Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 actualités CNES Washington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4479
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: actualités CNES Washington   Dim 18 Oct 2009 - 20:15

ETATS-UNIS ESPACE, NUMERO 464
CNES WASHINGTON
MISSION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE
AMBASSADE DE FRANCE AUX ETATS-UNIS
Tel : +1 202 944 65 79 / Fax : +1 202 944 61 38
Email : usa-espace@ambafrance-us.org Le 15/10/2009
http://www.france-science.org/-Etats-Unis-Espace
__________________________________________________

> 1 : POLITIQUE SPATIALE
* Le point sur la commission Augustine
> 2 : SCIENCES
* De l'eau sur la Lune
> 3 : INDUSTRIE
* Masten Space Systems se qualifie pour le challenge Northrop Grumman
Lunar Lander
> 4 : TOURISME SPATIAL
* Un clown dans l'espace
> 5 : EXPLORATION
* Une date annoncée pour la propulsion par plasma
> 6 : EN BREF
> 7 : UP TO DATE


> 1 : POLITIQUE SPATIALE

* Le point sur la commission Augustine

La commission dirigée par Norman Augustine, l'ancien patron de
Lockheed Martin, et chargée par la Maison Blanche d'étudier la
faisabilité du programme "Constellation", doit publier son rapport
final mi-octobre. Cet ambitieux programme, initié par le président
Bush, prévoit le retour de l'Homme sur la Lune, avant de s'élancer
vers la planète rouge.
Les conclusions du travail d'Augustine et de son équipe étaient
initialement prévues fin septembre, afin d'influencer le budget 2010
qui a pris effet début octobre. La commission se réserve donc un délai
supplémentaire, afin d'optimiser les différentes options qui vont être
présentées au Président américain concernant l'exploration spatiale.
Dans l'intervalle, la Maison Blanche a déjà indiqué qu'elle allait
rétablir 670 millions de dollars sur les 3,96 milliards qui avaient
été retirés du budget prévisionnel en juin. Obama a aussi déclaré lors
de la cérémonie de remise des médailles nationales des sciences, et de
la technologie et innovation, qu'il était prêt à approuver
l'augmentation des fonds alloués à la NASA pour développer des
programmes de vols habités au-delà de l'orbite terrestre.
Les débats autour de l'avenir de la conquête spatiale américaine ne
cessent de s'amplifier. Ainsi l'ingénieur Stanley, qui avait dirigé
l'étude de 2005 sur l'architecture des systèmes d'exploration,
souligne qu'avant de choisir une architecture particulière, il
faudrait des objectifs clairs sur l'extension de l'utilisation de la
navette après 2010, le devenir de l'ISS jusqu'en 2020 et les
programmes suivants. Du côté républicain, le sénateur Shelby met en
garde contre une privatisation des vols habités et 28 des 34
parlementaires texans ont adressé à Obama une lettre lui demandant de
réserver une partie du plan de relance pour assurer le maintien du
programme Constellations, afin de protéger l'emploi et de stabiliser
l'économie spatiale.

[Space News, 5/10/2009]
[Orlando Sentinel, 6/10/2009]
http://blogs.orlandosentinel.com/news_space_thewritestuff/2009/10/shelby-slams-augustine-commission-touts-constellation-.html
[Houston Chronicle, 5/10/2009]
http://www.chron.com/disp/story.mpl/space/6653790.html
[Spaceflight Now, 7/10/2009]
http://www.spaceflightnow.com/news/n0910/07obama/

Pour en savoir plus sur la commission de revue des vols habités américains :
http://hsf.nasa.gov/


> 2 : SCIENCES

* De l'eau sur la Lune

Les recherches d'eau sur la Lune, dont la présence a été démontrée
par le satellite indien Chandrayaan-1, se sont poursuivies avec
l'envoi vendredi dernier sur la surface lunaire du satellite LCROSS
précédé de son support Centaur. Le premier impact devait produire en
flash et engendrer un nuage de poussière, dont l'analyse par LCROSS
devrait fournir plus d'informations sur la teneur en glace du sol.
Les nombreux observateurs qui avaient pointé leurs télescopes vers
l'astre nocturne n'ont pas eu la chance d'apercevoir les conséquences
de l'expérience, comme les scientifiques l'avaient prévu. Les données
récupérées pourront tout de même être analysées au cours des
prochaines semaines.
La présence d'eau sur la Lune représente un point important pour la
suite de l'exploration spatiale. Elle pourrait permettre une
installation plus aisée de l'homme sur son sol, si toutefois l'eau est
en quantité suffisante et raisonnablement accessible.
Trois théories ont vu le jour pour tenter d'expliquer la présence
d'eau dans le sol lunaire : de l'hydrogène solaire qui se combine avec
l'oxygène déjà existant en surface ; l'eau pourrait avoir été apportée
par des comètes ; l'eau pourrait avoir été "exfiltrée" depuis le noyau
lunaire grâce aux fissures et aux fortes pressions.

[Space News, 12/10/2009]
[SpaceToday.net, 9/10/2009]
http://www.spacetoday.net/Summary/4736
[Examiner.com, 6/10/2009]
http://www.examiner.com/x-21670-Houston-Space-News-Examiner~y2009m10d6-A-new-theory-on-the-origin-of-lunar-water


> 3 : INDUSTRIE

* Masten Space Systems se qualifie pour le challenge Northrop Grumman
Lunar Lander

Xombie, véhicule spatial de 325 kg développé par Marten Space
Systems, s?est qualifié mercredi dernier pour la première phase du
challenge Lunar Lander. Il a pour cela réalisé un vol de plus de 90
secondes, allant jusqu?à 53 mètres de hauteur et en se posant à moins
de 13 cm de la cible, à 50 m du point de départ. Il remportera
peut-être le prix associé à la deuxième place de 150 000 $.
Masten rejoint ainsi Armadillo Aerospace, qui est déjà qualifiée pour
la deuxième phase du challenge, dotée d?un premier prix de 1 million
de dollars. Le temps de vol est doublé pour cette épreuve, ce qui
correspond au temps nécessaire pour rejoindre une position d?orbite
autour de la Lune, à partir de la surface de celle-ci.
Deux autres entreprises, Unreasonable Rocket et BonNavA, vont tenter
leur chance avant l?arrivée à échéance du challenge, à la fin du mois
d?octobre. Masten va aussi essayer de décrocher la qualification pour
la deuxième phase avant cette date avec un véhicule plus léger appelé
Xoie.

[Autopia, 9/10/2009]
http://www.sea-launch.com/news_releases/2009/nr_090622.htm
[Technology Review, 7/10/2009]
http://www.technologyreview.com/blog/deltav/24215/?a=f

Pour voir la vidéo des deux vols de qualification :
http://www.youtube.com/watch?v=qxAQJt-_ypE


> 4 : TOURISME SPATIAL

* Un clown dans l'espace

Le millionnaire canadien et fondateur du Cirque du Soleil, Guy
Laliberte, rentre d?un voyage de 11 jours à bord de la Station
Spatiale Internationale. Le voyage retour s?est déroulé sans problème
dimanche dernier à bord d?une capsule Soyouz. Lors de son extraction
de la capsule par l?équipe russe, il portait son emblématique nez de
clown de couleur orange.
Ce septième touriste spatiale a essayé, au cours de son séjour parmi
les spationautes de l?ISS, de détendre l?atmosphère de l?équipe. Mais
selon lui, la peur d?endommager l?équipement et la discipline que
s?imposaient ses collègues ont limité ses « clowneries ».
Laliberte a profité de son passage à bord de l?ISS et de la
médiatisation que celui-ci a engendré pour orchestrer un évènement
d?ampleur mondiale avec la participation du chanteur de U2 Bono, de
l?actrice Salma Hayek, de la chanteuse Shakira ou encore de
l?ex-vice-président américain Al Gore. Ce spectacle de deux heures
était organisé au profit de la fondation « One Drop », qui vise à
sensibiliser la population au problème de l?accès à l?eau potable.
Certaines critiques n?ont pas manqué de souligner qu?il aurait été
plus efficace d?investir les 35 millions de dollars qu?a coûté le
voyage directement dans les régions en difficulté. Quoiqu?il en soit,
le Canadien pourrait bien avoir été le dernier touriste autorisé à
voyager à bord de l?ISS, le retrait probable de la navette américaine
obligeant l?agence russe à réserver toutes les places à bord des
fusées Soyouz au transport des membres d?équipage.

[Space.com, 11/10/2009]
http://www.space.com/missionlaunches/091010-exp20-landing-wrap.html
[Space-Travel.com, 11/10/2009]
http://www.space-travel.com/reports/Canadian_space_clown_returns_to_Earth_999.html


> 5 : EXPLORATION

* Une date annoncée pour la propulsion par plasma

Ad Astra, entreprise fondée par l?ancien spationaute Franklin
Chang-Diaz, annonce le test en 2013 de son propulseur VASIMR (Variable
Specific Impulse Magnetoplasma Rocket). Celui-ci, d?un genre nouveau,
permettrait le voyage vers Mars en moins de 40 jours, ce qui
permettrait de minimiser les problèmes dus à l?apesanteur prolongée et
l?exposition aux diverses radiations.
Le prototype VASIMR a atteint la semaine dernière la puissance de 200
kW, qui représente une étape clé dans le processus de développement.
Il repose sur la technologie suivante : de l?hydrogène gazeux est
transformé en plasma sous l?action d?un champ électrique. Le flux de
plasma est ensuite focalisé par des aimants superconducteurs et
accéléré par un nouveau champ électromagnétique. Ce procédé ne
nécessite donc qu?une réserve d?hydrogène, présent en quantité dans le
système solaire, et une source d?électricité endurante, qui pourrait
être nucléaire.
Une version qualifiée pour l?espace est donc planifiée pour 2013, et
des discussions sont en cours avec la NASA pour un test à bord de la
Station Spatiale Internationale. Ad Astra est par ailleurs en contact
avec SpaceX et Orbital Science pour l?utilisation d?un propulseur à
plasma sur leur futures engins spatiaux.

[Popular Science, 5/10/2009]
http://blogs.orlandosentinel.com/news_space_thewritestuff/2009/10/shelby-slams-augustine-commission-touts-constellation-.html
[SpaceRef.com, 7/10/2009]
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=29356

Pour en savoir plus sur les activités de la société Ad Astra :
http://www.adastrarocket.com/


> 6 : EN BREF

Un nouveau modèle de satellite est en train de voir le jour dans les
laboratoires d?Orbital Sciences : le projet F6 de la DARPA (Defense
Advanced Research Projects Agency) consiste à envoyer plusieurs petits
satellites au lieu d?un gros. Cela permettrait, bien que la masse
totale soit plus importante, de réduire le risque global d?un projet
et de stimuler l?industrie spatiale américaine arrivée « à maturité ».
Ce serait l?occasion de mettre en ?uvre des systèmes informatiques
nouveaux, comme en a témoigné le Vice Président de Google Vint Cerf
lors d?une conférence à l?Ambassade de France à Washington.

ViaSat, qui fabrique des satellites de communication, veut devenir
opérateur et a décidé de racheter une entreprise de ce domaine, son
ancien partenaire WildBlue. Ce dernier refusait d?augmenter sa
capacité en ajoutant un satellite, et se privait ainsi de nouveaux
clients potentiels. ViaSat n?aura donc plus à se conformer à la
politique timide de l?opérateur pour étendre son activité.

Des physiciens californiens ont créé une startup, Quicklaunch, dont
le but est de développer un canon qui permettrait d?envoyer dans
l?espace des charges allant jusqu?à 450 kg. Ils affirment que ce
système utilisant de l?hydrogène serait dix fois plus économique qu?un
lanceur traditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan

avatar

Nombre de messages : 349
Age : 73
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: actualités CNES Washington   Lun 19 Oct 2009 - 13:07

Excellent Dominique M.

En effet, cette publication (une fois par semaine à mon époque) m'était indispensable pour présenter devant les industriels l'univers concurrentiel.

J'espère que tu pourras la maintenir (elle est gratuite), car elle résume parfaitement l'actualité spatiale au travers du CNES (deux personnes affectées à ce travail)épluchant les publications et nouvelles à partir des Etats-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4479
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: actualités CNES Washington   Sam 12 Déc 2009 - 8:53

ETATS-UNIS ESPACE, NUMERO 466
CNES WASHINGTON
MISSION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE
AMBASSADE DE FRANCE AUX ETATS-UNIS
Tel : +1 202 944 65 79 / Fax : +1 202 944 61 38
Email : usa-espace@ambafrance-us.org Le 11/12/2009
http://www.france-science.org/-Etats-Unis-Espace
__________________________________________________

> 1 : POLITIQUE SPATIALE

* Les Etats-Unis et la Chine annoncent leur coopération pour l'exploration
spatiale

* L'administrateur de la NASA multiplie les appels à la coopération
internationale

> 2 : SCIENCES

* La NASA en quête de vie extra-terrestre

> 3 : INDUSTRIE

* La Californie veut se doter d'une centrale solaire spatiale

> 4 : TOURISME SPATIAL

* SpaceShipTwo dévoilé

> 5 : EXPLORATION

* Spirit n'arrive pas à se dégager du sable martien

> 6 : EN BREF

> 7 : MISE À JOUR





> 1 : POLITIQUE SPATIALE

* Les Etats-Unis et la Chine annoncent leur coopération pour l'exploration
spatiale


A l'occasion de la récente visite en Chine de Barack Obama, les présidents
Américain et Chinois ont publié un traité commun dont l'un des sujets
abordés est la coopération dans le domaine spatial. Ainsi, en reprenant les
termes de cette déclaration, "les Etats-Unis et la Chine ont l'intention de
développer les discussions sur la coopération spatiale et de débuter un
dialogue sur le vol habité et l'exploration spatiale, basés sur les
principes de la transparence, la réciprocité et le bénéfice mutuel. Les deux
parties se sont accordées sur les visites réciproques de l'administrateur de
la NASA et de son homologue chinois en 2010."

La Chine a récemment complété le trio des nations capables d'envoyer des
hommes dans l'espace. Elle a ainsi rejoint la Russie et les Etats-Unis en
2003, et deux autres vols ont été réalisé depuis, dont un comprenant une
sortie extravéhiculaire en 2008.

Un porte-parole de la NASA a déclaré que la participation de la Chine à la
Station Spatiale Internationale (ISS) était a l'étude, considérant qu'il
était préférable d'avoir un maximum de systèmes différents pour l'accès à
l'espace. L'administrateur de la NASA a confié à l'Agence France Presse
qu'il pensait que la Chine était une nation qui avait la volonté de dominer,
et que les Etats-Unis auraient certainement avantage à coopérer avec elle.

Sources :
CNET News, 17/11/2009, "U.S. and China agree to explore space cooperation"
http://news.cnet.com/8301-19514_3-10399964-239.html

AFP, 17/11/2009, "NASA ready to work with China on space exploration"
http://news.yahoo.com/s/afp/japanuschinaspace;_ylt=Ao71UBYq.065kTQFaNURxNStO
rgF;_ylu=X3oDMTE2bWZsdGExBHBvcwMyBHNlYwN5bl9wcmludHBhZ2UEc2xrA2JhY2t0b3N0b3J
5

Le traité est disponible sur le site de la Maison Blanche :
http://www.whitehouse.gov/the-press-office/us-china-joint-statement


* L'administrateur de la NASA multiplie les appels à la coopération
internationale


Charles Bolden, patron de la NASA depuis bientôt six mois, se dit prêt à
mettre en place les grands changements qui découleront de l'orientation
politique que le Président Obama devrait donner au spatial américain dans
les prochaines semaines. Et selon lui, les nouveaux objectifs d'exploration
spatiale ne peuvent se faire sans l'aide de partenaires étrangers.

Lors d'une interview accordée au Figaro début décembre, il a déclaré qu'il
était d'accord à 1000% avec le Président Sarkozy pour dire qu'un programme
d'exploration spatiale vers la Lune ou Mars ne pouvait être que mondial. Et
il compte bien utiliser les compétences de chaque puissance spatiale pour
atteindre des objectifs ambitieux : profiter au maximum de la Station
Spatiale Internationale (ISS), notamment avec le ralliement de la Chine au
projet, retourner sur la Lune, envoyer des hommes sur des astéroïdes, le
tout accompagné de missions robotiques. Il considère également indispensable
que les partenaires, y compris européens, s'insèrent dans le "chemin
critique", qui comprend les lanceurs, capsules habitées et modules
d'atterrissage.

Le nouvel homme fort du spatial américain a aussi promis au Président Obama
de redonner à la NASA l’inspiration pour les générations futures qu’elle
représentait lors du programme Apollo. Il aura fort à faire pour convaincre,
à commencer par les parlementaires, qui redoutent par-dessus tout les
suppressions d'emploi qu'engendrerait une remise en cause du programme
Constellation. Il se murmure que les quatre options actuellement à l'étude à
la Maison Blanche prévoient toutes l'arrêt du développement du lanceur léger
Ares 1. Mais pour prendre une telle décision, Obama ne pourra se passer de
l'accord du Congrès.

Sources :
Le Figaro, 07/12/2009, "L'exploration spatiale ne peut concerner un seul
pays"
http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2009/12/07/01030-20091207ARTFIG
00577-l-exploration-spatiale-ne-peut-concerner-un-seul-pays-.php

SpacePolicyOnline.com, 09/12/2009, "Bolden Calls for Changing the Mindset
About NASA"
http://spacepolicyonline.com/pages/index.php?option=com_content&view=article
&id=586:bolden-calls-for-changing-the-mindset-about-nasa&catid=67:news&Itemi
d=27

HeraldNet.com, 10/12/2009, "Lawmakers try to prevent Obama from cutting
NASA"
http://www.heraldnet.com/article/20091210/NEWS02/712109722

> 2 : SCIENCES

* La NASA en quête de vie extra-terrestre


Il y a treize ans, une équipe de la NASA avait apporté la preuve que des
micro-organismes avaient été transportés de Mars vers la Terre par une
météorite découverte en Ecosse dans les années soixante-dix.

La même équipe vient de confirmer ce résultat après avoir utilisé des
microscopes de meilleure résolution pour préciser leurs données. La planète
rouge aurait ainsi dans un lointain passé abrité de la vie dans des poches
d'eau sous-terraines. L'accent s'est porté sur des cristaux de magnétite et
des disques de carbone, dont l'observation permettrait de réfuter des
théories soutenant que ces éléments ne seraient pas d'origine biologique.

Dans le même temps, une autre équipe de la NASA essaye de recréer des
éléments de base de la vie dans des conditions semblables à celles que l'on
pourrait trouver dans l'espace : température de -200°C, radiations fortes et
vide poussé. Ils ont ainsi réussi, à partir d'un échantillon de glace
contenant de la pyrimidine, molécule composée de carbone et de nitrogène, à
former de l'uracile, une des bases azotées composant l'ARN (acide
ribonucléique). L'ARN est, avec l'ADN, le support de l'information génétique
et cette découverte représente ainsi une des étapes indispensables à
l'apparition de la vie.

Sources :
SpaceFlightNow.com, 24/11/2009, "Martian meteorite surrenders new secrets of
possible life"
http://spaceflightnow.com/news/n0911/24marslife/

BBC News, 08/12/2009, "Nasa tests Aberdeenshire find for life on Mars clues"
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/north_east/8400025.stm

Discovery News, 08/12/2009 "NASA Cooks up Ingredients for Life"
http://news.discovery.com/space/nasa-ingredients-life.html


>3 : INDUSTRIE

* La Californie veut se doter d'une centrale solaire spatiale


Les décideurs californiens ont donné leur accord pour la première centrale
électrique dans l'espace. Ce projet sans précédant, dont la date de mise en
service est prévue pour 2016, vise à récolter l'énergie solaire pour la
convertir en ondes radios, qui seront ensuite renvoyées vers une station
terrestre chargée d'effectuer la conversion en électricité.

La jeune entreprise californienne Solaren sera chargée de la réalisation de
ce projet. Elle envisage de déployer en orbite un miroir gonflable d'un
kilomètre de diamètre, qui focalisera les rayons solaires vers des cellules
photovoltaïques, dont le rendement espéré est de 50 pourcents, contre 15 à
17 pourcents en moyenne pour des installations terrestres actuelles.
L'absorption des ondes radio par l'atmosphère terrestre ferait descendre le
rendement à 25 pourcents, permettant tout de même de produire plus de 200
mégawatts, ce qui correspond environ à la consommation moyenne de 100 000
foyers californien.

Pacific Gas & Electric Co., géant de la production d'électricité, va signer
un contrat pour l'exploitation de cette centrale pendant quinze ans. Cette
nouvelle source devrait aider la Californie à monter la part d'énergie
renouvelable à 33% en 2020, but que s'est fixé le gouverneur Arnold
Schwarzenegger en septembre dernier.

Sources :
The New York Times, 03/12/2009, “Solar Plant in Space Gets Go-Ahead”
http://greeninc.blogs.nytimes.com/2009/12/03/solar-plant-in-space-gets-go-ah
ead/

Los Angeles Times, 3/12/2009, “California utilities push for solar, wind and
carbon-capture projects”
http://latimesblogs.latimes.com/greenspace/2009/12/solar-power-in-space.html

GreenTechMedia.com, 4/12/2009, "Solaren to Close Funding for Space Solar
Power"
http://www.greentechmedia.com/articles/read/Space-the-Next-Frontier-For-Rene
wable-Power/

> 4 : TOURISME SPATIAL

* SpaceShipTwo dévoilé


Lundi 7 décembre, Virgin Galactic a dévoilé le SpaceShipTwo, qui devrait
prendre ses fonctions en 2011 en tant que premier appareil dédié au tourisme
spatial. Afin de voir ce projet se concrétiser, le vaisseau spatial devra
passer avec succès toute une série de tests.

Richard Branson, milliardaire britannique et fondateur de Virgin Galactic a
déclaré aux 800 spectateurs que la sécurité était la priorité numéro 1 de
son entreprise. Il a même ajouté que l'objectif était d'atteindre un niveau
de fiabilité bien plus élevé que les standards du gouvernement américain, en
rappelant que "4 pourcents des personnes qui ont quitté l'atmosphère ont
péri".

Les candidats au voyage spatial ne manquent pas, plus de 300 personne ont
déjà déboursé tout ou partie des 200 000 dollars demandés par Virgin
Galactic pour accéder à deux vols à bord du SpaceShipTwo, comprenant chacun
cinq minutes d'apesanteur. L'avion double WhiteKnightTwo, en forme de
catamaran des airs, décollera du port aérospatial californien de Mojave,
actuellement en cours d'aménagement pour le tourisme spatial. Il emportera
le SpaceShipTwo à une altitude de 16 kilomètres. Ce dernier se propulsera
ensuite à une altitude de 100 kilomètres, considérée comme la frontière de
l'espace.

Sources :
Space.com, 07/12/2009, "Virgin Galactic's Commercial Spaceliner Makes Public
Debut"
http://www.space.com/businesstechnology/091207-spaceshiptwo-debut-wrap.html

SpaceFlightNow.com, 07/12/2009, “Virgin Galactic unveils commercial
SpaceShipTwo”
http://www.spaceflightnow.com/news/n0912/07spaceshiptwo/

NYTimes.com, 07/12/2009, "Virgin Galactic Unveils Commercial Spaceship"
http://www.nytimes.com/aponline/2009/12/07/science/AP-US-Space-Tourism.html?
_r=2


> 5 : EXPLORATION

* Spirit n'arrive pas à se dégager du sable martien


Spirit, un des deux robots explorateurs qui ont atteint la surface martienne
il y a bientôt six ans, est enlisé depuis plus de sept mois dans le sable.
Bien que destinés à l'origine à une mission de trois mois, les deux rovers
ont encore toutes leurs facultés d'observation.

Le Jet Propulsion Laboratory (JPL), centre de la NASA en charge du projet, a
étudié attentivement les différentes manœuvres qui pourraient permettre à
Spirit de reprendre sa route, mais les essais des deux dernières semaines ne
lui ont permis que d'avancer de 16 millimètres, alors qu'il s'est aussi
enfoncé de 5 millimètres.

La difficulté vient du fait qu'une des six roues du robot est endommagée et
agit comme une ancre dans le sol sablonneux de la planète rouge. Cependant,
dans le cas où les tentatives n'aboutiraient pas, les ingénieurs ont déjà
envisagé de mettre à profit les instruments pour transformer le véhicule en
station météorologique fixe.

Sources :
ScientificAmerican.com, 07/12/2009, "Spirit rover budges forward, but not by
much"
http://www.scientificamerican.com/gallery_directory.cfm?photo_id=69BE676F-B4
25-7701-7D8549BD8EBBC96E

FoxNews.com, 30/11/2009, “With Wheels Snagged, Mars Rover Still Stuck”
http://www.foxnews.com/story/0,2933,578045,00.html

Npr.org, 4/12/2009, “NASA Works To Free 'Spirit'”
http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=121092275&ft=1&f=1007


> 6 : EN BREF

* Sea Launch, en faillite depuis juin dernier, annonce un plan pour son
retour aux affaires. Alors que beaucoup de clients de la troisième
entreprise mondiale de lancements de satellites commerciaux ont déjà décidé
de s'adresser à la concurrence, elle compte se sortir de cette mauvaise
passe en réduisant sa fréquence de lancement, quatre par an au lieu de six,
et en empruntant 12,5 millions de dollars.

* SpaceX, qui développe des véhicules d'accès à l'espace, a annoncé qu'elle
pourrait lancer vers la Station Spatiale Internationale (ISS) sa première
capsule Dragon, en version non-habitée, entre mai et novembre 2010. Le
lanceur Falcon 9 devrait effectuer son premier vol début 2010 en emportant
une capsule factice. La NASA a commandé à SpaceX 12 vols de ravitaillement
de l'ISS entre 2010 et 2015 dans le cadre de son programme COTS.


> 7 : MISE À JOUR

* Présence à bord de l'ISS en ce moment :

Jeff Williams (Commandant, Etats-Unis), Maxim Suraev (Ingénieur de vol,
Russie)


* Lancements effectués depuis début novembre :

01/11/2009 : Lanceur russe Rockot avec le satellite d’observation SMOS et le
microsatellite Proba 2 - Cosmodrome de Plesetsk – Russie - SUCCES

10/11/2009 : Lanceur russe Soyouz avec le module d’arrimage MRM 2 pour l’ISS
– Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan - SUCCES

12/11/2009 : Lanceur chinois Long March 2C avec le satellite scientifique
Shijian - Jiuquan - Chine - SUCCES

16/11/2009 : Navette américaine Atlantis pour la mission STS-129 vers l’ISS
– Centre Spatial Kennedy – Floride - SUCCES

20/11/2009 : Lanceur russe Soyouz avec le satellite militaire Kosmos 2455 –
Cosmodrome de Plesetsk – Russie - SUCCES

23/11/2009 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite de communication
Intelsat 14 – Cap Canaveral – Floride - SUCCES

24/11/2009 : Lanceur russe Proton avec le satellite de communication W7 –
Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan - SUCCES

27/11/2009 : Lanceur japonais H-2A avec le satellite d’observation IGS –
Centre Spatial de Tanegashima – Japon - SUCCES

30/11/2009 : Lanceur ukrainien Zenit 3SLB avec le satellite de communication
Intelsat 15 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan - SUCCES

06/12/2009 : Lanceur américain Delta IV avec le satellite de communication
WGS 3 – Cap Canaveral – Floride - SUCCES

09/12/2009 : Lanceur chinois Long March 2D avec le satellite Yaogan 7
présenté comme scientifique mais soupçonné d'être un espion pour l'armée -
Jiuquan - Chine - SUCCES

* Lancements prévus jusqu'à fin janvier :

14/12/2009 : lanceur russe Proton avec trois satellites de la constellation
Glonass - Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

14/12/2009 : lanceur américain Delta 2 avec le satellite d'observation WISE
- Vandenberg Air Force Base – Californie

A définir : lanceur européen Ariane 5 avec le satellite militaire Helios 2B
- Centre Spatial Guyanais – France

20/12/2009 : lanceur russe Soyouz avec la capsule habitée emportant le
membre de la prochaine expédition de la Station Spatiale Internationale -
Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

28/12/2009 : lanceur russe Proton le satellite de communication DirectTV 12
- Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

Début 2010 : lanceur russe avec le satellite d'observation TanDEM-X -
Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

[Spaceflightnow.com 11/12/2009]


[D'après Aerospace America, AFP, AIA, Analytical Graphics, AP, Associated
Press, Astroexpo.com, Aviation Week & Space Technology, Bloomsberg, Boeing,
boursorama.com, Caltechn, DARPA, Defense News, Denver Post,
Developmentgateway.org, DigitalGlobe, FAA, Floridatoday, Forecast
International, Houston Chronicle, Institute for Astronomy, Internetweek.com,
ILS, ITAR TASS, Jonathan's Space Report, Lockheed Martin, NASA, New York
Times, The Observer, Orbital Science Corporation, PanAmSat, Pentagon,
Planetary Society, Reuters, Russian Space Agency, Satnews.com, Space.com,
Spacedaily.com, Spaceflightnow.com, Spacetoday.net, Space News, Thuraya
Satellite Communication, University of Arizona, UPI, USA Today, USAF,
Washington Post]

________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4479
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: actualités CNES Washington   Mar 26 Jan 2010 - 17:17

26.01.2010:

> 1 : POLITIQUE SPATIALE

* Un nouveau rapport renverse la vapeur

> 2 : SCIENCES

* Kepler commence sa récolte d'exoplanètes

> 3 : INDUSTRIE

* Le développement des systèmes orbitaux commerciaux progresse

> 4 : TOURISME SPATIAL

* La Floride a son port pour le tourisme spatial

> 5 : EXPLORATION

* Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) sort du comma

> 6 : EN BREF

> 7 : MISE À JOUR



> 1 : POLITIQUE SPATIALE
Un nouveau rapport renverse la vapeur

Alors que, suite au rapport de la commission de réévaluation des vols
habités paru en octobre dernier, les rumeurs semblaient admettre l'arrêt du
développement du lanceur Ares 1 par la NASA, un panel d'expert recommande le
contraire. Ce groupe indépendant nommé Aerospace Safety Advisory Panel
(ASAP) est chargé de fournir à la NASA et au Congrès américain un rapport
annuel sur la sécurité des vols spatiaux.

La dernière édition en date, parue le 15 janvier, soutient la poursuite du
développement d'Ares 1, lanceur léger destiné à envoyer la capsule Orion en
orbite basse ou plus loin. Selon ces experts, aucun véhicule opéré par des
entreprises privées (comme ULA, Orbital ou SpaceX) ne peut atteindre un
niveau de sécurité tel que le véhicule développé par la NASA.

Le rapport recommande en outre de ne pas étendre la durée de vie de la
navette comme le préconise le Sénateur d'Alabama, le républicain Richard
Shelby.

La "fédération du vol spatial commercial" (Commercial Spaceflight
Federation) a rapidement répondu à la commission ASAP par communiqué de
presse que les standards pour le vols habités n'avaient pas encore été
définis par la NASA, que les véhicules commerciaux allaient accumuler de
nombreux vols avant d'emporter des passagers, et que les véhicules
commerciaux, qui se cantonneront dans un premier temps à l'orbite basse,
n'auront pas le même objectif qu'Ares 1.

Alors que la décision du Président Obama sur l'avenir de l'exploration
spatiale se fait toujours attendre, les esprits s'échauffent et les rumeurs
vont bon train. Aux dernières nouvelles, la Maison Blanche favoriserait
l'offre privée au détriment d'Ares 1, et préférerait des destinations plus
accessibles - survol de la Lune ou de Mars sans se poser, atterrissage sur
un astéroïde, orbite autour d'un point de Lagrange - à l'atterrissage
d'hommes sur la Lune ou sur Mars.

Sources :
SpaceToday.net, 19/01/2010, "NASA safety panel endorses Ares 1"
http://www.spacetoday.net/Summary/4838

SpacePolicyOnline.com, 17/01/2010, "NASA Safety Panel Lays Out Concerns
About Human Spaceflight Program"
http://www.spacepolicyonline.com/pages/index.php?option=com_content&view=art
icle&id=651:nasa-safety-panel-lays-out-concerns-about-human-spaceflight-prog
ram&catid=67:news&Itemid=27

SpaceRef.com, 21/01/2010, "Commercial Spaceflight Federation Responds to the
Aerospace Safety Advisory Panel's 2009 Annual Report"
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=30060


> 2 : SCIENCES
Kepler commence sa récolte d'exoplanètes

Le satellite Kepler avait été lancé en Mars dernier par la NASA avec comme
but ultime de débusquer des planètes semblables à la Terre. Même si nous
n'en sommes pas encore là, les résultats sont promettant : les six premières
semaines d'observation ont révélé cinq exoplanètes jusqu'alors inconnues.

Ces cinq nouvelles planètes sont toutes plus grosses que la Terre, plus
chaudes, et ont une orbite beaucoup plus resserrée autour de leur étoile.
Elles présentent en plus d'étranges singularités : l'une d'entre elles est
moins dense que du polystyrène, et deux autres sont plus chaudes que
l'étoile autour desquelles elles gravitent.

Pour accomplir sa mission, Kepler scrute en permanence pas moins de 150 000
étoiles, en mesurant la baisse d'intensité lumineuse provoquée par le
passage des planètes devant leur étoile. Après analyse des données, les
scientifiques peuvent estimer la densité et la température de celles-ci.

Kepler est le meilleur atout des Américains pour parvenir à détecter la
première planète semblable à la Terre, contenant de l'eau liquide, et
pouvant accueillir la vie telle qu'on la connaît. Le temps est compté car
les Européens équipés de leur satellite COROT lancé en 2006 sont très forts
pour la course aux exoplanètes.

Sources :
SpaceToday.net, 05/01/2010, "Kepler discovers its first five exoplanets"
http://www.spacetoday.net/Summary/4827

The Washington Post, 05/01/2010, "Kepler telescope discovers five new
planets, all bigger than Earth"
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/01/04/AR2010010401
366.html?hpid=moreheadlines


>3 : INDUSTRIE

Le développement des systèmes orbitaux commerciaux progresse

Pendant que le sort de la NASA en entre les mains de la Maison Blanche qui
doit proposer sa vision de l'exploration spatiale, le secteur privé continue
ses efforts pour s'approprier ce domaine. Dans le cadre du programme COTS
(Commercial Orbital Transportation Service) de la NASA, la compagnie SpaceX
s'est vu attribuer une somme de 5 millions de dollars suite à la réalisation
de la seizième étape du programme, qui en comporte en tout vingt-deux.

En décembre dernier, SpaceX a en effet effectué avec succès l'allumage du
moteur de la capsule cargo Dragon, qui devrait s'arrimer à la Station
Spatiale Internationale (ISS) pour la première fois dans le courant de
l'année prochaine. L'entreprise a aussi finalisé début janvier les tests du
deuxième et dernier étage du lanceur associé Falcon 9. Un premier vol de
démonstration devrait donc être envisageable entre fin février et avril.

Le principal concurrent de SpaceX, Orbital, suit l'agenda de la firme
californienne avec quelques mois de retards. La treizième et dernière étape
en date, franchie en septembre dernier, représentait 10 millions de dollars
pour une évaluation de la sécurité du lanceur Taurus 2 et de la capsule
Cygnus.

Sources :
PopularMechanics.com, 06/01/2010, "Private Space on Pace to Run NASA's Space
Supply"
http://www.popularmechanics.com/science/air_space/4341617.html

Space News, 25/01/2010, "SpaceX Earns $5 Million by Completing COTS
Cargo-loading Demo"
http://latimesblogs.latimes.com/greenspace/2009/12/solar-power-in-space.html

SatelliteToday.com, 4/12/2009, "SpaceX Completes Falcon 9 Upper Stage Static
Test Firing"
http://www.satellitetoday.com/st/headlines/SpaceX-Completes-Falcon-9-Upper-S
tage-Static-Test-Firing_33124.html


> 4 : TOURISME SPATIAL

La Floride a son port pour le tourisme spatial

L'aéroport de Jacksonville en Floride, jusqu'alors utilisé pour le transport
de fret et l'aviation générale, a été promu port spatial. Il ne pourra
cependant être utilisé que pour les véhicules à décollage horizontal, alors
que la quasi-totalité des engins actuels décollent verticalement, à l'image
des fusées classique ou de la navette spatiale bientôt retraitée.

Cependant, les projets de diverses entreprises pionnières dans le tourisme
spatial sont en train de changer la donne : la plus avancée est Virgin
Galactic avec son WhiteKnightTwo dévoilé le mois dernier, qui quittera le
sol à la manière d'un avion en emportant le SpaceShipTwo à 100 kilomètres
d'altitude.

Bien que Virgin Galactic ait déjà réservé un "spatioport" commercial
californien pour ses premiers vols et qu'elle utilisera ensuite celui
qu'elle est en train d'aménager au Nouveau Mexique, les responsables de
l'aviation en Floride on indiqué être en négociation avec plusieurs
utilisateurs potentiels, dont ils n'ont pas voulu dévoiler l'identité.

Alors qu'aucune entreprise privée n'a encore envoyé des touristes dans
l'espace, les Etats-Unis comptent déjà huit spatioports, les différents
états ne voulant pas courir le risque d'être laissés de côté lorsque le
tourisme spatial prendra son envol.

Sources :
NewsSpaceJournal.com, 12/01/2010, "Florida airport gets commercial spaceport
license"
http://www.newspacejournal.com/2010/01/12/cecil-field-gets-spaceport-license
-but-will-anyone-use-it/

Reuters.com, 11/01/2010, "The sky's no longer the limit for Cecil Field
airport in Jacksonville, Florida"
http://www.reuters.com/article/idUSTRE60A5KE20100111


> 5 : EXPLORATION

Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) sort du comma

Le satellite Mars Reconnaissance Orbiter lancé en 2006 par la NASA et ayant
depuis fourni les meilleures images jamais obtenues de la surface martienne
- mis à part celles prises depuis la surface, naturellement - s'était mis en
veille en août dernier après avoir activé l'ordinateur de secours.

Les instruments électroniques à bord du satellite avaient déjà effectué
quelques redémarrages d'urgence au cours des mois précédents, à cause
semble-t-il de perturbations électromagnétiques. Les ingénieurs du Jet
Propulsion Laboratory (JPL) redoutaient alors une panne irrémédiable, mais
le satellite a finalement retrouvé son fonctionnement normal en décembre
dernier, après quelques étapes de précaution.

MRO est à présent pleinement fonctionnel, relayant les informations des
rovers martiens Spirit et Opportunity et fournissant des images du printemps
martien. L'une d'entre elles semblait faire apparaître des arbres
longitudinaux de couleurs foncée. Ceux-ci n'étaient finalement que des raies
de sable noir basaltique auréolés de poussières soulevées par des
glissements de terrain, conséquence du dégel des glaces carboniques à la
surface de la planète rouge. La découverte d'une trace de vie sur Mars n'est
donc pas encore d'actualité.

Sources :
Space.com, 23/12/2009, "Powerful Mars Orbiter Makes a Comeback"
http://www.space.com/businesstechnology/091223-tw-mars-orbiter-resurrection.
html

NYDailyNews.com, 13/01/2010, "NASA probe returns photos of 'trees' on Mars -
actually sand debris and erupting dust clouds"
http://www.nydailynews.com/lifestyle/2010/01/13/2010-01-13_nasa_probe_return
s_photos_of_trees_on_mars__actually_sand_debris_and_erupting_du.html


> 6 : EN BREF

Une équipe du MIT (Massachusetts Institute of Technology) a trouvé une
explication plausible à la couleur plus terne de certains astéroïdes. Leur
passage à proximité de la Terre (à moins d'un quart de la distance
Terre-Lune) provoquerait des secousses dues à la gravité de cette dernière.
La poussière ainsi soulevée recouvrirait la couche en surface habituellement
rougie par les vents solaires.

Une mise à jour du système informatique de la Station Spatiale
Internationale (ISS) permet dorénavant aux astronautes d'avoir un accès
personnel à internet. A cette occasion, un des membres de l'expédition, T.J.
Creamer, a envoyé le premier message sur la plateforme de "microblogging"
Twitter venu de l'espace. Les astronautes devaient jusqu'à présent envoyer
par e-mail leurs messages qui étaient ensuite relayés par les équipes au
sol.


> 7 : MISE À JOUR

Présence à bord de l'ISS en ce moment :

Jeff Williams (Commandant, Etats-Unis), Maxim Suraev (Ingénieur de vol,
Russie), Oleg Kotov (Ingénieur de vol, Russie), T.J. Creamer (Ingénieur de
vol, Etats-Unis), Soichi Noguchi (Ingénieur de vol, Japon)


Lancements effectués depuis début décembre :

06/12/2009 : Lanceur américain Delta IV avec le satellite de communication
WGS 3 - Cap Canaveral - Floride - SUCCES

09/12/2009 : Lanceur chinois Long March 2D avec le satellite Yaogan 7
présenté comme scientifique mais soupçonné d'être un espion pour l'armée -
Jiuquan - Chine - SUCCES

14/12/2009 : lanceur russe Proton avec trois satellites de la constellation
Glonass - Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan - SUCCES

14/12/2009 : lanceur américain Delta 2 avec le satellite d'observation WISE
- Vandenberg Air Force Base - Californie - SUCCES

18/12/2009 : lanceur européen Ariane 5 avec le satellite militaire Helios 2B
- Centre Spatial Guyanais - France - SUCCES

20/12/2009 : lanceur russe Soyouz avec la capsule habitée emportant le
membre de la prochaine expédition de la Station Spatiale Internationale -
Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan - SUCCES

28/12/2009 : lanceur russe Proton le satellite de communication DirectTV 12
- Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan - SUCCES

16/01/2010 : Lanceur chinois Long March 3C avec le troisième satellite de
navigation Beidou - Xichang - Chine - SUCCES

Lancements prévus jusqu'à fin février :

27/01/2010 : lanceur russe Proton avec le satellite de communications
militaire Raduga - Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan

02/02/2010 : lanceur russe Soyouz avec le 36e cargo de ravitaillement
Progress à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS) -
Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan

07/02/2010 : Navette américaine Endeavour pour la mission STS-130 vers l'ISS
- Centre Spatial Kennedy - Floride

09/02/2010 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite d'observation du
soleil SDO (Solar Dynamics Observatory) - Cap Canaveral - Floride

11/02/2010 : Lanceur russe Proton avec le satellite de communication
Intelsat 16 - Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan

Février 2010 : Lanceur russe Rockot avec deux satellites la constellation de
communication Gonets - Cosmodrome de Plesetsk - Russie

Février 2010 : Lanceur russe Proton avec trois satellites la constellation
de navigation Glonass - Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan

25/02/2010 : Lanceur ukrainien Dnepr avec le satellite d'observation
européen CryoSat 2 - Cosmodrome de Baïkonour - Kazakhstan

[Spaceflightnow.com 25/01/2010]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toucan

avatar

Nombre de messages : 349
Age : 73
Localisation : Val de Marne
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: actualités CNES Washington   Mer 27 Jan 2010 - 12:30

Merci pour cette synthèse qui balaye bien l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualités CNES Washington   

Revenir en haut Aller en bas
 
actualités CNES Washington
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités et discussions d'ordre général-
Sauter vers: