Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Corée du Sud - Satellite Chollian (COMS) - 27 juin 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fan de ducrocq
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3967
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Corée du Sud - Satellite Chollian (COMS) - 27 juin 2010   Dim 27 Juin 2010 - 21:51

La Corée du Sud rejoint le club des 10 pays dotés de la technologie de fabrication de satellites

Lancement du Satellite Chollian (COMS) par Ariane V195


Citation :
Guyane française - Séoul, 27 juin (Yonhap) – La Commission coréenne des communications (KCC) a annoncé que la Corée du Sud avait acquis les bandes de fréquence (bandes Ka) pour les services par satellite tels que 3DTV et UHDTV, suite au succès du lancement du satellite de communication et d’observation océanique et météorologique (Chollian) qui a décollé ce matin à 06 heures 41 (heure de Séoul) du centre spatial de Kourou en Guyane française.
La commission a précisé que la Corée du Sud était devenue à cette occasion l’un des 10 pays à disposer d’une technologie de fabrication de satellites géostationnaires 100 % sud-coréenne, incluant toutes les étapes de fabrication.
Il est à noter en particulier que la proportion de pièces sud-coréennes utilisées dans ce satellite s’élève à 80 % et la maîtrise de cette technologie a le potentiel pour générer des exportations annuelles dans le secteur des technologies satellites d’une valeur de 130 milliards de wons (86,4 millions d’euros). L’Institut de recherche en électronique et télécommunications (ETRI) ainsi que six entreprises du secteur ont collaboré à ce projet de haute technologie.
La réalisation d’un satellite suppose la maîtrise de technologies de pointe, en particulier celles qui garantissent le fonctionnement du satellite à températures extrêmes, ou encore dans le vide total. A l’heure actuelle, neuf pays maîtrisent ces technologies, il s’agit des Etats-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon, du Canada, de la Russie, de l’Inde, d’Israël et de la Chine.
Avec le succès de la fabrication du Chollian et de sa mise en orbite, les secteur des récepteurs de télévision (STB) et des terminaux de télécommunication via satellite (VSAT) pourraient voir leurs exportations croître jusqu’à 2 000 milliards de wons (1,33 milliard d’euros). La compétitivité des pièces de télécommunication à haute fréquence, supérieures à 20 Ghz, s’améliorera probablement aussi à la suite de ce lancement réussi.
La commission a sélectionné en mai dernier le service de télévision et de communication via satellite de l’un des 10 projets majeurs pour la « stratégie du service futur des communications » et a encouragé l’acquisition de nouvelles technologies à venir pour les services via satellite et les industries concernées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3967
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Corée du Sud - Satellite Chollian (COMS) - 27 juin 2010   Lun 28 Juin 2010 - 2:22

Chronologie menant au lancement du satellite d’observation océanique et météorologique sud-coréen 'Chollian'
Séoul, 27 juin (Yonhap) – Ce qui suit est la chronologie des principaux événements liés au développement et lancement du premier satellite géostationnaire d’observation océanique et météorologique sud-coréen 'Chollian'.

Septembre 2003 – La Corée du Sud entame un projet de développement pour son premier satellite géostationnaire de communication et d’observation océanique et météorologique (COMS).
Avril 2005 – Sélection d’un partenaire étranger pour le développement du satellite COMS.
Juin 2005 – Examen des spécifications du système pour le satellite.
Août 2005 – Organisation d’une réunion pour déterminer le design du satellite.
Janvier 2006 – Réunion passant en revue les designs préliminaires du satellite.
Octobre 2006 – Des tests sont effectués sur une maquette de la structure du satellite.
Avril 2007 – Examen détaillé du design de COMS.
Juillet 2007 - Réunion passant en revue le processus d’assemblage du satellite.
Août 2007 – Début de l’assemblage du satellite d’observation océanique et météorologique.
Janvier 2009 – Tests sur une maquette du satellite pour vérifier si tous les systèmes internes fonctionnent correctement.
Janvier 2010 – Préparatifs pour transporter le satellite COMS (Chollian) vers le centre spatial de Kourou en Guyane française.
22 juin 2010 – La fusée Ariane-5ECA transportant le satellite est déplacée sur son aire de lancement.
24 juin 2010 – Le lancement du satellite est annulé en raison de problèmes mécaniques dans les premier et deuxième étages de la fusée.
25 juin 2010 – Le compte à rebours est interrompu à deux reprises, et la fusée Ariane et le satellite placés en stand-by, pendant que les ingénieurs examinent le problème mécanique.
27 juin 2010 – La fusée transportant le Chollian prend son envol du centre spatial guyanais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fan de ducrocq
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3967
Localisation : Morbihan (56)
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Corée du Sud - Satellite Chollian (COMS) - 27 juin 2010   Mer 14 Juil 2010 - 12:46

Le satellite météo-océanique Chollian effectue ses premiers essais

Citation :
SEOUL, 14 juil. -- Le premier satellite de communication et d’observation océanique et météorologique, appelé Chollian, a commencé à effectuer des opérations d’essai après avoir atteint son orbite géostationnaire, a annoncé le gouvernement ce mercredi.
Le ministère de l’Eduction, de la Science et de la Technologie a déclaré que Chollian, construit en coopération avec le français EADS Astrium, avait envoyé plus tôt dans la semaine des images sur les conditions météorologiques et océaniques en Asie du Nord.
Le satellite de communication et d’observation océanique et météorologique (COMS) a été lancé le 27 juin du centre spatial de Kourou, en Guyane française, porté par la fusée Ariane 5 et est actuellement en orbite fixe à 36.000 kilomètres de la Terre. Le satellite de 2.460 kilogrammes est le premier satellite géostationnaire dans le monde à observer l’océan et à fournir des données en temps réel et précis sur notamment les mouvements des marées, la température des océans et les changements de l’environnement, informations qui peuvent servir à mieux gérer les ressources maritimes.
La Corée du Sud est le septième pays à exploiter un satellite météo indépendant après les Etats-Unis, l’Union européenne, le Japon, la Chine, l’Inde et la Russie et est le 10ème à posséder son propre satellite de communication.
«Les photos reçues montrent clairement le front des moussons devant l’île de Jeju en Corée du Sud et devant les îles japonaises, ainsi que la position du typhon Conson à l’est des Philippines», a déclaré Yoo Guk-hee, chef de la division pour le développement spatial du ministère.
Il a affirmé que tous les systèmes du satellite fonctionnaient correctement et étaient capables de mener à bien les opérations. L’Institut de recherche aérospatiale coréen (KARI) et l’Institut coréen de recherche et développement océanographique (KORDI) effectueront des essais de tous les capteurs et du système de télécommunication dans les prochains mois avant le début de la véritable opération en décembre.
Le pays a pris le contrôle du satellite qui était assuré par Astrium après avoir atteint l’orbite actuelle le 5 juillet.
Le ministre de la Science a déclaré que le nouveau satellite était conçu pour envoyer des données océanographiques et météorologiques toutes les 15 minutes et que cet intervalle pourrait être réduit à huit minutes dans les situations d’urgence, comme lorsqu’un typhon approche le pays. Actuellement Séoul obtient ses informations météorologiques de satellites étrangers, notamment japonais toutes les 30 minutes et américains moins fréquemment.
La Corée du Sud a dépensé plus de 296,3 millions de dollars sur huit ans pour construire ce satellite de haute technologie dont la durée de vie a été fixée à sept ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Corée du Sud - Satellite Chollian (COMS) - 27 juin 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités et discussions d'ordre général-
Sauter vers: