Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3828
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Dim 12 Juil 2015 - 11:24

Reçu vendredi, à noter l'article de notre ami Apolloman sur Le JWST.





Toujours passionnant ce magazine, pour le commander: http://kiosque.espace-exploration.com/kiosque.espace-exploration.com/espace.cgi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman



Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Dim 12 Juil 2015 - 22:06

Merci fan de ducrocq...
Une nouveauté pour moi, qui me cantonne habituellement aux articles liés à l'historique du spatial, voilà que "je tente de me projeter dans le futur" avec cet article sur le JWST.

A SpaceNut : Alea jacta est (retient ton courroux) pale wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3828
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 13 Juil 2015 - 5:32

Très intéressant ton article, il montre bien la complexité de cet instrument, un vrai défi technologique, ce qui explique, en partie, les dérives budgétaires et de délai.
Par contre il me manque une démonstration du pliage et dépliage de l'engin, il parait si fragile et précis dans son positionnement ( objet d'un prochain article? ).

Un sommaire détaillé, de ce numéro 28, est disponible dans la bibliothèque de l'espace:
http://astronautique5.blogspot.fr/2015/07/espace-exploration-n28.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragatz



Nombre de messages : 184
Age : 38
Localisation : Ouest Atlantique
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 13 Juil 2015 - 10:30

Excellent mag' comme toujours !!! applaudir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman



Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 13 Juil 2015 - 21:07

fan de ducrocq a écrit:
Très intéressant ton article, il montre bien la complexité de cet instrument, un vrai défi technologique, ce qui explique, en partie, les dérives budgétaires et de délai.
Oui tout à fait, je te rejoins sur ces points!

fan de ducrocq a écrit:
Par contre il me manque une démonstration du pliage et dépliage de l'engin, il parait si fragile et précis dans son positionnement ( objet d'un prochain article? ).

Tiens donc, pourquoi pas...?? (surtout que le brouillon est en partie déjà fait wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman



Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 13 Juil 2015 - 21:08

Aragatz a écrit:
Excellent mag' comme toujours !!! applaudir

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur


Nombre de messages : 1557
Age : 50
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 20 Juil 2015 - 19:08

Apolloman a écrit:
A SpaceNut : Alea jacta est (retient ton courroux) pale  wink


J'ai trouvé cet article excellent... Faut dire qu'avant de le lire j'ignorais que le JWST couvrait uniquement  le spectre infra-rouge.affraid  (Il n'est donc pas vraiment le successeur de Hubble mais plutôt des IRAS et Spitzer...)

J'ai appris plein de choses ! applaudir

Il y a un truc que je n'ai pas compris c'est  : la stabilité du Backplane jusqu'à 32 nanomètres aux températures de - 240°C !
Peux-tu m'expliquer ?


Quant à la suggestion de Fan de Ducrocq sur le comment-va-t-il-se-déplier, elle est excellente, mais expliquer cela avec des schémas et du texte va s'avérer un boulot ardu compte tenu de sa complexité...  

En attendant voici un lien http://jwst.nasa.gov/orbit.html avec une superbe animation (la dernière de la page) expliquant
"in detail" toute l'opération !  


Bravo Apolloman, excellent boulot ! Super


Je vais maintenant lire l'article sur Gemini V...

_________________
Le Blog des anecdotes de la conquête de l'espace. http://anecdotes-spatiales.com

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Dominique M.
Administrateur


Nombre de messages : 4462
Age : 62
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 20 Juil 2015 - 19:56

SpaceNut a écrit:
...

Je vais maintenant lire l'article sur Gemini V...

aie, aie aie .... ça va casser! ..... Laughing Laughing Laughing Laughing

bon Apolloman est cool sur ce coup là ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman



Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Lun 20 Juil 2015 - 20:36

SpaceNut a écrit:

Il y a un truc que je n'ai pas compris c'est  : la stabilité du Backplane jusqu'à 32 nanomètres aux températures de - 240°C !
Peux-tu m'expliquer ?

Cela vient  :

This structure is also designed to provide unprecedented thermal stability performance at temperatures colder than -400°F (-240°C). At these temperatures, the backplane was engineered to be steady down to 32 nanometers, which is 1/10,000 the diameter of a human hair!

Si j'ai bien compris le sens cette phrase
Cela parle de la déformation que pourrait subir le Backplane à cause du froid intense (il bougerait de moins que l'épaisseur d'un cheveu)

Mais peut être l'ai je mal retranscrit (traduction littérale)????



Je me suis aider pour comprendre le sens de la phrase de cela http://www.stsci.edu/jwst/doc-archive/technical-reports/JWST-STScI-001222.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur


Nombre de messages : 1557
Age : 50
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mer 22 Juil 2015 - 12:14

Apolloman a écrit:
Cela vient  :

This structure is also designed to provide unprecedented thermal stability performance at temperatures colder than -400°F (-240°C). At these temperatures, the backplane was engineered to be steady down to 32 nanometers, which is 1/10,000 the diameter of a human hair!

Si j'ai bien compris le sens cette phrase
Cela parle de la déformation que pourrait subir le Backplane à cause du froid intense (il bougerait de moins que l'épaisseur d'un cheveu)

Mais peut être l'ai je mal retranscrit (traduction littérale)????



Je me suis aider pour comprendre le sens de la phrase de cela http://www.stsci.edu/jwst/doc-archive/technical-reports/JWST-STScI-001222.pdf


OK d'accord... autant dire que la structure ne bouge pas ! wink

_________________
Le Blog des anecdotes de la conquête de l'espace. http://anecdotes-spatiales.com

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
SpaceNut
Administrateur


Nombre de messages : 1557
Age : 50
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mer 22 Juil 2015 - 12:15

Dominique M. a écrit:
aie, aie aie .... ça va casser! ..... Laughing Laughing Laughing Laughing


Pourquoi tu dis ça ? clown

_________________
Le Blog des anecdotes de la conquête de l'espace. http://anecdotes-spatiales.com

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Apolloman



Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mer 22 Juil 2015 - 14:12

SpaceNut a écrit:



OK d'accord...  autant dire que la structure ne bouge pas ! wink

Oui on peut dire cela aussi geek

Mais une limite de 32 nanomètres c'est déjà beaucoup pour l'alignement parfait demandé (aucune mission de maintenance pour cet oiseau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur


Nombre de messages : 4462
Age : 62
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mer 22 Juil 2015 - 21:33

je ne sais pas si je vais écrire une bétise , mais 32 nanomètres de décalage pour une cible à 15 années-lumière (par exemple), ça doit déjà faire beaucoup, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman



Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mer 22 Juil 2015 - 21:41

Dominique M. a écrit:
je ne sais pas si je vais écrire une bétise , mais 32 nanomètres de décalage pour une cible à 15 années-lumière (par exemple), ça doit déjà faire beaucoup, non?

L'aberration de Hubble était seulement de 2 microns (trop plat à sa périphérie)
Bon cela fait quand même 2000 nanomètres

Cela doit y jouer un peu tout de même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur


Nombre de messages : 1557
Age : 50
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Jeu 23 Juil 2015 - 9:01

Je n'avais rien compris...   En lisant ça j'ai mieux compris !

http://www.flashespace.com/html/fev09/12_02_09.htm


Tu as raison Dominique, si la structure bouge de plus de 32 nanomètres, les performances du JWST seront dégradées !

Croisons les doigts ! wink

_________________
Le Blog des anecdotes de la conquête de l'espace. http://anecdotes-spatiales.com

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
SpaceNut
Administrateur


Nombre de messages : 1557
Age : 50
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mar 4 Aoû 2015 - 12:16

Quelques mots sur l'article "Gemini V" ! affraid

A se demander s’il ne s’agit pas de l’extrait d’un roman !  

Contrairement à ce qu’affirme l’auteur, le 19 août Cooper et Conrad ne sont pas encore dans le vaisseau spatial lorsque les techniciens rencontrent un problème pour remplir le conteneur de l’hydrogène liquide d'une des piles à combustible à sa capacité maximale...

Mr Capitani  affirme que Kraft a pris la décision de faire revenir les astronautes lors de la sixième révolution, mais « coup de théâtre » à 23 heures la NASA décide de poursuivre la mission…

En réalité Kraft n’a jamais pris de décision définitive, il attendait les résultats de divers tests pour prendre une décision finale et il en fut ainsi tout au long de la mission…  Effectivement un canard local avait tiré à la une que Gemini V reviendrait sur Terre lors de la sixième orbite, ce qui a bien fait rire Conrad lorsque Kraft a lu les nouvelles du jour aux astronautes !  Pourquoi six orbites ?  Parce que c’est l’autonomie des batteries de Gemini V !!!

Mr Capitani évoque la panne d’un ordinateur de bord le 24 août à 1 heure du matin… (Il n’y avait qu’un ordinateur à bord de Gemini)  En réalité c’est un ordinateur du "Contrôle de Mission" qui a eu un problème significatif mais sans lien direct avec le bon déroulement de la mission.  

Thierry Capitani rapporte des manifestations de mauvaise humeur en raison d’un programme lourd et de la tension nerveuse des deux astronautes…
Si les divers problèmes rencontrés lors de la mission engendrent des modifications en temps réel du plan de vol, en relisant l’intégralité des transcriptions on ne note que trois allusions de Cooper concernant la densité du plan de vol… Quant à la soit-disant remarque de Conrad, je cite « L’organisation laisse vraiment à désirer » elle est en réalité prononcée par Cooper : « That’s really poor planning » http://www.jsc.nasa.gov/history/mission_trans/GT05_TEC.PDF  
Lire 01 23 43 17 à 01 23 44 15 pour en saisir le contexte.

Rappelons que les astronautes n’ont pas un sommeil très réparateur dans la mesure où ils dorment l’un après l’autre et sont donc toujours dérangés par celui qui reste éveillé, toujours actif et en communication avec le sol… Ils finiront par dormir en même temps…  A compter de Gemini VI les procédures seront officiellement modifiées et les astronautes pourront dormir simultanément !
Le programme est chargé pendant la première moitié de la mission, mais lors des trois derniers jours Conrad regrettera de ne pas avoir emmené un bouquin avec lui, ce que les astronautes de Gemini VII n’oublieront pas de faire…

Concernant les rendez-vous fantôme, c’est une idée de John Hodges et d’Aldrin, dont la thèse de doctorat portait sur le rendez-vous orbital… A noter : le radar de Gemini a même pu se caler sur une cible terrestre, à savoir un transpondeur du Cap Canaveral.

Je n’ai pas trop compris l’explication de la clef anglaise (page 78 dernier paragraphe) , si effectivement  en impesanteur sans point d’attache un astronaute tournerait autour de la clef , assis dans son siège et vu l’exiguïté de Gemini, je doute fort que l’astronaute "tournerait" en  même temps que ladite clef…  Question

Concernant la température au sein de l’habitacle et les glaçons… Il s‘est tout au plus formé du givre sur les hublots lorsque les astronautes exhalaient en leur direction. Le point de fusion/congélation de l’eau étant de 0°C  et sachant que contrairement à la température de vaporisation, la température de congélation est  assez insensible aux changements de pression, (cf pression de la capsule Gemini = 0,33 atmosphère et  cf diagramme de la phase de l’eau) il ne s'est jamais formé des glaçons dans l’habitacle, la température n’ayant jamais atteint zéro degré et le degré d’humidité se situant aux alentours de 60% !

Selon l’auteur, je cite : »… les astronautes commencent à souffrir sérieusement des muqueuses nasales très irritées ». Lorsque l’on lit le rapport de la mission il est clairement indiqué (section 7.2.2.2.1 – Medical Observations) : « There was no nose or throat irritation during this flight… »

Deux heures avant la rentrée dans l’atmosphère les astronautes ont pris de la dextroamphetamine, qui a des propriétés neurostimulantes et du diphenoxylate qui permet de ralentir le transit intestinal… Il s’agit d’une procédure normale et non pas d’une décision spécifique à cette mission !

Thierry Capitani évoque la durée du « blackout radio » lors de la rentrée atmosphérique : « quatre minutes, mortellement longues, s’écoulent pour les techniciens et l’Amérique entière »… Il se trouve que 4 minutes c’est le temps moyen du blackout… rien d’inhabituel donc !

En ce qui concerne la conversation avec le Président Johnson, il eut été plus heureux de mettre des points de suspension entre les phrases dans la mesure où il s’agit de trois petits extraits d’une conversation bien plus longue !


Quant aux illustrations, j’aurai préféré une photo du « petit salopiaud » en lieu et place de la photo du centre de contrôle ou de la « Baja California »

Dans l’article sur Gemini IV, l’auteur nous rappelait justement que les astronautes portaient pour la première fois le drapeau américain sur leur combinaison…  Pas un mot dans cet article sur le fait que lors de Gemini V ils portaient pour la première fois un badge de mission, une idée (qui fera des émules) de Cooper (avec la mention cachée « 8 days or bust » )…  Cooper, le premier Homme à effectuer deux vols orbitaux (et accessoirement recordman mondial du temps passé dans l’espace à l’issu de cette mission)
Au dernier jour de la mission (début de la 117ème orbite)  l’astronaute Gordon Cooper  converse  avec son collègue désormais  aquanaute, Scott Carpenter, qui se trouve dans Sealab II immergé à une soixantaine de mètres de profondeur dans l’océan Pacifique, il y restera 28 jours…  Carpenter qui fait toujours partie de la NASA à ce moment- là, il démissionne en 1967 ! Pour la première fois la décélération et une partie de la rentrée dans l’atmosphère se sont effectués de nuit !…  Pas un mot non plus sur l’erreur commise par un ingénieur qui a mal entré les paramètres de rotation de la Terre, 360 degrés au lieu de 360,98, l’amerrissage sera trop court de 130 km.  Cooper dessine un chariot bâché (emblème de la mission) au bord d’un précipice lorsque le système de chauffage de l’oxygène liquide de la pile à combustible tombe en panne  (8 days or bust )! Etc… etc…

J’apprécie l’emploi du présent de narration qui rend le récit plus vivant et le style d’écriture élégant de Thierry Capitani… Vraiment dommage qu'en ce qui concerne les faits relatés il y ait autant d’erreurs !  Consternant !

_________________
Le Blog des anecdotes de la conquête de l'espace. http://anecdotes-spatiales.com

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
lunarjojo



Nombre de messages : 582
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Mar 4 Aoû 2015 - 21:10

Si tu continues, SpaceNut, il ne vont plus t'envoyer le magazine clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur


Nombre de messages : 1557
Age : 50
Localisation : Lozère
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA   Jeu 6 Aoû 2015 - 19:59

lunarjojo a écrit:
Si tu continues, SpaceNut, il ne vont plus t'envoyer le magazine  clown


Ils ne feraient pas ça ? wink



_________________
Le Blog des anecdotes de la conquête de l'espace. http://anecdotes-spatiales.com

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
 
Espace & Exploration n°28: Thomas Pesquet, astronaute ESA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Revue de presse :: Espace et Exploration-
Sauter vers: