Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Espace et Exploration N° 52 (juillet-août 2019)

Aller en bas 
AuteurMessage
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 711
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Espace et Exploration N° 52 (juillet-août 2019) Empty
MessageSujet: Espace et Exploration N° 52 (juillet-août 2019)   Espace et Exploration N° 52 (juillet-août 2019) Icon_minitimeMer 7 Aoû 2019 - 20:52

Je voudrais revenir sur l'éditorial de ce numéro.
Il y est écrit:

"Devons-nous laisser des personnes qui se prétendent écologistes écrire à Thomas Pesquet qu'il doit sommer l'Europe et le monde d’arrêter toute l'exploration spatiale et d'abandonner la recherche, les sciences, la curiosité?"

Cet éditorial fait référence à cette lettre ouverte:

https://www.liberation.fr/debats/2019/06/25/lettre-a-thomas-pesquet-sur-le-tourisme-spatial-et-la-conquete-martienne_1736118

A moins qu'une autre lettre, dont je n'ai pas connaissance, ait été adressée à Pesquet, je ne vois pas où il est écrit que les auteurs demandent l'arrêt de toute exploration spatiale et de toute recherche scientifique. Ce qui équivaudrait pour eux à se tirer une balle dans le pied, car leurs noms étant affichés sur la lettre, une recherche montre rapidement qu'il s'agit avant tout de scientifiques et de chercheurs (l'utilisation du terme neutre de "personne" au lieu de "chercheurs" est-il volontaire?).

Que demandent ces chercheurs dans la lettre? L'arrêt du tourisme spatial et un moratoire concernant des missions habitées vers Mars. Concernant ce deuxième point, je me fais pas trop de soucis. Aucun gouvernement n'est prêt à payer une expédition martienne, et aucun ne le sera dans un avenir plus ou moins proche. Déjà quand on voit les circonvolutions pour un simple voyage lunaire....

Quant à l'ISS, il se trouve que suis parfaitement en phase avec cette lettre. Je ne vois pas pourquoi une station payée par les contribuables (et dans ce cas, payant mes impôts dans un pays partie prenante, je me sens impliqué) servirait aux caprices de quelques milliardaires en mal de sensations fortes. Qu'on loue la station à des entreprises faisant des recherches, soit. Mais le tourisme est aujourd'hui encouragé par les agences spatiales. On croit reconnaitre, à travers cet exemple, la situation des autoroutes françaises, payées par les impôts de plusieurs générations de contribuables, et qui profitent aujourd'hui à quelques actionnaires. Au moins, dans ce cas, tout le monde peut les emprunter.

Il est dommage que, friand comme est « Espace et Exploration » des interviews, il n’ait pas profité de cette lettre pour, d'une part demander aux auteurs d'expliciter leurs raisons, et d'autre part d'écrire un article sur ce thème, quitte à  réfuter les arguments avancés. Il me semble que c'est aussi le rôle d'un magazine astronautique grand public d'aller écouter les voix discordantes, dés lors qu'elles présentent des arguments qui demandent réflexion, et qu'on ne peut écarter d'un revers de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Espace et Exploration N° 52 (juillet-août 2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Revue de presse :: Espace et Exploration-
Sauter vers: