Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inspection des tuiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Inspection des tuiles   Jeu 9 Aoû 2007 - 14:05

La Nasa développe un scanner sans fil pour inspecter les tuiles de la navette

http://www.space-travel.com/reports/NASA_Develops_Wireless_Tile_Scanner_For_Space_Shuttle_Inspection_999.html

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 9:00

http://www.space.com/missionlaunches/070809_sts118_inspectionday.html

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 14:22

Ce scanner devrait faire baisser un peu le coût de la remise en état des navettes en accélérant notablement le processus dl'inspection des tuiles !
Revenir en haut Aller en bas
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 14:30

SpaceNut a écrit:
Ce scanner devrait faire baisser un peu le coût de la remise en état des navettes en accélérant notablement le processus dl'inspection des tuiles !
et oui, parce que là aussi, cette inspection est une charge de travail supplémentaire ...

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 14:37

Elles sont inspectées depuis le début, à l'origine c'était uniquement "de visu"... Ils devaient y passer un temps fou ! wink
Revenir en haut Aller en bas
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 14:51

SpaceNut a écrit:
Elles sont inspectées depuis le début, à l'origine c'était uniquement "de visu"... Ils devaient y passer un temps fou ! wink
Si j'ai bien compris c'est pour l'inspection en orbite pour obvier aux problèmes soulever par le dernier vol de Columbia

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 15:03

Patrick R7 a écrit:
Si j'ai bien compris c'est pour l'inspection en orbite pour obvier aux problèmes soulever par le dernier vol de Columbia

Si j'ai bien compris moi aussi wink ces nouveaux scanners sont utilisés par les techniciens au sol, pas par les astronautes en orbite.
Revenir en haut Aller en bas
Mic8

avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 47
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 15:13

SpaceNut a écrit:
Si j'ai bien compris moi aussi wink ces nouveaux scanners sont utilisés par les techniciens au sol, pas par les astronautes en orbite.

J'ai compris là même chose aussi Super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 15:22

SpaceNut a écrit:
Si j'ai bien compris moi aussi wink ces nouveaux scanners sont utilisés par les techniciens au sol, pas par les astronautes en orbite.
Mic8 a écrit:
J'ai compris là même chose aussi Super
En effet, mais je trouve que c'est une maintenance exhubérante, toutes choses égales.
La navette doit être inspectée au compte-fil au sol puis une fois en orbite ...

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 18:43

Patrick R7 a écrit:
En effet, mais je trouve que c'est une maintenance exhubérante, toutes choses égales.
La navette doit être inspectée au compte-fil au sol puis une fois en orbite ...

La navette est un engin expérimental ! (bis repetita)
C'est sûr qu'une capsule ballistique nécessite beaucoup moins de maintenance après son retour sur Terre... wink
Revenir en haut Aller en bas
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 19:55

Patrick R7 a écrit:
En effet, mais je trouve que c'est une maintenance exhubérante, toutes choses égales.
La navette doit être inspectée au compte-fil au sol puis une fois en orbite ...

SpaceNut a écrit:
La navette est un engin expérimental ! (bis repetita)
Nous sommes d'accord qu'il aurait fallu l'utilser comme tel, à l'instard des modéles probatoires qu'on atendance à faire de plus en plus aujourd'hui, pour mettre au point des techniques d'avant-garde ou risquées afin de développer un jour des engins opérationnels.
Donc nous sommes d'accord et l'usage qu'on veut en faire aujourd'hui et en décalage avec les capacités réelles de l'engin.

SpaceNut a écrit:
C'est sûr qu'une capsule ballistique nécessite beaucoup moins de maintenance après son retour sur Terre... wink

Nous sommes d'accord, et c'est pourquoi, par ailleurs, je dis bien qu'il faut d'abord sérier les besoins et se donner les moyens de les satisfaire.
Aujourd'hui, la capsule est à la hauteur de nos prétentions alors que la navette dépasse nos possibilités.

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DoubleMexpress
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1627
Age : 41
Localisation : Belgique - Hainaut
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 10 Aoû 2007 - 21:05

Patrick R7 a écrit:

Nous sommes d'accord, et c'est pourquoi, par ailleurs, je dis bien qu'il faut d'abord sérier les besoins et se donner les moyens de les satisfaire.
Aujourd'hui, la capsule est à la hauteur de nos prétentions alors que la navette dépasse nos possibilités.

Pas d'accord, les besoins en 'retour sur terre' sont (seront encore plus) grand ! ! ! !

Pensez que l'ISS a été pensée comme un labo 'modulable' (au sens des équipement scientique de bord) ---->> l'existence des MPLM ! (noter qu'ils sont d'ailleurs sous employer, seuls 2 des 3 ont déjà voler Sad )

Une fois la navette au sol Sad les MPLM seront au rencart, et les 'aménagement intérieur' d'ISS bloqués. (Enfin pas tout à fait, on saura toujours monté avec HTV, mais plus descendre Shocked )

Donc les besoins en retour sont grand (échantillons, résultat d'expérience, matos de labo, rack entier, ...)





Enfin, qui vivra ....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astronaute.be
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Sam 11 Aoû 2007 - 9:20

Quand on parle du loup ... (ce n'est pas moi qui l'invente)

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-info/depeches/detail.php?depeche_id=070811060937.q3zj7chq&sec=une

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Jeu 23 Aoû 2007 - 14:45

Dans le Shuttle Reference Manual je viens de lire qu'après chaque vol, toutes les tuiles sont imperméabilisées avec du diméthylethoxysilane à l'aide d'un pistolet à aiguille.
Quel travail !

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4473
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Jeu 23 Aoû 2007 - 18:59

finalemant, ces tuiles (enfin le système de protection thermique choisi cad les tuiles) auront été le point d'achoppement principal de la Navette ... depuis la conception jusqu'à aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Jeu 23 Aoû 2007 - 19:50

Dominique M. a écrit:
finalemant, ces tuiles (enfin le système de protection thermique choisi cad les tuiles) auront été le point d'achoppement principal de la Navette ... depuis la conception jusqu'à aujourd'hui
Sur le fond, ça partait d'un bonne intention (amha) Smile car il fallait trouver un moyen, efficace et (relativement) rapide à mettre au point, pour protéger un si (trop) grande masse et donc, surface.
"On" pensait qu'en optant pour le concept de tuiles, ce serait plus économique et plus facile à mettre en oeuvre.
Grave erreur puique c'était sans compter sur un minimum de forme aérodynamique qui allait impliquer de fabriquer environ une trentaine de milliers de tuiles de 15.000 formes différentes. Mais il était trop tard pour revoir le concept.
En tout état de cause, il était très difficile de concevoir un bouclier monolithique soit radiatif mais réutilisable (genre Beryllium) ou conventionnel ablatif et non réutilisable.

La navette a pêché par son concept du "tout en un" : avion spatial pour équipage de 7 personnes + cargo + habitacle pour 15 jours (x7pers.) + déport important, etc ... qui a conduit à un engin en charge de plus de 90 tonnes et donc d'une surface de freinage en rapport.
26 ans plus tard (enfin, par rapport au premier vol - on peut en ajouter 8 ou 10 pour l'idée du concept) on est obligé de gérer le moindre petit anicroche avec des moyens démesurés et donc un coût faramineux ...

Il n'empêche que c'est une belle machine, comme je pouvais m'en rendre compte cet après-midi en compilant les docs et les schémas de la Nasa.

Mais c'est elle reste une somptueuse danseuse, capricieuse et parfois dangereuse.

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4473
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Jeu 23 Aoû 2007 - 22:30

c'est un excellent résumé ....
dans 15 ans, on en aura la nostalgie ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vini
Invité



MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Jeu 23 Aoû 2007 - 23:45

Je vous trouve très sévère et injuste avec la navette car en réalité elle n'a jamais été directement la cause des 2 accidents, mais la victime.
En 86, l'explosion de challenger est du à une fuite d'un booster. Et en 2003 c'est le revêtement du réservoir qui est venu heurter violement l'aile de la navette. A chaque fois c'est le système de lancement qui a été la cause des 2 drames.
Tous les autres problèmes détectés n'ont jamais eu de conséquences dramatiques, la navette est assez fiable pour les supporter.

Si aujourd'hui vous prenez un avion de ligne et que vous avez une flamme vers les réservoirs il sera détruit, et si un gros projectif détruit son aile il sera aussi détruit, comme Concorde. Le responsable n'est donc pas l'avion mais l'environnement et l'enchaînement de circonstances improbables qui arrivent. S'il n'avait pas gelé ce matin là en 86 ou si la fuite du booster avait été de l'autre côté, et si la colle de la mousse avait bien été mise en 2003, on dirait encore que la navette est ultra fiable. Ca tient à peu de chose.

Aujourd'hui on dit qu'elle est fragile, simplement parcequ'on en fait surement un peu trop. La NASA est devenue comme hypocondriaque et je suis persuadé que la navette est largement plus fiable qu'on ne le pense.


Aussi quand vous dites que la navette est un engin expérimental, mais j'ai envie de dire que tout appareil d'avant-garde l'est, et particulièrement pour le domaine spatiale. Toutes les sondes, les rovers, les capsules ont été expérimentales. On se rappelle tous des drame d'Apollo et de Soyouz tout au début. Ariane 5 n'a pas dérogée à la règle, et comme bien d'autres. Rappelons aussi que la navette est d'une technologie et conception vieille de 30 ans, ce n'est pas rien.

Je suis d'accord pour dire que la Navette est trop grosse, mais à qui la faute ? A l'origine la Nasa n'en voulait pas d'une si grande mais n'ayant pas le budget suffisant c'est grace à l'USAF que la navette a pu aboutir. Mais c'est bien l'USAF qui a imposé cette dimension pour leurs charges militaires. Tout ça pour la laisser tomber après Challenger et laisser la Nasa seule dans le bourbier.

La seule chose qui est certain c'est qu'elle a finalement couté bien trop cher, et qu'on est bien loin du système très économique espéré. C'est effectivement un gros échec de ce point de vue là
C'est toujours trop facile de dire après coup que la navette est une grosse erreur, car avant 86 on n'entendait personne le dire ça.

La navette est une superbe machine qui n'a pas eu de chance et qui a été victime d'une mauvaise gestion. elle restera pour moi la plus belle chose créé dans le domaine astronautique.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 24 Aoû 2007 - 7:58

Vini a écrit:
Je vous trouve très sévère et injuste avec la navette car ...
Chic, une belle discussion Super
Je "contre" argumenterai tout à l'heure, dans la matinée

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4473
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 24 Aoû 2007 - 13:54

on n'est pas si sévère que cela.

cette machine est merveilleuse et je suis assez d'accord pour dire que c'est ce que les hommes ont voulu en faire qui est en décalage

à la base, le projet était sans doute trop ambitieux (début années 70) et le concept de l'engin réutilisable aurait sans doute mérité une étape intermédiaire

ensuite certains choix ont "plombé" son avenir (les tuiles par exemple), les budgets et le décalage budget prévisionnel / réel.

enfin, "ma NASA chérie" comme j'aime à dire, a connu des phases délirantes ou plutot de type maniaco-dépressif au sens médical du terme (hyper- optimisme, perte des rapports avec la réalité puis hyper-prudence, peur de tout ...)

la Navette est un engin sublime mais comme on l'a souvent souligné expérimental et il ne faut pas lui en demander plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 24 Aoû 2007 - 13:56

Dominique M. a écrit:
on n'est pas si sévère que cela.

cette machine est merveilleuse et je suis assez d'accord pour dire que c'est ce que les hommes ont voulu en faire qui est en décalage

à la base, le projet était sans doute trop ambitieux (début années 70) et le concept de l'engin réutilisable aurait sans doute mérité une étape intermédiaire

ensuite certains choix ont "plombé" son avenir (les tuiles par exemple), les budgets et le décalage budget prévisionnel / réel.

enfin, "ma NASA chérie" comme j'aime à dire, a connu des phases délirantes ou plutot de type maniaco-dépressif au sens médical du terme (hyper- optimisme, perte des rapports avec la réalité puis hyper-prudence, peur de tout ...)

la Navette est un engin sublime mais comme on l'a souvent souligné expérimental et il ne faut pas lui en demander plus.

Justement, je suis en train de rédiger ma réponse
Smile

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 24 Aoû 2007 - 14:54

Vini a écrit:
Je vous trouve très sévère ...
Non, je ne crois pas ; depuis les débuts du projet, son concept m'a semblé irréaliste.
Vini a écrit:
... et injuste avec la navette car en réalité elle n'a jamais été directement la cause des 2 accidents, mais la victime.
Injuste je ne pense pas si mes arguments sont sensés ; mais ce n'est pas à moi d'en décider évidemment.
Quant au fait que la navette soit une victime, je ne peux accepter cet argument qui a été très et trop souvent utilisé. La navette est un ensemble : orbiteur, accélérateurs et réservoir que l'on ne peut dissocier ou alors c'est admettre que cette conception est mauvaise.
On a décidé d'utiliser des accélérateurs à propergols solides capables de résister à des pressions et des températures élevées mais pas à un coup de gelée ... Ca laisse rêveur. Si l'on s'était donné les moyens adéquats, on aurait concu des accélérateurs à propergols liquides qui peuvent être stoppés si une défaillance intervient. Comment se fait-il que personne n'ait pensé qu'un joint pouvait ... "fuir" et brûler les structures environnantes ?
Mon discours tient au fait qu'on veut faire passer la navette pour ce qu'elle n'ait pas, pour une rupture technologique alors qu'en fait c'est un vaisseau spatialde de plus avec des paris technologiques osés.
Comment a-t-on pu concevoir des bords d'attaque d'ailes qui ne supporteraient pas le choc d'un bloc de mousse isolante imprégnée de glace ? Il ne fallait pas être un grand spécialiste pour calculer les contraintes et les chocs éventuels que devraient supporter ces éléments.
Vini a écrit:
En 86, l'explosion de challenger est du à une fuite d'un booster. Et en 2003 c'est le revêtement du réservoir qui est venu heurter violement l'aile de la navette. A chaque fois c'est le système de lancement qui a été la cause des 2 drames.
Donc ça revient à ce que je viens d'écrire : pourquoi avoir équipé l'orbiteur d'accélérateurs et d'un réservoir qui allaient la mettre en péril ? Je suis désolé de le dire mais c'est bien une abhération que d'avoir osé réalisé cet assemblage
Vini a écrit:
Tous les autres problèmes détectés n'ont jamais eu de conséquences dramatiques, la navette est assez fiable pour les supporter.
Et non puisqu'aujourd'hui c'est le branle-bas si il y a le moindre accroc au revêtement réfractaire
Vini a écrit:
Si aujourd'hui vous prenez un avion de ligne et que vous avez une flamme vers les réservoirs il sera détruit, et si un gros projectif détruit son aile il sera aussi détruit, comme Concorde. Le responsable n'est donc pas l'avion mais l'environnement et l'enchaînement de circonstances improbables qui arrivent. S'il n'avait pas gelé ce matin là en 86 ou si la fuite du booster avait été de l'autre côté, et si la colle de la mousse avait bien été mise en 2003, on dirait encore que la navette est ultra fiable. Ca tient à peu de chose.
Deux choses :
1) le nombre d'accidents d'avions est ridicule eut égard le nombre de passagers/kilomètres annuels
2) quand on conçoit un système, de surcroît spatial, on doit obligatoirement tenir compte de l'environnement !
Comme par hasard le Concorde a été équipé de revêtement à l'intérieur des réservoirs pour obvier à un nouvel accident. Pourquoi personne n'a imaginé qu'à 400 km/h au décollage (je crois que c'est l'ordre de grandeur) le moindre bout de ferraille sur une piste pouvait se transformer en véritable projectile. Le Concorde avait une vulnérabilité à laquelle personne n'avait pensé.
La vraie sécurité, la véritable bonne conception est celle d'une valeur intrinsèque prenant en considération tous les éléments extérieurs les plus évidents ; ne pas en tenir compte dénie toute revendication d'un produit exceptionnel ; cela devient un produit ordinaire.
Vini a écrit:
Aujourd'hui on dit qu'elle est fragile, simplement parcequ'on en fait surement un peu trop. La NASA est devenue comme hypocondriaque et je suis persuadé que la navette est largement plus fiable qu'on ne le pense.
Là je ne me répèterait pas ; les réponses sont plus haut.
Vini a écrit:
Aussi quand vous dites que la navette est un engin expérimental, mais j'ai envie de dire que tout appareil d'avant-garde l'est, et particulièrement pour le domaine spatiale. Toutes les sondes, les rovers, les capsules ont été expérimentales. On se rappelle tous des drame d'Apollo et de Soyouz tout au début. Ariane 5 n'a pas dérogée à la règle, et comme bien d'autres. Rappelons aussi que la navette est d'une technologie et conception vieille de 30 ans, ce n'est pas rien.
Oui, mais alors là, ça se mord la queue : la navette était prévue pour durer plus décennie et donc on ne peut dire aujourd'hui qu'elle est dépassée. On ne peut jouer sur tous les tableaux ; d'autant qu'elle a été régulièrement perfectionnée au cours de ses nombreuses immobilisations. D'ailleurs elle ne doit pas être si dépassée que ça puisqu'on a décidé de ne pas en refaire une pour l'avenir .
Vini a écrit:
Je suis d'accord pour dire que la Navette est trop grosse, mais à qui la faute ?
Mon cher Vini, je ne peux pas retenir cette réponse : la qualité de la navette ne peut être dépendante de fautes : elle est ou elle n'est pas
Vini a écrit:
A l'origine la Nasa n'en voulait pas d'une si grande mais n'ayant pas le budget suffisant c'est grace à l'USAF que la navette a pu aboutir. Mais c'est bien l'USAF qui a imposé cette dimension pour leurs charges militaires. Tout ça pour la laisser tomber après Challenger et laisser la Nasa seule dans le bourbier.
Toutes ces raisons et toutes choses égales, nous sommes donc d'accord sur le fait que la navette est mal venue : ou, on avait les moyens de faire ce qu'il fallait et elle serait aujourd'hui autre chose, ou on se satifaisait de compromis et on arrivait à un produit approximatif.
Ma longue expérience de la conquête spatiale (mais c'est une banlité pour tout le monde), montre que la technologie spatiale ne peut se satisfaire de compromis : on fait ou on ne fait pas. Les contraintes, les conditions sont extrêmes et on ne peut tergiverser.
Vini a écrit:
La seule chose qui est certain c'est qu'elle a finalement couté bien trop cher, et qu'on est bien loin du système très économique espéré. C'est effectivement un gros échec de ce point de vue là
Quand on pense au travail énorme que représente les opérations de maintenance par exemple des tuiles, que j'évoquais hier, ça montre bien que ce système n'est pas viable et ne peut être exploiter sur un système de transport spatial aux rotations nombreuses (de plus, tel qu'il avait été conçu à l'origine) ; il s'agit bien là d'une erreur de conception et essentiellement d'un paliatif pour assurer la protection thermique d'un vaisseau de 75 ou 90 tonnes.
Et, en plus, elles sont fragiles ...
Vini a écrit:
C'est toujours trop facile de dire après coup que la navette est une grosse erreur, car avant 86 on n'entendait personne le dire ça.
à cette époque nous n'avions pas Internet et il était diffcile de se faire entendre Smile
Plaisanterie mise à part, le mal vient qq part du fait que l'aura des USA nous fait prendre tout ce qu'ils font pour argent comptant et pain bênit.
On écoute peu les ... oracles et encore moins les ingénieurs qui, avant 86 justement, essayaient vainement de mettre en évidence les points faibles de la navette[/quote]
Vini a écrit:
La navette est une superbe machine qui n'a pas eu de chance et qui a été victime d'une mauvaise gestion. elle restera pour moi la plus belle chose créé dans le domaine astronautique.
A chacun ses idées, mais pour moi ce ne sont que des idées qui n'ont pas de fondement réaliste et tu (vous) imagines (imaginez) bien que je ne peux être d'accord.
Mais que ces points de vue différents, voire opposés, ne ternissent pas nos relations

wink

Cordialement

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vini
Invité



MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Ven 24 Aoû 2007 - 23:20

Très belle analyse Dominique et je partage tout à fait ce point de vue.
La navette est un bel engin qui a été mal géré par la Nasa au fil de son exploitation.

Patrick R7 a écrit:
Vini a écrit:
Je vous trouve très sévère ...
Non, je ne crois pas ; depuis les débuts du projet, son concept m'a semblé irréaliste.

Et pourtant il a été réaliste puisqu'il a fait plus de 118 vols.
Statistiquement il se présente plutot bien même. Pour rappel:
-Soyouz: environ 100 vols: 2 drames + 1 drame évité à un lancement raté
-Gemini: 8 vols: 1 drame évité de justesse
-Apollo: 16 vols: 1 drame et un drame évité de justesse.

Citation :
Quant au fait que la navette soit une victime, je ne peux accepter cet argument qui a été très et trop souvent utilisé. La navette est un ensemble : orbiteur, accélérateurs et réservoir que l'on ne peut dissocier ou alors c'est admettre que cette conception est mauvaise.
On a décidé d'utiliser des accélérateurs à propergols solides capables de résister à des pressions et des températures élevées mais pas à un coup de gelée ... Ca laisse rêveur. Si l'on s'était donné les moyens adéquats, on aurait concu des accélérateurs à propergols liquides qui peuvent être stoppés si une défaillance intervient. Comment se fait-il que personne n'ait pensé qu'un joint pouvait ... "fuir" et brûler les structures environnantes ?

C'est faux, avant Challenger la Nasa avait été prévenue des risques par des ingénieurs mais elle a ignoré ces mises en garde. A qui la faute ? la navette ou la Nasa qui a fait le forcing et enfreint des règles d'utilisation ? Quand on dit il ne faut pas utiliser la navette dans ces conditions et qu'on le fait quand même et bien on augmente considérablement les risques.
La solution accélérateur liquide aurait probablement été pire car les fusées à carburant liquide ont souvent tendence à exploser dès qu'il y a un problème ou une fuite. Le booster est une bonne solution à condition qu'il soit utilisé dans des conditions normales.

Citation :
Mon discours tient au fait qu'on veut faire passer la navette pour ce qu'elle n'ait pas, pour une rupture technologique alors qu'en fait c'est un vaisseau spatial de de plus avec des paris technologiques osés.

Je ne pense pas que la navette était un pari technologiquement osés, elle était juste trop grosse.

Citation :
Comment a-t-on pu concevoir des bords d'attaque d'ailes qui ne supporteraient pas le choc d'un bloc de mousse isolante imprégnée de glace ? Il ne fallait pas être un grand spécialiste pour calculer les contraintes et les chocs éventuels que devraient supporter ces éléments.

Je doute que lors du développement ils envisageaient que la mousse du réservoir se désagrège ainsi. Et même durant plus de 100 vols, en connaissance du problème cela n'a jamais inquiété la Nasa. S'ils avaient su dès le départ il est certains qu'ils auraient modifiés le bord d'attaque des ailes.

Citation :

Donc ça revient à ce que je viens d'écrire : pourquoi avoir équipé l'orbiteur d'accélérateurs et d'un réservoir qui allaient la mettre en péril ? Je suis désolé de le dire mais c'est bien une abhération que d'avoir osé réalisé cet assemblage

L'abbération a été de ne prévoir aucun système de sauvetage et croire naïvement qu'il n'y aurait jamais le moindre problème. L'assemblage Réservoir entouré de booster me parait classique (Ariane 5, Energya, et la plupart des autres fusées), l'erreur a été d'ignorer de façon arrogante que le 100% de réussite n'existe pas.

Citation :

Et non puisqu'aujourd'hui c'est le branle-bas si il y a le moindre accroc au revêtement réfractaire

Comme je le disais et le confirmait Dominique, la Nasa en fait trop et est devenu hypocondriaque à la moindre égratinure. La preuve lors de ce vol sts118, on nous a fait tout une histoire avec cette tuile éclatée et elle est finalement restée intact après le retour.

Citation :
1) le nombre d'accidents d'avions est ridicule eut égard le nombre de passagers/kilomètres annuels
2) quand on conçoit un système, de surcroît spatial, on doit obligatoirement tenir compte de l'environnement !
Comme par hasard le Concorde a été équipé de revêtement à l'intérieur des réservoirs pour obvier à un nouvel accident. Pourquoi personne n'a imaginé qu'à 400 km/h au décollage (je crois que c'est l'ordre de grandeur) le moindre bout de ferraille sur une piste pouvait se transformer en véritable projectile. Le Concorde avait une vulnérabilité à laquelle personne n'avait pensé.

1) Ca démontre bien que meme avec des appareils fiables et rodés, les accidents peuvent aussi arriver.
2) Personne n'y a pensé parce que statistiquement les risques que cela arrive sont probablement de 1 contre 1 million.
Qu'un avion perde une pièce métallique sans qu'il s'en apercoive, sur la même piste et le meme aéroport que le Concorde, que celui-ci passe juste derrière, roule pile sur la barre, à un moment où la vitesse était suffisante pour l'envoyer sur l'aile, à l'endroit précis d'un réservoir, pile derrière un moteur c'est vraiment pas de bol. Qui aurait pu imaginer un tel enchainement de hasard, un cas jamais arrivé en 100 ans d'aviation.
L'aviation, tout comme l'astronautique, et bien d'autre choses, sont faites de catastrophes, qui sont le fruit d'une suite d'évènements impensables, et les drames n'auraient jamais eu lieu si l'un des maillons de cette chaine d'évènement n'avait pas eu lieu.

Citation :

Oui, mais alors là, ça se mord la queue : la navette était prévue pour durer plus décennie et donc on ne peut dire aujourd'hui qu'elle est dépassée. On ne peut jouer sur tous les tableaux ; d'autant qu'elle a été régulièrement perfectionnée au cours de ses nombreuses immobilisations. D'ailleurs elle ne doit pas être si dépassée que ça puisqu'on a décidé de ne pas en refaire une pour l'avenir .

L'électronique de bord a été refaite, c'est tout, mais la navette dans son concept, sa structure de base, dans sa façon de rentrer, de décoller, et de se déplacer dans l'espace est resté la même. Aujourd'hui si on n'en refait pas c'est avant tout pour une raison économique. La Navette est un énorme gouffre financier et la Nasa est bien heureuse de s'en débarraser.

Citation :

Toutes ces raisons et toutes choses égales, nous sommes donc d'accord sur le fait que la navette est mal venue : ou, on avait les moyens de faire ce qu'il fallait et elle serait aujourd'hui autre chose, ou on se satifaisait de compromis et on arrivait à un produit approximatif.
Ma longue expérience de la conquête spatiale (mais c'est une banlité pour tout le monde), montre que la technologie spatiale ne peut se satisfaire de compromis : on fait ou on ne fait pas. Les contraintes, les conditions sont extrêmes et on ne peut tergiverser.

Malheureusement la réalité est tout autre. Tout projet spatial est un compromis entre ce qu'on voudrait faire et ce qu'on nous donne les moyens de faire. ISS entre autres en est un bel exemple, Orion/Arès I un autre, et le LM d'Apollo aussi. Et je ne parle pas des sondes.




Citation :
Quand on pense au travail énorme que représente les opérations de maintenance par exemple des tuiles, ...
Et, en plus, elles sont fragiles

Il faut dire que recevoir l'impact d'un glaçon d'1.2kg à 875km/h (d'après le test effectué par la commission d'enquête) ça laisse forcément des traces, même avec des glaçons plus petits. Je connais peu de revêtement qui résisteraient sans laisser des traces.

Citation :

A chacun ses idées, mais pour moi ce ne sont que des idées qui n'ont pas de fondement réaliste et tu (vous) imagines (imaginez) bien que je ne peux être d'accord.
Mais que ces points de vue différents, voire opposés, ne ternissent pas nos relations

??? hein !!!!
On discute calmement sur un sujet, en donnant nos avis respectifs, c'est le principe du débat. Pourquoi devrions y nous voir nos relations ternies parcequ'on a un avis différent ? Si on devait tous être d'accord sur tout pour être amis on n'en aurai jamais, et puis ça ferait des débats ennuyeux

Et désolé pour ce long débat.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Sam 25 Aoû 2007 - 9:03

Vini a écrit:
Très belle analyse Dominique ...
Tant pis pour moi ...
Vini a écrit:
??? hein !!!!
On discute calmement sur un sujet, en donnant nos avis respectifs, c'est le principe du débat. Pourquoi devrions y nous voir nos relations ternies parcequ'on a un avis différent ? Si on devait tous être d'accord sur tout pour être amis on n'en aurai jamais, et puis ça ferait des débats ennuyeux

Et désolé pour ce long débat. Sad
Désolé pour ma part de m'être mal exprimé à la fin de mon message, mais c'était du second degré et je sais pertinemment que c'est une belle discussion Smile et soyez plutôt très satisfait de ce débat, type de débat qui manque sur ce forum.

Cordialement

PS : bien sûr, je répondrai de façon plus complète à votre dernier message un peu plus tard
Smile

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 71
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Inspection des tuiles   Sam 25 Aoû 2007 - 9:30

Si qqun, à part Dominique, Vini est moi-même, a une opinion sur le sujet, surtout ... surtout ... qu'il n'hésite pas à la faire connaître
Merci

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Inspection des tuiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Astronautique USA :: Navette Spatiale-
Sauter vers: