Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La sonde japonaise "AKATSUKI" (PLANET- C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3824
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: La sonde japonaise "AKATSUKI" (PLANET- C)   Lun 28 Juin 2010 - 5:40

Le Japon a lancé sa sonde vénusienne
Citation :
BE Japon 539 - 21/05/2010
Le lancement de la sonde d'observation vénusienne japonaise PLANET-C (mission appelée aussi Akatsuki, ce qui signifie "aube" en français) a été réalisé avec succès ce vendredi 21 mai 2010 à 6h58 du matin par la société Mitsubishi Heavy Industries (MHI) sur la base de Tanegashima. Le lancement était prévu le 18 mai mais les conditions météorologiques avaient entraîné un décalage du lancement de cette sonde de la JAXA (Japanese Aerospace eXploration Agency). Il s'agit du 17e lancement de la fusée H-IIA qui n'a connu qu'un seul échec en 2003 depuis sa mise en service en 2001.

La mission PLANET-C étudiera la circulation atmosphérique de la planète Vénus, et en particulier le phénomène de "super-rotation" de l'atmosphère vénusienne (à la différence de la Terre ou de Mars, sur Vénus l'atmosphère tourne soixante fois plus vite que la planète elle-même). La sonde réalisera une cartographie des nuages et de la composition de l'atmosphère grâce à cinq caméras fonctionnant dans le domaine infrarouge et ultraviolet. Une caméra à haute vitesse servira peut-être à mettre en évidence les phénomènes de foudre dans les nuages vénusiens, une manifestation dont l'existence n'a pas encore pu être confirmée. La sonde utilisera aussi la technique de la radio-occultation pour obtenir des informations supplémentaires sur l'atmosphère. Durant son périple vers Vénus, Akatsuki réalisera en outre d'autres observations comme celle du nuage zodiacal à différents points de sa trajectoire. La sonde de 500 kg devrait atteindre Vénus au mois d'octobre 2010 et se placera sur une orbite fortement elliptique (périastre et apoastre respectivement de 300 et 79.000 km). Sa mission est prévue pour durer au moins deux ans. La combinaison des différentes observations devrait permettre d'obtenir une nouvelle vision en trois dimensions de la structure et de la dynamique de l'atmosphère de la planète Vénus.

PLANET-C devait à l'origine être lancée par la fusée légère M-V, mais le Japon ayant terminé l'opération de ce lanceur en 2006, la JAXA a choisi d'utiliser une fusée H-IIA. Il restait ainsi suffisamment de masse disponible sur ce lancement pour emporter plusieurs charges auxiliaires. Il s'agit tout d'abord du démonstrateur de voile solaire IKAROS, qui testera une nouvelle méthode de propulsion spatiale. IKAROS (315 kg) servira à vérifier non seulement le déploiement de la voile (un carré de 14 mètres de côté), mais aussi de valider certaines techniques de navigation avec ce type de propulsion. La voile sera dépliée dans les jours qui viennent, une fois la communication avec le sol établie.

PLANET-C était aussi accompagnée de quatre petits satellites fournis par des universités japonaises (UNITEC-1, Waseda-sat2, KSAT et Negai). Ces derniers satellites ont été lancés dans le cadre d'un programme de la JAXA visant à promouvoir les activités des universités ou des PMEs japonaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3824
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: La sonde japonaise "AKATSUKI" (PLANET- C)   Dim 24 Avr 2011 - 3:32

La JAXA craint de perdre la sonde Akatsuki

Citation :
20/04/2011
Dans un communiqué de presse publié le 13 avril, la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) fait le point sur la situation de la sonde d'exploration Akatsuki (PLANET-C). Lancée le 21 mai 2010 sur une fusée H-IIA, Akatsuki était destinée à se placer en orbite autour de Vénus le 7 décembre. Malheureusement, la manoeuvre fut un échec car la combustion des ergols dans les moteurs de la sonde s'est arrêtée plus tôt que prévu. En conséquence, Akatsuki orbite actuellement autour du Soleil. La cause exacte de la défaillance du système de propulsion est en cours d'examen et la JAXA étudie différentes possibilités pour tenter à nouveau une injection de la sonde vers l'orbite vénusienne.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur


Nombre de messages : 3824
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: La sonde japonaise "AKATSUKI" (PLANET- C)   Ven 15 Juil 2011 - 18:25

Enquête sur les causes de l'échec de la mise en orbite d'Akatsuki

Citation :
Le 30 juin 2011, la Commission des Activités Spatiales (SAC) a dévoilé les résultats de son enquête concernant l'échec de la mise en orbite autour de Vénus de la sonde Akatsuki (voir BE Japon 569, "La JAXA craint de perdre la sonde Akatsuki" [1]).

Les analyses et expériences réalisées par la JAXA (Japan Aerospace eXploration Agency) pour comprendre l'origine du problème ont montré qu'à l'intérieur du moteur OME (Orbit Maneuver Engine) d'Akatsuki, du comburant (peroxyde d'azote) sous forme gazeuse aurait vraisemblablement fui au travers d'une vanne puis voyagé dans les tuyaux du moteur jusqu'à son entrée en contact avec du carburant (hydrazine). Les deux substances auraient alors réagi, produisant des cristaux de nitrate d'ammonium qui ont obstrué le clapet anti-retour du carburant. Ce clapet est installé sur la canalisation qui relie le réservoir de carburant au réservoir de gaz à haute pression (de l'hélium, chargé de pousser le carburant hors de son réservoir lors de l'allumage du moteur) et empêche que le carburant ne circule à contre-courant dans le tuyau (un clapet identique est disposé sur le réservoir de comburant).

En conséquence du blocage de cette vanne, une quantité insuffisante de carburant aurait été injectée dans la chambre de combustion au moment de l'allumage du moteur OME, supposé ralentir la sonde afin qu'elle puisse se placer en orbite autour de Vénus. L'excès de comburant, comparé à la quantité de carburant injectée, aurait alors entraîné une importante hausse de la température dans la tuyère du moteur, qui a probablement été endommagée sous l'effet de la chaleur. Détectant un problème, la sonde aurait interrompu la combustion plus tôt que prévu et la manoeuvre de mise en orbite a donc échoué.

La JAXA réalisera de nouveaux tests en septembre pour déterminer si le moteur endommagé pourra fonctionner à nouveau. Si les résultats sont positifs, une nouvelle tentative de mise en orbite autour de Vénus de la sonde Akatsuki devrait être réalisée en novembre 2015.

[1] La JAXA craint de perdre la sonde Akatsuki, BE Japon 569, 20 avril 2011 : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/66527.htm

Les Japonais ont l'art de gérer les pannes de leurs sondes wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La sonde japonaise "AKATSUKI" (PLANET- C)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Exploration interplanétaire-
Sauter vers: