Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Mars, une nouvelle Terre?

Aller en bas 
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur
fan de ducrocq

Nombre de messages : 3994
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeDim 27 Mai 2012 - 15:41

Aujourd'hui sur France 5 à 13h40:
http://documentaires.france5.fr/documentaires/mars-une-nouvelle-terre

Mars, une nouvelle Terre? Mars_n12

Mars, une nouvelle Terre? Mars-n10

Les intervenants:

Mars, une nouvelle Terre? Mars-n11

On peut rêver, d'ailleurs le documentaire endort car trop long, trop dilué pour tenir le format de 50 minutes.
Comme souvent, le terme anglais "nitrogen" est traduit par nitrogène pour dire azote, plus usuel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeDim 27 Mai 2012 - 17:46

Nous atteignons là le très vieux sujet, le très vieux rêve, le très vieil espoir de "terramorfiser" Mars.
Espoir impossible, encore une idéologie décidément toujours tenace de nos jours, propre aux gogos débiles qui croient fermement à la chose.
clown drunken drunken drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
fan de ducrocq
Administrateur
fan de ducrocq

Nombre de messages : 3994
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeLun 28 Mai 2012 - 6:49

LM-5 a écrit:
...
"terramorfiser"...
Tu t'adonnes au néologisme, cher ami. Laughing

A propos de terraformation, la section française de "Mars Society" propose cette réflexion en page 6 de ce document:
http://www.planete-mars.com/membres/bulletins/2008/Numero36.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeLun 28 Mai 2012 - 21:13

fan de ducrocq a écrit:
LM-5 a écrit:
...
"terramorfiser"...
Tu t'adonnes au néologisme, cher ami.
Lol ! Very Happy
Il est vrai qu'un jour férié, plus une bouteille de rosé bien frais en terrasse avec vue sur la mer et vue imprenable sur Ouessant, en plein soleil breton cartonnant un max, ça bouleverse l'équilibre cervical ! Mars, une nouvelle Terre? 4520082
Mars, une nouvelle Terre? Flagbr10
J'ai dit quoi déjà ? Terramorfi... teramamarssofi... terramofratisi...
Ben... Me rappelle plus ! Mars, une nouvelle Terre? 4520083Mars, une nouvelle Terre? 4520083Mars, une nouvelle Terre? 4520083Mars, une nouvelle Terre? 4520083 Mars, une nouvelle Terre? 4520083
Revenir en haut Aller en bas
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Mars, une nouvelle Terre?    Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeJeu 31 Mai 2012 - 13:35

L'avenir nous réserve sans doute bien des merveilles... mais alors là on n'a plus du tout les pieds sur Terre. geek geek geek Commençons déjà par nous occuper de la Lune. Demander la Lune cela ne signifie-t-il pas demander l'impossible?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeJeu 31 Mai 2012 - 21:01

Explorer a écrit:
L'avenir nous réserve sans doute bien des merveilles... mais alors là on n'a plus du tout les pieds sur Terre. geek geek geek Commençons déjà par nous occuper de la Lune. Demander la Lune cela ne signifie-t-il pas demander l'impossible?
Le jour où "l'Humanité spatiale" se rendra compte de la chance immense que notre Terre ait une Lune...
Imaginons notre planète sans ce fabuleux satellite naturel...
L'espace ne serait pas, et loin de là, où il en est aujourd'hui. Il n'y aurait peut-être pas eu d'espace du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Mars, une nouvelle Terre?    Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeDim 3 Juin 2012 - 0:23

http://www.planete-mars.com/un-programme-spatial-auquel-on-puisse-croire-2/

Article publié le 21 mai dans Space News par Robert Zubrin.
Traduction de Pierre Brisson

Un programme spatial auquel on puisse croire.

L'administration du président Barack Obama affirme qu'elle souhaite fixer une voie pour envoyer des hommes sur Mars. Si vraiment elle le souhaite, voici les caractéristiques essentielles dont un tel programme a besoin pour réussir.

• Les objectifs de la mission doivent être à la hauteur de l’effort. La raison d'envoyer des hommes sur Mars n'est pas de fixer un nouveau record d'altitude pour l'almanach de l'aviation. Il s'agit plutôt de procéder à une exploration sérieuse qui permettra de résoudre les questions de la présence potentielle et de la diversité de la vie dans l'univers et qui ouvrira un nouveau monde à l’expansion de l’humanité. Par conséquent les missions qui n’ont pas pour objet de se poser effectivement sur Mars, ou qui visent seulement d’y rester pour des durées brèves, doivent être écartées. Ça ne sert à rien d’aller sur Mars si ce n’est pour pouvoir y faire quelque chose d'utile une fois arrivé. Si le programme n'est pas solidement ancré sur un tel fondement rationnel, il sera annulé longtemps avant d’avoir conduit où que ce soit.

• Le délai de réalisation de la mission doit être court. Déclarer que l’on fixe l’objectif d’envoyer des hommes sur Mars en 2047, où à quelque autre date lointaine, est risible. Aucune personne vivant dans plusieurs décennies ne se souviendra ou ne se souciera de ce que des responsables de la NASA auront choisi de mettre aujourd’hui dans leurs agendas. Décider d’une mission dans ces conditions revient simplement à refuser de s’engager. Pour que le programme soit réel, il doit être planifié d'une manière qui lui permettra d'être rendu effectif par des gens qui sont aujourd’hui dans le corps des astronautes et non par des générations encore à naître. En outre, pour que le programme puisse réussir, il doit atteindre son objectif dans un temps limité. Sinon, les conditions politiques qui lui ont permis d'être lancé auront presque certainement disparu avant qu'il n'atteigne son but.

• Le plan de mission doit être faisable. La bonne façon de faire de l’ingénierie c’est de prendre l’approche la plus simple possible, avec besoin du moins de nouvelles technologies possible. La mauvaise façon est de suivre l'approche la plus complexe, avec le plus de dépenses pour de nouvelles technologies. La mission Mars ne devrait donc pas être conçue dans le but de justifier l’effort de développement de toute la panoplie de la NASA, ou de l'Industrie, en matière de technologies de pointe en quête de financement. Réaliser un programme de cette façon revient à diriger une entreprise dont les dépenses seraient déterminées par les fournisseurs. Le réalisme exige en outre que la mission soit conçue autour des technologies qui sont à portée de main ou facilement réalisables. Faire dépendre la mission de systèmes futuristes fantastiques, tels que des vaisseaux spatiaux gigantesques à propulsion électrique nucléaire de 100.000 kilowatts, est tout simplement une autre façon de faire en sorte que cela n'arrive jamais.

• La direction de la mission doit être responsable. Il est essentiel que les sujets soient traités comme des problèmes à résoudre plutôt que comme des excuses pour éviter l'action. Ainsi, par exemple, il faut que la NASA arrête de se chercher des excuses dans le rayonnement cosmique et les problèmes de santé liés à la gravité zéro pour différer la mission sur Mars jusqu'à ce que des systèmes de propulsion utopiques soient disponibles. Plus d’une demi-douzaine d’astronautes et de cosmonautes ont déjà reçu, sans dommage, des doses cumulées de rayons cosmiques au cours de séjours prolongés en orbite terrestre. Quant aux effets sur la santé d’une gravité nulle, ils peuvent être évités en mettant en rotation le vaisseau spatial pour créer une gravité artificielle.

• Le succès de la mission doit être la plus haute priorité. Cela peut sembler évident mais ça ne l'est pas. Faire en sorte que la mission réussisse nécessite de la faire voler vraiment (voir les points pertinents ci-dessus). En outre, placer la plus haute priorité sur la réussite de la mission, consiste à placer cette réussite au-dessus de la sécurité de l'équipage. Il y a un nombre illimité d'améliorations techniques, de missions précurseurs possibles et de programmes d’essai qui pourraient améliorer marginalement la sécurité de l'équipage de la première mission pour Mars. Mais si tous, ou même seulement une fraction importante d'entre eux, étaient entrepris, la mission ne volerait jamais et on garantirait en même temps l'échec du programme par un coût infini. Des activités précurseurs pourraient améliorer les chances d'un programme martien donné, mais elles se feraient au détriment du nombre de missions qui pourraient être lancées et on ne peut certainement pas les laisser se multiplier au point qu’elles ramènent le nombre de missions réelles à zéro. Le programme de vols habités de la NASA coûte des dizaines de milliards de dollars, sommes qui pourraient sauver des dizaines de milliers de vies si elles étaient dépensées ailleurs. Il y a donc une obligation morale d’arriver à un résultat. Priorité doit être donnée à la mission.

• Il faut fixer une date de démarrage au programme. Si l'engagement doit être pris au sérieux, il doit être initié aujourd'hui. Cela signifie que, plutôt que de mettre fin à la reconnaissance robotique de Mars, on doit l’intensifier, avec des sondes de différents types lancées vers la planète rouge à chaque occasion. En outre, un plan concret doit être établi pour envoyer des astronautes vers Mars dans un délai de 10 ans en utilisant une technologie disponible ou réalisable, et les dépenses de l'agence doivent ensuite être hiérarchisées et orientées vers la mise en œuvre effective de ce plan. Si le programme n’est pas lancé, cela n'arrivera jamais.

Le peuple américain veut et mérite une agence spatiale qui vraiment va quelque part. Mars est la bonne destination mais si on doit l’atteindre, l'engagement doit être réel. En raison de déficits hors de contrôle résultant de dépenses du budget fédéral dans d’autres domaines, une puissante exigence pour des coupes se manifestera bientôt. Une NASA sans but véritable sera un candidat de choix pour le billot. Il est temps de présenter un programme spatial auquel on puisse croire.
Excellent Super Super Super
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeDim 3 Juin 2012 - 10:08

Le discours est forcément volontariste et optimiste, et fait penser à la décision de Kennedy en 1962. En bref : on va aller sur la Lune, mais on ne sait pas trop comment ni avec quoi... Et ceci, avant la fin de la décennie.
Dans ce texte intéressant, on cherche un nouveau Kennedy, on tape du poing sur la table en voulant affirmer "nous allons aller sur Mars avant 2XXX"... On ne sait pas trop comment ni avec quoi, mais on va y aller !
La nuance est que pour la Lune, le pari a été gagné. Seulement voilà : dans les années 60 l'argent ne manquait pas. En 2012 les caisses sont vides.
Une fois terminée la mission Apollo 11, les missions suivantes ont vu s'effondrer l'intérêt pour un programme qui a coûté les yeux de la tête, et les trois dernières missions programmées sont passées à la trappe. L'élan a été brisé, ce qui a sonné le glas de l'exploration lunaire, et hypothéqué la suite. Comment dès lors songer que la même initiative, entre les mains des politiques, soit reconduite pour Mars ?
C'est impossible. Du moins pour notre siècle.
Dans l'idéal, ce texte décrit ce qu'il faudrait effectivement faire : se donner un objectif dans un délai butoir. Mais hélas, l'idéal ne rime pas avec le volontarisme. Une telle décision se heurterait, aujourd'hui, à une levée de boucliers des détracteurs qui hurleraient au coût faramineux d'un tel projet.
Je ne vois personne qui aurait assez de courage pour lancer un tel challenge. En 1962 et jusqu'en 1969, tous les américains étaient derrière Kennedy et poussaient Apollo. En 2012, aucun ou très peu adhèreraient à un tel "projet officiel déclaré solennellemnt pour aller sur Mars..."
L'attentisme est de rigueur, même si c'est dangereux pour l'exploration humaine de l'espace et je crains que ce ne soit pour longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Constellation

Constellation

Nombre de messages : 2252
Age : 68
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/05/2009

Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeDim 3 Juin 2012 - 13:48

LM-5 a écrit:

Une telle décision se heurterait, aujourd'hui, à une levée de boucliers des détracteurs qui hurleraient au coût faramineux d'un tel projet.
En 2012, aucun ou très peu adhèreraient à un tel "projet officiel déclaré solennellemnt pour aller sur Mars..."
...

Surtout avec les bobos écolos et les gauchos intellos! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 814
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitimeDim 3 Juin 2012 - 22:43

Constellation a écrit:
LM-5 a écrit:

Une telle décision se heurterait, aujourd'hui, à une levée de boucliers des détracteurs qui hurleraient au coût faramineux d'un tel projet.
En 2012, aucun ou très peu adhèreraient à un tel "projet officiel déclaré solennellemnt pour aller sur Mars..."
...

Surtout avec les bobos écolos et les gauchos intellos! Laughing

Pourquoi? L'espace est de droite?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mars, une nouvelle Terre? Empty
MessageSujet: Re: Mars, une nouvelle Terre?   Mars, une nouvelle Terre? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mars, une nouvelle Terre?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chronique télévisuelle-
Sauter vers: