Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3825
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Ven 14 Oct 2011 - 22:48

Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française à l'horizon 2030

Citation :
11/10/11

Le Centre d'analyse stratégique vient de remettre à Laurent Wauquiez, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, son rapport :

Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française à l'horizon 2030.

L’Espace est plus que jamais un enjeu politique, stratégique, industriel, commercial et sociétal. Si la volonté de s’affirmer comme puissance a été à l’origine de leur développement, les moyens spatiaux – civils ou militaires – sont devenus aujourd’hui des outils indispensables aux activités économiques, à la recherche et à la vie quotidienne.


Sans la maîtrise des technologies spatiales et sans un libre accès à l’espace, les souverainetés européenne et française ne pourraient s’exercer pleinement. Le domaine spatial est également devenu l’un des fleurons de l’industrie européenne, par lequel s’exprime son excellence scientifique et technique.

Pour autant, ce secteur est actuellement confronté à une triple problématique : de gouvernance d’abord, avec l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, qui attribue à l’Union européenne des compétences partagées en matière spatiale ; de stratégie de coopération ensuite, alors que les États-Unis réorientent en profondeur leur programme spatial, et enfin de montée en puissance d’un certain nombre de pays, qui représentent un enjeu de sécurité au plan international et un défi aux positions commerciales européennes.

Un groupe de travail de haut niveau, présidé par Emmanuel Sartorius et composé d’experts du secteur, venus des institutions publiques, de l’industrie et de la recherche, s’est réuni fin 2010 et début 2011, afin de mieux appréhender l’évolution de ce secteur essentiel et de dégager les axes possibles d’une politique spatiale européenne à l’horizon 2030.

Le groupe a mené ses travaux à partir de l’analyse de l’existant, de l’audition de représentants des instances européennes, des agences spatiales, de l’industrie, de scientifiques et de personnalités étrangères, ainsi que de l’analyse de contributions rédigées spécialement à son intention.

Sur cette base, le groupe a conduit ses réflexions autour de trois grands axes qui structurent ce rapport : la forme que pourrait prendre une future gouvernance de l’Europe spatiale, les déterminants d’une politique spatiale européenne et, enfin, les grandes options envisageables à l’horizon 2030.

L’examen de différents scénarios d’évolution de l’Europe spatiale et des perspectives financières à moyen et long terme a permis au groupe de formuler des recommandations sur ce que pourraient ou devraient être les objectifs et les moyens d’une politique spatiale européenne à l’horizon 2030.

Mission présidée par Emmanuel Sartorius
Rapporteurs : Joël Hamelin, Isabelle Sourbès-Verger, Xavier Pasco et Dominique Auverlot
Rapporteurs particuliers : Blandine Barreau, Gaëlle Hossie, Cyril Riffaud et Maximilien Roca

Un rapport à étudier et à commenter:
http://www.strategie.gouv.fr/system/files/2011-11-10_rapport_espace_18_0.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Ven 14 Oct 2011 - 23:39

Avant d'agir une réflexion est toujours préférable, mais à trop réfléchir on finit par ne plus agir. En Europe cela fait des d'années qu'on réfléchit sur le sujet... alors maintenant place à l'action! :blink: :blink: :blink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebarande



Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Dim 16 Oct 2011 - 15:02

Le commentaire de Planète Mars

http://www.planete-mars.com/le-rapport-du-centre-d%e2%80%99analyse-strategique-%c2%ab-une-ambition-spatiale-pour-l%e2%80%99europe-vision-francaise-a-l%e2%80%99horizon-2030-%c2%bb/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astronautique3.blogspot.com/
DoubleMexpress
Administrateur


Nombre de messages : 1627
Age : 40
Localisation : Belgique - Hainaut
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Ven 21 Oct 2011 - 13:57

Explorer a écrit:
..... alors maintenant place à l'action! :blink: :blink: :blink:

A vot' bon coeur ... si tu a encore une 'tirelire à casser' ! Suspect Laughing

:sortir:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astronaute.be
lunarjojo



Nombre de messages : 582
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Ven 21 Oct 2011 - 15:07

Evidement, le commentaire de Planète Mars parle de...Mars. Ce n'est qu'une petite partie du rapport ni même la plus intéressante car il est écrit ce qui se dit depuis longtemps sur ce forum, à savoir que le voyage à Mars est dans plusieurs dizaines d'années (au delà de 2030, on reste très prudent :blink: ) et que pour l'instant il vaut mieux se consacrer à l'envoi de sondes automatiques.

Le gros du rapport concerne surtout les applications terrestres. Pour ce qui est du vol habité, ce qui est intéressant est qu'on envisage la poursuite de l'exploitation de l'ISS après 2020 (p 77 )

Citation :
Les partenaires de la Station spatiale internationale, l’ISS, devraient poursuivre son utilisation jusqu’en 2020. Au-delà, tant que l’infrastructure restera opérationnelle, il est peu vraisemblable qu’elle soit rapidement démantelée

Je sens que LM-5 va hurler Laughing Laughing

Citation :
3.6. Les étapes possibles d’un programme international d’exploration La feuille de route d’un programme international d’exploration pourrait être la suivante :

Phase 1 (2010-2020) : de l’exploitation de l’ISS à l’exploration spatiale
• poursuite de l’exploitation de l’ISS ;
• ExoMars 2016 et 2018 ;
• R & D (préparation de la phase 2).

Phase 2 (2020-2030) : au-delà de l’ISS vers la Lune et Mars
• poursuite de l’exploitation de l’ISS vers des objectifs de la phase 3 ;
• exploration robotique de Mars, de la Lune, et des astéroïdes ;
• retour d’échantillons martiens (Mars Sample Return) ;
• vols habités au-delà de l’orbite basse (Lune, astéroïdes ?) ;
• R & D (préparation de la phase 3).

Phase 3 (après 2030) : au-delà de la Lune et de Mars
• missions robotiques hautement sophistiquées vers l’espace lointain ;
• missions humaines vers Mars.

Notons que ces objectifs sont assujettis à un doublement au minimum du budget spatial européen et à une coopération internationale renforcée. Notons également que ces souhaits ne sont pas franchement dans l'air du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3825
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Sam 22 Oct 2011 - 6:30

"L'accès autonome à l'espace n'a pas de prix"

Citation :
Présent jeudi au premier vol du lanceur russe Soyouz à Kourou, Laurent Wauquiez plaide résolument pour la préférence européenne en matière spatiale.
...


- Vous serez présent jeudi au premier vol du lanceur russe Soyuz à Kourou. Estimez-vous que Soyouz à Kourou soit un atout pour l'Europe spatiale ?
...
- Faut-il aller plus loin avec les Russes en matière de coopérations spatiales, y compris dans les lanceurs ?
...
- Et sur les lanceurs ?
...
- Justement en matière de lanceurs, l'Europe a des choix à faire en 2012. Dans un contexte budgétaire contraint, l'Europe a-t-elle les moyens de lancer à la fois le programme de modernisation d'Ariane 5 (Ariane 5 ME) et la future Ariane 6 ?
...
- Mais il a coût...
...
- Les partenaires européens de la France, y compris l'Allemagne, n'ont pas semble-t-il les mêmes préoccupations en matière d'accès autonome à l'espace ?
...
- Le livre blanc spatial allemand est commercialement très agressif...
...
- La France plaide donc pour un futur lanceur européen. Que préconisez-vous concrètement ?
...
- Vous visez quels niveaux d'économies ?
...
- L'Union européenne doit-elle prendre le leadership en matière spatiale ?
...
- Et la préférence européenne ?
...
- Faut-il consolider un peu plus notre industrie ? Faut-il faire évoluer l'actionnariat d'Arianespace ?
...
- Le programme Galileo est-il une fois pour toutes sorti des turbulences budgétaires ?
...
- Mais il n'y a pas le budget ?
...
- Mais Ariane 5 est plus chère, non ?
...
Propos recueillis par Michel Cabirol - 18/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3825
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française   Ven 25 Nov 2011 - 12:38

L'astronaute, ce mythe en perte de vitesse

Citation :
Publié le 22 novembre 2011
Nicolas Sarkozy a rendu visite au Centre national d'études spatiales ce mardi, pour célébrer les 50 ans de cet organisme. Désormais la conquête spatiale française s'inscrit dans un cadre européen et souffre d'un manque de moyens et de perspectives.

Atlantico : Nicolas Sarkozy est en visite au CNES ce mardi. Où en est la conquête spatiale française ?

Jacques Villain : Il est difficile de parler de programme spatial français, dans la mesure où la moitié du budget de l’espace en France va à l’Agence spatiale européenne (ESA). Aujourd’hui, le CNES gère les satellites d’application, et non les vols habités qui sont du ressort de l’ESA, ou même les grands programmes d’exploration du système solaire qui en dépendent aussi, bien que la France lance parfois une sonde ou un satellite pour observer telle ou telle partie du système solaire. Mais l’ESA a en charge la plupart des fonctions.

Certains petits programmes restent exclusivement français, ou binationaux avec les Etats-Unis, mais la majeure partie relève de la coopération européenne. Il y a quelques semaines a eu lieu le premier lancement d’un Soyouz à partir de Kourou, à l’initiative de l’ESA, en accord avec la Russie. Tout ce qui se passe en termes de lanceurs est européen, à l’instar du programme Ariane. Pour la simple raison que nous n’avons pas le choix. Le 31 juillet 1973, lorsque les ministres se sont réunis, les deux options étaient soit de rester les bras croisés, parce que la France n’avait pas les moyens de développer un lanceur, soit de s’associer avec d’autres Etats : Ariane est née ainsi.

Le budget du CNES (de l’ordre de 1700-1800 millions d’euros) est stable, mais il ne sera pas augmenté à cause de la conjoncture économique. Il permettra néanmoins de continuer des programmes en coopération avec les Etats-Unis sur certains sujets… Néanmoins, ils sont, eux-aussi, dans une situation délicate, donc le nombre de programmes en coopération ne va pas croître d’une manière significative.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une ambition spatiale pour l'Europe. Vision française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Astronautique européenne :: Astronautique française-
Sauter vers: