessons de nous flageller.
Concernant les États-Unis je ne pense pas que leur image de marque soit tellement à leur avantage (interventions militaires, camp de Guantánamo, crise des subprimes, scandale du système de surveillance américain,...). Bien entendu elle peut varier d'un pays à l'autre (Iran, Israël).
Dans le domaine spatial leur image de marque est certainement très positive en matière d'exploration robotique, de recherche, d'innovation. Elle l'est beaucoup moins en ce qui concerne le spatial habité, surtout actuellement où c'est l'impasse au Congrès. De toutes manières comme le spatial habité passionne beaucoup moins les foules son abandon éventuel ne va pas du tout ruiner l'image de marque des Etats-Unis. Quelques réactions très ponctuelles puis on aura passé à autre chose.Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeMer 4 Sep 2013 - 16:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   par Jeff Foust, 4 Septembre 2013 à 05h46 HE

Chris Kraft réitère son opposition au SLS

"Quand on va commencer réellement à le développer, le budget ira à vau-l’eau", a-t-il déclaré dans une interview au Houston Chronicle.

"Le développement du SLS n'est ni justifiable en termes de budget, ni justifiable pour ce qui est de la feuille de route. Ça n'a tout simplement pas de sens."

"La stratégie basée sur le SLS est inabordable, par définition, puisque les coûts de développement et a fortiori d'exploitation, s'inscrivent dans un budget fixe ou en déclin, qui a éliminé le financement des éléments essentiels nécessaires pour un véritable programme d'exploration humaine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeJeu 5 Sep 2013 - 16:14

Kraft a également fustigé les étudiants du Centre Spatial Johnson qui avaient commis la parodie du "Gangnam Style" intitulée "Johnson Style", en leur disant en substance qu'ils avaient autre chose à faire que de perdre leur temps avec des co-------  pareilles !


Si l'on ramène en dollars 2013 le budget moyen annuel de la NASA au temps du programme Apollo (par exemple de 1963 à 1968 inclus) on obtient :     
 
4,86 milliards soit l'équivalent de 35 milliards, en dollars 2013



...et si on compare le budget 2013 ramené au dollars de 1966  on obtient :

17,8 milliards, soit 2,47 milliards, en dollars de 1966 !!! affraid 

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 0:18

SpaceNut a écrit:
Si l'on ramène en dollars 2013 le budget moyen annuel de la NASA au temps du programme Apollo (par exemple de 1963 à 1968 inclus) on obtient :    

4,86 milliards soit l'équivalent de 35 milliards, en dollars 2013

...et si on compare le budget 2013 ramené au dollars de 1966  on obtient :

17,8 milliards, soit 2,47 milliards, en dollars de 1966 !!!
C'est éloquent ! Il s'agit donc bien d'un déclin même si on n'ose pas l'avouer. Bas les masques on ne peut plus parler de pause provisoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
Dominique M.

Nombre de messages : 4532
Age : 65
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeVen 6 Sep 2013 - 12:51

Explorer a écrit:
[...Bas les masques ....
oh ben , non .... wink wink wink wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 10:59

Explorer a écrit:
C'est éloquent ! Il s'agit donc bien d'un déclin même si on n'ose pas l'avouer. Bas les masques on ne peut plus parler de pause provisoire.
Il s'agit incontestablement d'un déclin, mais à l'heure où les russes développent enfin un nouveau vaisseau spatial, où les chinois confirment leur présence dans l'espace, je le répète, je vois mal les américains abandonner l'espace habité... Rappelons que la NASA fait travailler pas mal de monde, et qu'elle est implantée dans une dizaine d'états !!!

Depuis plus de vingt ans l'opposition entre les "ânes" (D) et les "éléphants" (R) est de plus en plus idéologique. L'action publique et le rôle de l'Etat Fédéral ont beaucoup diminué... Le pouvoir du Président qui a atteint son apogée sous les mandats de Kennedy, Johnson et surtout de Nixon qui en a usé et surtout abusé, n'a cessé de décroître ; on l'a constaté récemment avec les atermoiements et revirements du Président Obama concernant une intervention militaire en Syrie...

La machine politique américaine est totalement grippée. On le voit bien, il n'y a plus d'entente sur le volume et la composition du budget fédéral.

Selon les politologues, le principal fautif est le parti républicain qui est en proie à une dérive idéologique extrémiste... Il prend des positions sur des sujets aussi sensibles que la religion ou la sexualité...  Rappelons par exemple qu'il défend le créationnisme !


L'exploration spatiale habitée est malheureusement indissociablement liée à la politique. La déliquescence de la machine politique américaine va de pair avec le déclin du spatial habité ; l'un des symboles de sa puissance !

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 12:33

SpaceNut a écrit:
Il s'agit incontestablement d'un déclin, mais à l'heure où les russes développent enfin un nouveau vaisseau spatial, où les chinois confirment leur présence dans l'espace, je le répète, je vois mal les américains abandonner l'espace habité...
(...) L'exploration spatiale habitée est malheureusement indissociablement liée à la politique. La déliquescence de la machine politique américaine va de pair avec le déclin du spatial habité ; l'un des symboles de sa puissance !
Alors déclin ou pas déclin ? Es-tu plutôt optimiste ou plutôt pessimiste ?

De mon point de vue ce déclin est une tendance lourde qui remonte à la fin des années 60, une fois que les Américains avaient posé le pied sur la Lune et qu'ils ont décidé de ne plus poursuivre au-delà d'Apollo 17 (et même avant si on prend en compte la réduction du budget). Après les "folles" dépenses d'Apollo on nous a promis le temps de l'espace "bon marché". Cela a donné la navette. On connaît la suite.
Ce déclin est longtemps passé inaperçu parce que l'abandon de la Lune avait été présenté comme une pause provisoire, qu'on avait fait aussi beaucoup rêver le public en exhibant des projets mirobolants, et que ces rêves étaient entretenus pas un certain nombre de réussites spectaculaires (exploration robotique de Mars). Un déclin pratiquement invisible (tout au moins du grand public), car masqué par quantité de déclarations ambitieuses et optimistes. Tout a changé après la remise du rapport Augustine et, conséquence logique, l'abandon du programme Constellation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 13:59

Explorer a écrit:
Alors déclin ou pas déclin ? Es-tu plutôt optimiste ou plutôt pessimiste ?
De mon point de vue ce déclin est une tendance lourde qui remonte à la fin des années 60, une fois que les Américains avaient posé le pied sur la Lune et qu'ils ont décidé de ne plus poursuivre au-delà d'Apollo 17 (et même avant si on prend en compte la réduction du budget). Après les "folles" dépenses d'Apollo on nous a promis le temps de l'espace "bon marché". Cela a donné la navette. On connaît la suite.
Ce déclin est longtemps passé inaperçu parce que l'abandon de la Lune avait été présenté comme une pause provisoire, qu'on avait fait aussi beaucoup rêver le public en exhibant des projets mirobolants, et que ces rêves étaient entretenus pas un certain nombre de réussites spectaculaires (exploration robotique de Mars). Un déclin pratiquement invisible (tout au moins du grand public), car masqué par quantité de déclarations ambitieuses et optimistes. Tout a changé après la remise du rapport Augustine et, conséquence logique, l'abandon du programme Constellation.

Il y a déclin, c'est indéniable, mais déclin ne signifie pas arrêt !

Apollo est une anomalie, un programme "dicté" par des circonstances bien particulières que l'on ne peut décemment pas prendre comme étalon de mesure pour juger de la bonne santé du programme spatial américain...

Concernant le programme navette : pour le vendre, il a fallu exagérer le côté "économique" d'où le hiatus entre ce qui a été annoncé et ce qui s'est réellement passé ! Ce fut néanmoins un programme formidable, malheureusement gâché par une NASA imbue et négligente !


Parmi les conclusions de la  "Commission Augustine" figuraient les recommandations : de poursuivre encore un peu les vols de la navette, que Mars reste le but du programme spatial... Mais le rapport avertissait également que le BEO était inconcevable dans le contexte budgétaire actuel !

Effectivement, des déclarations (présidentielles), on en a eu quelques unes... notamment celles de Reagan, Bush père, Bush fils...


Je reste convaincu que les Etats-Unis poursuivront un programme spatial habité, mais à un rythme comparable à celui de la Chine... Une mission tous les deux ans !  La course à l'espace est belle et bien terminée ! (Dix missions Gemini en 2 ans !!!)

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 17:59

SpaceNut a écrit:
Il y a déclin, c'est indéniable, mais déclin ne signifie pas arrêt !
Soit, mais si le déclin se prolonge trop longtemps il arrive un moment où la situation n'est plus du tout gérable ou rattrapable, et alors c'est l'arrêt définitif.

SpaceNut a écrit:
Je reste convaincu que les Etats-Unis poursuivront un programme spatial habité, mais à un rythme comparable à celui de la Chine... Une mission tous les deux ans !  La course à l'espace est belle et bien terminée ! (Dix missions Gemini en 2 ans !!!)
Personnellement je pense que le rythme d'un programme spatial joue un rôle absolument essentiel. Dans les années 60 le rythme était rapide car il y avait une forte volonté politique... d'où des moyens financiers importants. Depuis, le programme spatial habité s'est considérablement ralenti... et s'il se ralentit encore, permettra-t-il de tenir les objectifs ambitieux ?  Personnellement j'en doute.

J'estime que si le rythme d'un programme habité est trop lent (ce qui semble être déjà le cas) il devient démobilisateur (autant pour les équipes d'ingénieurs et de techniciens, que pour les astronautes ou les politiques), il entraîne un surcoût du programme et le matériel risque d'être obsolète avant même d'avoir servi. De plus, avec des délais qui s'éternisent, difficile de passionner le public et donc d'avoir son soutien. Quand un objectif n'est plus prioritaire, qu'il est trop lointain et continuellement repoussé, il devient fatalement sans intérêt, ou même déraisonnable... et, à un moment donné, c'est l'abandon.

En dépit d'un rythme très lent les Chinois ont réussi à tourner cette situation à leur avantage (suspens assuré, spéculations à foison de la part des occidentaux... avec une tendance à l’exagération). Ainsi, malgré un programme habité distillé au compte-goutte, la Chine peut exister sur la scène internationale et s'imposer comme une puissance spatiale majeure. Cependant ne nous leurrons pas, pour conserver cet avantage dans le futur la Chine sera obligée d'accélérer le rythme. C'est en effet sur le long terme que se joue sa crédibilité.


Dernière édition par Explorer le Dim 8 Sep 2013 - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 717
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 18:02

Le vrai problème dans ce qui est écrit dans cette rubrique, c'est la place de l'espace habité. L'Europe n'en veut pas, les Américains de moins en moins, la Chine veut montrer qu'elle est grande, et elle se permet un vol tous les 3/4 ans, les Russes vivent dans la lancée de l'ex URSS, mais n'ont plus les moyens de faire face. Quant à leurs sociétés respectives, il est évident que la majorité des citoyens ont d'autres chats à fouetter...


Dernière édition par lunarjojo le Lun 9 Sep 2013 - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 717
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 18:08

Shocked 


Dernière édition par lunarjojo le Lun 9 Sep 2013 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 18:10

lunarjojo a écrit:
Déclin est un bien grand mot: les Américains ont envoyés dans l'espace un plus grand nombre d'astronautes que n'importe quel pays. De plus, on parle ici d'espace habité: l'espace ne se résume plus à cela. Pratiquement toutes les sondes sur, autour ou en route pour une planète sont américaines.
Tout à fait d'accord le déclin ne concerne que le vol habité. Je pensais avoir été suffisamment clair. Dans quelques mois Obama déclarera qu'on n'a plus besoin d'envoyer des astronautes dans l'espace puisqu'on y a déjà été. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 717
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 18:23

Explorer a écrit:
Tout à fait d'accord le déclin ne concerne que le vol habité. Je pensais avoir été suffisamment clair. Dans quelques mois Obama déclarera qu'on n'a plus besoin d'envoyer des astronautes dans l'espace puisqu'on y a déjà été. Laughing
J'avais compris, Explorer  Laughing Mais la conquête spatiale ne peut se résumer au nombre d'astronautes envoyés en orbite (de toute façon, ils ne vont pas plus loin  geek )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 19:22

lunarjojo a écrit:
Mais la conquête spatiale ne peut se résumer au nombre d'astronautes envoyés en orbite (de toute façon, ils ne vont pas plus loin  geek )
Entièrement d'accord, mais pour beaucoup de gens la conquête spatiale est indissociable des vols habités (prestige de l'astronaute). Du reste à l'origine la conquête spatiale a été présentée comme une aventure essentiellement humaine (pas de robots). Finalement, si on évacue l'Homme, peut-on encore parler de conquête spatiale ? C'est sans doute pour cela que cette expression est passée de mode.

Si les vols habités devaient être abandonnés il y a fort à parier que les forums consacrés à l'espace se dépeupleraient. pale No No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeLun 9 Sep 2013 - 19:37

Explorer a écrit:
Soit, mais si le déclin se prolonge trop longtemps il arrive un moment où la situation n'est plus du tout gérable ou rattrapable, et alors c'est l'arrêt définitif.
Le ralentissement du programme spatial américain est d’origine conjoncturelle et non structurelle.  C’est bien le manque de crédits qui risque de condamner SLS-Orion !
Ceci dit n'oublions pas qu'entre le vol suborbital d'Alan Shepard et le petit pas de Neil Armstrong il ne s'est écoulé que 2998 jours !!!  Il ne s’agit que d’une question de volonté…

Explorer a écrit:
Personnellement je pense que le rythme d'un programme spatial joue un rôle absolument essentiel. Dans les années 60 le rythme était rapide car il y avait une forte volonté politique... d'où des moyens financiers importants. Depuis, le programme spatial habité s'est considérablement ralenti... et s'il se ralentit encore, permettra-t-il de tenir les objectifs ambitieux ?  Personnellement j'en doute.

Aller trop vite est également dangereux,  on se souvient du CSM block 1 « développé »  à la va vite, qui a coûté la vie de trois astronautes !!!  Côté Soviétique il y eu Komarov et  Soyouz 1…
Quand l’argent vient à manquer, il faut bien différer  les dépenses…   Effectivement il y a un seuil à ne pas dépasser ! wink 


Explorer a écrit:
J'estime que si le rythme d'un programme habité est trop lent (ce qui semble être déjà le cas) il devient démobilisateur (autant pour les équipes d'ingénieurs et de techniciens, que pour les astronautes ou les politiques), il entraîne un surcoût du programme et le matériel risque d'être obsolète avant même d'avoir servi. De plus, avec des délais qui s'éternisent, difficile de passionner le public et donc d'avoir son soutien. Quand un objectif n'est plus prioritaire, qu'il est trop lointain et continuellement repoussé, il devient fatalement sans intérêt, ou même déraisonnable... et, à un moment donné, c'est l'abandon.
Je ne pense pas que le matériel risque l’obsolescence… Les soviétiques utilisent les Soyouz depuis 1967 ! Il est relativement « facile » de faire des mises à niveau concernant l’avionique etc…
Quant au public, il n’a jamais soutenu majoritairement le programme spatial.
Tu as raison, faute d’une politique cohérente nombre d’ingénieurs et de techniciens de la NASA vont aller vers le secteur privé…

Explorer a écrit:
En dépit d'un rythme très lent les Chinois ont réussi à tourner cette situation à leur avantage (suspens assuré, spéculations à foison de la part des occidentaux... avec une tendance à l’exagération). Ainsi, malgré un programme habité distillé au compte-goutte, la Chine peut exister sur la scène internationale et s'imposer comme une puissance spatiale majeure. Cependant ne nous leurrons pas, pour conserver cet avantage dans le futur la Chine sera obligée d'accélérer le rythme. C'est en effet sur le long terme que se joue sa crédibilité.
La notion de rythme rapide est très subjective, en aucune façon le rythme des années 60 peut être pris comme étalon de mesure.  La Chine avance à son rythme et n’a nul besoin d’accélérer, elle progresse logiquement par paliers. Lorsqu’elle se sera dotée d’une station spatiale elle aura  atteint le niveau des Russes…

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitimeLun 9 Sep 2013 - 20:25

SpaceNut a écrit:
Le ralentissement du programme spatial américain est d’origine conjoncturelle et non structurelle.  C’est bien le manque de crédits qui risque de condamner SLS-Orion !
Ceci dit n'oublions pas qu'entre le vol suborbital d'Alan Shepard et le petit pas de Neil Armstrong il ne s'est écoulé que 2998 jours !!!  Il ne s’agit que d’une question de volonté…
Bien entendu qu'il s'agit d'une question de volonté... mais cette volonté on l'attend toujours... depuis des années. L'absence de volonté lorsqu'elle perdure s'accompagne en général d'une désagrégation de structures essentielles (et d'un changement d'état d'esprit), et conduit, donc, à ne plus honorer les engagements de hier. Quand le bateau prend eau de toute part il arrive un moment où la meilleure volonté du monde ne sert plus à grand chose. wink  Il faut alors passer à autre chose.
Si le ralentissement du programme spatial américain est vraiment d’origine conjoncturelle ça fait déjà un bail (plus de 40 ans).


Dernière édition par Explorer le Mar 10 Sep 2013 - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le futur spatial US : quels choix adopter ?   Le futur spatial US : quels choix adopter ? - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le futur spatial US : quels choix adopter ?
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Astronautique USA-
Sauter vers: