Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Grandeur et misère du programme spatial américain

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 27 Jan 2013 - 10:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le 21 janvier Curiosity et Orion ont défilé devant le président des États-Unis. C'est pathétique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 27 Jan 2013 - 11:48

Sic transit gloria nasa !

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeLun 28 Jan 2013 - 17:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
PERDUS DANS L'ESPACE: LA NÉCESSITÉ D'UNE POLITIQUE SPATIALE AMÉRICAINE DEFINITIVE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
A la recherche d'une politique spatiale nationale"définitive",... mais pas (toujours pas) de réponses définitives Shocked

Toujours l'enlisement !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMar 29 Jan 2013 - 11:19

L'enlisement me paraît inévitable dès lors qu'on soutient des objectifs contradictoires. Ainsi afficher de très grandes ambitions en matière d'exploration habitée... et ne pas s'en donner les moyens sous prétexte de faire des économies. :sboat2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeVen 29 Nov 2013 - 20:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà qui ne fait que confirmer toutes mes supputations. Un lent déclin qui n'a fait que se confirmer au fil des années.

Par La Voix de la Russie | La principale agence spatiale du globe, la NASA, se voit obligée de procéder à des coupes dans son programme en raison du déficit budgétaire. Quels volets du programme spatial seront les premiers concernés et quel en sera l'impact sur les études spatiales à long terme ?
A la mi-novembre James Green, chef de la division de la science planétaire à la NASA, a annoncé sur son blog la fin des travaux sur le générateur Stirling à radioisotope avancé (ASRG). Les sources d'énergie à radioisotope sont indispensables pour les missions spatiales pendant lesquelles il est impossible ou inutile de recourir à l'énergie solaire, notamment pendant les vols vers des planètes lointaines.
Le générateur avancé devrait remplacer les générateurs thermoélectriques à radioisotope multi-mission (MMRTG) installés à l'heure actuelle sur le robot Curiosity. La NASA voudrait utiliser d'une façon optimale le stock limité de plutonuim-238. L'ASRG demande environ quatre fois moins de plutonium que le MMRTG pour produire la même puissance. En outre, les experts notent que l'ASRG se rechauffe moins ce qui est important quand il faut mesurer la température du milieu environnant.
L'arrêt du développement de l'ASRG apportera une économie de 170 millions de dollars en trois ans. Etant donné que la NASA et le ministère de l'Energie des Etats-Unis reprennent la production de plutonium-238 (arrêtée en 1989), James Green estime que le stock en présence et la production nouvelle (1-1,5 kg par an) suffiront aux besoins de l'agence.
Beaucoup craignent cependant qu'il faille réduire d'autres projets, plus modestes, comme Dicovery (d'un coût inférieur à 425 millions de dollars) ainsi que les missions possibles vers des planètes lointaines qui demandent une grande réserve de plutonium. Notons, à titre de comparaison, les chiffres concernant l'appareil New Horizon qui partira pour Pluton : il a à son bord quelque 11 kg de plutonium, la quantité que l'on ne pourra obtenir qu'en 7-10 ans à un rythme de production annoncé. Cela veut dire que les missions de ce type pourront être lancées à cet interval ou même plus rarement.
L'arrêt des travaux sur l'ASRG est un signal alarmant pour la cosmonautique donné par la crise budgétaire. La menace pèse non seulement sur les études planétaires. Selon le chef de la NASA Charles Bolden si le budget est une nouvelle fois réduit en janvier, il n'est pas exclu que la NASA devra renoncer aux programmes importants comme le développement d'un système habité nouveau SLS, le soutien des vols spatiaux privés ou le télescope spatial James-Webb. Dans son document récent portant sur les mesures à prendre pour réduire le déficit le département budgétaire du Congrès a mentionné « l'arrêt du programme spatial habité ». Selon les auteurs du document cela permettra d'économiser 73 milliards de dollars entre 2015 et 2023.
Bien que l'utilité des vols habités reste un sujet de débats au sein de la branche spatiale, le problème n'est pas là. Il paraît que l'âge d'or de la cosmonautique touche à sa fin et pas seulement aux Etats-Unis.
D'une par l'abandon temporaire de certains projets par les Etats-Unis peut stimuler d'autres pays spatiaux : ainsi la Russie participe au projet ExoMars à la place de la NASA. Un regain d'activité de la Chine et de l'Inde peut modifier sensiblement le rapport de forces dans les études spatiales, mais aussi freiner l'essor technologique étant donné que ces nouveaux participants à l'activité spatiale devront découvrir à leur tour les choses déjà connues.
D'autre part, on comprend que la crise budgétaire aux Etats-Unis aura des répercussions inévitables sur la situation financière d'une partie importante du globe et l'exploration de l'espace ne sera pas en tête de la liste des priorités.
Lire la suite: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 14:21

Explorer a écrit:
...Dans son document récent portant sur les mesures à prendre pour réduire le déficit le département budgétaire du Congrès a mentionné « l'arrêt du programme spatial habité ». Selon les auteurs du document cela permettra d'économiser 73 milliards de dollars entre 2015 et 2023.
73 milliards sur 9 ans, soit une économie annuelle de 8,1 milliards par an !  Cela représente quel pourcentage du budget fédéral ? Not much !
Combien d'emplois perdus ?   De compétences perdues ?



Explorer a écrit:
Bien que l'utilité des vols habités reste un sujet de débats au sein de la branche spatiale, le problème n'est pas là. Il paraît que l'âge d'or de la cosmonautique touche à sa fin et pas seulement aux Etats-Unis.

Il y a quelques temps déjà que l'âge d'or de "l'astronautique" a touché à sa fin !   Ceci dit, il est beaucoup trop tôt pour conclure que le voyage spatial habité est un cul de sac ! Le problème c'est que la conquête habitée de l'espace a débuté pour de mauvaises raisons, est intrinsèquement liée au développement de nouvelles technologies et par-dessus tout à la recherche de nouvelles "motivations" qui ne pourront plus n'être que politiques !
Avec la Lune nous avons atteint notre seuil de compétence technologique !  La prochaine destination "logique" , Mars, reste encore trop éloignée, à tous points de vus !


Concernant Orion, attendons donc de voir ce qu'en dira la "Voice of America" ! clown

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 717
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 17:30

SpaceNut a écrit:

Combien d'emplois perdus ?   De compétences perdues ?
Des compétences ne sont perdues que si l'espace habité (re)devient à la mode. Si on décide de tout arrêter sans espoir de retour, les compétences ne sont pas perdues: elle sont inutiles pale 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 18:00

Lunarjojo a écrit:
Des compétences ne sont perdues que si l'espace habité (re)devient à la mode. Si on décide de tout arrêter sans espoir de retour, les compétences ne sont pas perdues: elle sont inutiles.
Remarque d'une rigueur cinglante. Ceci dit, au pire, toutes les compétences ne seront pas totalement perdues... elles serviront pour "autre chose". Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur
fan de ducrocq

Nombre de messages : 3994
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 18:06

lunarjojo a écrit:
...
Des compétences ne sont perdues que si l'espace habité (re)devient à la mode. Si on décide de tout arrêter sans espoir de retour, les compétences ne sont pas perdues: elle sont inutiles pale 
Inutiles signifie qu'elles existent, quand elles disparaissent, faute de transmission, elles sont perdues.
Surtout si d'autres Nations les exploitent pour leur propre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 19:25

Fan de Ducrocq a écrit:
Inutiles signifie qu'elles existent, quand elles disparaissent, faute de transmission, elles sont perdues.
Surtout si d'autres Nations les exploitent pour leur propre compte.
Remarque tout aussi pertinente de Fan de Ducrocq.

Le "shutdown" du mois d'octobre a eu des conséquences économiques très réelles. Cette crise de 16 jours a coûté à l’économie américaine $ 24 milliards (l'équivalent de neuf vols sur Mars paraît-il). Ahurissant ! Une nouvelle crise budgétaire pourrait avoir des conséquences encore plus funestes pour la suite du programme spatial américain.

Avec un budget spatial à la baisse l'Amérique n'a plus les moyens de ses ambitions et par conséquent n'est plus en mesure de mener de front tous ses programmes spatiaux... surtout les plus coûteux (qui sont aussi les plus emblématiques). Faire des économies implique donc, fatalement, des sacrifices. Et vous que feriez-vous, si vous étiez un responsable politique américain important ?

De ces 4 programmes lequel sacrifier ? Je fais appel à votre sagacité.
- la station internationale (l'ISS)
- le transport privé d'équipages
- le SLS et Orion
- l'exploration robotique

bon_sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 717
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Déc 2013 - 20:08

Explorer a écrit:
De ces 4 programmes lequel sacrifier ? Je fais appel à votre sagacité.  
- la station internationale (l'ISS)
- le transport privé d'équipages
- le SLS et Orion
- l'exploration robotique
C'est prendre le problème à l'envers. Encore une fois, les USA ont les moyens d'aller un peu plus loin que l'orbite terrestre. C'est uniquement un choix politique. Ce que je veux dire, c'est que la suppression d'un seul programme parmi la liste proposée n'entrainera pas avec certitude la mise en place d'un nouvel objectif.

Explorer a écrit:
Le "shutdown" du mois d'octobre a eu des conséquences économiques très réelles. Cette crise de 16 jours a coûté à l’économie américaine $ 24 milliards (l'équivalent de neuf vols sur Mars paraît-il). 
24 milliards de dollars pour 9 vols!!!!! Faisons un petit calcul de coin de table: Apollo a coûté 120 M$ pour six alunissages, soit 20 M$ par vol. Et on peut aller sur Mars pour dix fois moins? Avec de tels arguments, y en a qui ferait mieux de se coucher.


Dernière édition par lunarjojo le Mar 3 Déc 2013 - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Déc 2013 - 1:16

C'est la quadrature du cercle. Sacrifier un de ces 4 programmes ne sauverait pas pour autant les 3 autres mais à vouloir préserver les 4, sans se doter de moyens suffisants, on court à la catastrophe. Qu'on enlève une carte et c'est tout le château de cartes qui s'écroule, mais si on ne fait rien le château s'écroulera quand même.
Si les Américains sacrifient l'ISS ils mettent en péril le transport privé d'équipages, mais s'ils sacrifient le transport privé ils resteront dépendants des Russes... jusqu'à l'abandon de la station.... avec tous les risques que cela comporte (pas d'alternative en cas de pépin). Je rappelle que le SLS et Orion ne sont pas adaptés pour desservir la station.
Abandonner le SLS et Orion c'est renoncer définitivement (ou pour très longtemps si on se veut optimiste) à l'exploration habitée. La mise à la retraite de l'ISS marquerait ainsi la fin du programme habité. Maintenir le SLS et Orion ne garantit pas pour autant le démarrage d'un vrai programme d'exploration habité.
Reste le programme d'exploration robotique (le seul qui pourrait survivre) mais la motivation sera-t-elle toujours la même, une fois qu'auront été abandonnés l'ISS, le transport privé habité, le SLS et Orion ?pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Déc 2013 - 13:36

lunarjojo a écrit:
C'est prendre le problème à l'envers *. Encore une fois, les USA ont les moyens d'aller un peu plus loin que l'orbite terrestre. C'est uniquement un choix politique. Ce que je veux dire, c'est que la suppression d'un seul programme parmi la liste proposée n’entraînera pas avec certitude la mise en place d'un nouvel objectif.
*C'est pourtant cette voie qui semble avoir les faveurs au Congrès. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tout à fait d'accord lorsque tu dis qu'il s'agit uniquement d'un choix politique, mais il est un fait que ce choix politique "minimaliste" ne date pas d'aujourd'hui. Ce choix s'est malheureusement répété année après année, décennie après décennie, au point de fragiliser à l'extrême le programme spatial américain. Aujourd'hui, dans le contexte actuel, la marge de manœuvre est extrêmement réduite. Constatons que depuis la remise du rapport Augustine, en octobre 2009, l'horizon ne s'est guère éclairci. Peu à peu l'exaspération ou le désintérêt semble gagner du terrain... avec la tentation de prendre des mesures radicales !!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lunarjojo

lunarjojo

Nombre de messages : 717
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 21/11/2010

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Déc 2013 - 18:32

Explorer a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je maintiens: encore un journaliste qui ne doit pas connaitre grand chose en matière spatiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMer 4 Déc 2013 - 14:36

Comment le Congrès a détruit le programme spatial.
Les annulations maladroites des projets lunaires et martiens.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeLun 23 Déc 2013 - 23:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Excellent article qui dresse un bilan plutôt pessimiste sur le programme spatial américain.

Les choses se précisent; 2014 marquera la fin des ambitions américaines. C'est dans la logique des choses.

Dans cet article on parle bien d'effondrement du programme d'exploration de l'espace des États-Unis, et que c'est la guerre mondiale contre le terrorisme, suivie par la crise économique qui a sapé toute volonté politique de s'engager dans des programmes spatiaux de grande envergure.
La motivation pour l'exploration n'est plus du tout d'actualité. Même le robot chinois sur la Lune n'y changera rien. Et pourquoi aller sur  Mars? Est-ce bien la peine d'y aller ?  Sad Sad Sad 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
Dominique M.

Nombre de messages : 4532
Age : 65
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMar 24 Déc 2013 - 12:21

je crois que l'on va devoir envoyer tous nos bons voeux de réussite au programme spatial ..... chinois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMar 24 Déc 2013 - 16:53

Où l'on reparle du paradigme Von Braun !

Ce génie avait tout prévu excepté les progrès de l’électronique et de la robotique qui permettent désormais de s'affranchir de la présence de l'Homme dans l'exploration de l'espace !

_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 14:33

Concernant l'exploration habitée, pourquoi la Lune a-t-elle été délaissée au profit de Mars ?  Parce que Mars est un objectif lointain, voire très lointain, avec comme excuse magistrale le coût et l'extrême complexité d'une mission habitée. Mars mise ainsi hors de portée (du moins actuellement), nul besoin de défaire les cordons de la bourse.... et l'avenir continue à faire rêver. Au final du prestige à moindre frais.
Cette position est évidemment beaucoup plus difficile à soutenir si l'objectif prioritaire devait être la Lune... car comme chacun sait la Lune on y a déjà été, il y a plus de quarante ans, et que 8 années seulement avaient suffi pour réaliser le programme Apollo... en partant pratiquement de zéro.  wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 1:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lori Garver, ancienne administratrice adjointe de la NASA, a déclaré que la NASA ne devrait plus poursuivre la construction du SLS. Rappelons qu'il y a quelques années elle défendait au contraire ce programme. Après avoir quitté son poste, Lori Garver se sent probablement plus libre de dire, enfin, ce qu'elle pense.
Raison invoquée : le SLS va tellement pomper le budget de la NASA qu'il n'y aura plus assez d'argent pour lui trouver une véritable destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeSam 4 Jan 2014 - 19:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour compléter les déclarations de Lori Garver.
Elle pense que le budget de la NASA est suffisant avec 17 milliards de dollars. D'après elle on peut faire beaucoup avec un tel budget... à condition de supprimer certains programmes, ceux qui n'utilisent pas des technologies innovantes. C'est le cas du SLS qui est construit avec la technologie des années 1970. Les moteurs du SLS seront ainsi les mêmes que ceux qui étaient utilisés sur la navette spatiale.
"Souhaitez-vous vraiment aller sur Mars avec une technologie âgée de 50 ans? Ce n'est pas ainsi qu'on fait de l'innovation et un programme d'exploration."
Lori Garver estime aussi qu'il ne faudrait pas refaire une mission de type Curiosity, qu'on ferait bien mieux d'innover... en envoyant, par exemple, une mission sur Europa. Cette position rejoint celle d'une partie de la communauté scientifique (les planétologues), qui se plaint qu'on a trop investi dans l'exploration de Mars au détriment d'autres programmes d'exploration.

Le point de vue de Lori Garver me paraît très cohérent. Cependant l'absence persistante de consensus au sein de la communauté politique et scientifique me paraît très préoccupant. Au final le programme spatial américain pourrait bien en faire les frais... à la grande satisfaction des cosmophobes.
Ceci dit je crois aux miracles.
 sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeLun 6 Jan 2014 - 19:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conférence sur l'exploration spatiale organisée par l'Académie Internationale d'Astronautique le 9 et 10 janvier 2014 à Washington. Peut-être, enfin, l'amorce d'un consensus et d'une vrai programme d'exploration habité ? That's the question ? Alors, opération de la dernière chance ??? A suivre...  
:surpris:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeDim 19 Jan 2014 - 23:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
By Jeff Foust on 2014 January 19 at 2:23 pm ET

Constellation, un anniversaire oublié (désolé pour notre ami Constellation)

Pour un avoir un vrai programme spatial il faut un budget stable et, si possible, en cohérence avec les ambitions. Ainsi en 2005, soit un an après le lancement du programme Constellation, la NASA tablait sur un budget de 20 milliards de dollars... pour 2014. Nous y voilà... et le budget qui vient d'être décidé est nettement moins généreux : 17,65 milliards de dollars. Seule consolation : cela aurait pu être pire.  :sueur: :sueur: :sueur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explorer



Nombre de messages : 652
Date d'inscription : 08/08/2011

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeMar 21 Jan 2014 - 21:39

:sortir: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut
Administrateur
SpaceNut

Nombre de messages : 1814
Age : 52
Localisation : Sud
Date d'inscription : 13/01/2009

Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitimeJeu 23 Jan 2014 - 7:41

Explorer a écrit:
... la NASA tablait sur un budget de 20 milliards de dollars... pour 2014. Nous y voilà... et le budget qui vient d'être décidé est nettement moins généreux : 17,65 milliards de dollars. Seule consolation : cela aurait pu être pire.  :sueur: :sueur: :sueur:


Budget de la Défense : 526, 6 milliards
Budget du National Intelligence Program : 48,2 milliards
Budget du Homeland Security : 39 milliards



Le budget de la NASA représente en 2014 0,69 % du budget fédéral...


_________________
Les anecdotes de la conquête de l'espace. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Si tu ne peux pas toi-même être un tout, deviens un membre utile d'un tout" Johann Wolfgang von GOETHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anecdotes-spatiales.com
Contenu sponsorisé




Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Grandeur et misère du programme spatial américain   Grandeur et misère du programme spatial américain - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grandeur et misère du programme spatial américain
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Astronautique USA-
Sauter vers: