Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Russie-Canada:une surveillance conjointe de l'Artique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3995
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Russie-Canada:une surveillance conjointe de l'Artique   Mer 30 Juin 2010 - 2:22

Russie-Canada: procéder à une surveillance conjointe de l'Arctique
Citation :
MOSCOU, 29 juin - RIA Novosti
La Russie et le Canada lanceront prochainement des négociations visant à unir leurs systèmes de surveillance spatiale de l'Arctique, a annoncé mardi le directeur adjoint de l'Agence spatiale russe (Roskosmos) Anatoli Chilov.

"Ce thème fera l'objet de notre rencontre avec les Canadiens en août prochain. Il s'agit d'offrir à l'utilisateur se trouvant en Arctique la possibilité de capter les signaux de satellites russes et canadiens à l'aide d'un seul récepteur", a déclaré M. Chilov, cité dans un communiqué de Roskosmos.

Selon lui, le gouvernement russe a pris la décision de créer un système spatial capable de "surveiller l'ensemble des mers et de la terre ferme de la région arctique". La nécessité de concevoir ce système tient au fait que les satellites utilisés actuellement pour sonder la terre à distance "ne voient ni la terre ferme ni l'océan Mondial au delà du 60e degré de latitude nord".

"Les premiers satellites russes et canadiens conçus pour le nouveau système pourraient être mis en orbite d'ici trois ans. Il est en outre nécessaire d'implanter des structures terrestres. Donc, il faudra six à sept ans pour rendre le système opérationnel", a souligné le directeur adjoint de Roskosmos.

Baptisé "Arctica", le nouveau dispositif coûtera environ 70 milliards de roubles (près de 1,8 milliard d'euros). Il permettra de surveiller les gisements d'hydrocarbures sur le plateau continental des mers septentrionales, de tracer des itinéraires transpolaires pour les vols reliant l'hémisphère Ouest à la Russie et de recueillir les informations nécessaires pour améliorer les prévisions météo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3995
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Russie-Canada:une surveillance conjointe de l'Artique   Mer 30 Juin 2010 - 6:44

Un système de satellites russes bientôt déployé au-dessus de l'Arctique

Citation :
BE Russie 31 - 24/06/2010
Un système de quatre satellites devrait commencer à être mis sur orbite d'ici trois ou quatre ans au-dessus de l'Arctique. Le coût du projet est estimé à quelque 68 milliards de roubles, mais devrait largement être financé, outre le budget de l'Etat russe, par le secteur privé et les contributions d'autres pays.
Le système Arktika sera avant tout au service des intérêts russes dans la région, qu'il s'agisse de la prospection d'hydrocarbures, de l'accompagnement des navires, des télécommunications, de la sécurité du transport aérien, des prévisions météorologiques ou de la surveillance écologique. Ce système permettra d'améliorer la précision des prévisions météorologiques non seulement en Russie, mais dans tout l'hémisphère Nord. Il pourra également être utilisé pour certaines situations d'urgence, a souligné le patron des services météorologiques russes (Rosguidromet), Alexandre Frolov.
Un événement des plus récents (l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll) a montré que les systèmes satellitaires actuels ne sont pas capables de suivre les déplacements de la cendre dans les régions septentrionales (le volcan se situe à 60° degrés de latitude nord). Le patron du Rosguidromet a souligné que compte tenu de la spécificité de la région arctique, il est extrêmement difficile de construire et de faire fonctionner des stations d'observation au sol. A cet égard, le projet Arktika prend tout son sens et s'avérera économiquement rentable. Il constitue, au fond, le seul véritable moyen d'assurer une surveillance opérationnelle, a souligné Alexandre Frolov. Anatoli Perminov a estimé que si l'on pouvait se mettre au travail dès aujourd'hui, sur la base de tout ce qui a déjà été réalisé, il devrait être possible de mettre en orbite le premier satellite de la série d'ici trois ans.
La série Arktika comptera quatre satellites répartis dans deux sous-systèmes, l'un à vocation de télédétection (satellites sur des orbites synchrones avec le Soleil), l'autre étant davantage tourné vers les observations météorologiques et les télécommunications (satellites sur des orbites elliptiques élevées). Aucun pays au monde ne possède à ce jour de pareil système au-dessus de l'Arctique, seul le Canada s'étant lancé lui aussi dans un tel projet. Alexandre Frolov a souligné que l'infrastructure au sol pour recueillir les données de ces satellites existe déjà, avec les centres de Dolgoproudnoïé, Novossibirsk et Khabarovsk, déjà en service. Ces satellites seront également utilisés pour réaliser des travaux de prospection de minéraux utiles dans la zone arctique, faciliter les vols croisés Eurasie-Amérique du Nord, observer les changements climatiques.
Le système Arktika permettra d'améliorer sensiblement les prévisions météorologiques. Selon Alexandre Frolov, les précisions actuelles sont limitées à 5-7 jours. Les spécialistes évaluent entre 40 et 60 milliards de roubles le coût annuel des incidences climatiques sur l'économie de la Russie. La création du système Arktika permettra de réduire les préjudices causés à l'économie, estiment donc les experts. Selon eux, si les travaux sur le système commencent cette année et si la mise en orbite des satellites intervient en 2014-2015, les dépenses pour la création du système pourront commencer à être amorties dès 2016.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Russie-Canada:une surveillance conjointe de l'Artique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités et discussions d'ordre général-
Sauter vers: