Histoire, Actualité, Prospective
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vieux livres astronomiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paolo
2
2


Nombre de messages : 215
Age : 46
Localisation : 49° 6' 26" N 6° 10' 20" E
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 16:21

Ce matin j'ai visité cette belle exposition http://www.brera.inaf.it/hevelius/ de livres rares at anciens d'astronomie de la bibliothèque Braidense de Milan (qui se trouve dans le meme palais de l'observatoire de Brera, celui de Schiaparelli et des "canali" de Mars). C'était une emotion de voir de près une copie de la 2ème edition du "De Revolutionibus" de Copernic, la carte lunaire de Riccioli (la première avec les noms modernes de mers et cratères) et de la premier édition du "Sidereus Nuncius" de Galileo (l'edition venetienne de 1610, et pas l'édition "pirate" hollandaise qui avait des dessins lunaires beaucoup plus mauvais, mais qui sont reproduits beaucoup plus souvent dans les livres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utenti.lycos.it/paoloulivi
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 72
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 17:23

Paolo a écrit:
Ce matin j'ai visité cette belle exposition http://www.brera.inaf.it/hevelius/ de livres rares at anciens d'astronomie de la bibliothèque Braidense de Milan (qui se trouve dans le meme palais de l'observatoire de Brera, celui de Schiaparelli et des "canali" de Mars). C'était une emotion de voir de près une copie de la 2ème edition du "De Revolutionibus" de Copernic, la carte lunaire de Riccioli (la première avec les noms modernes de mers et cratères) et de la premier édition du "Sidereus Nuncius" de Galileo (l'edition venetienne de 1610, et pas l'édition "pirate" hollandaise qui avait des dessins lunaires beaucoup plus mauvais, mais qui sont reproduits beaucoup plus souvent dans les livres)
Super

Nous aurons peut-être la chance que cette expo vienne à Paris ... ?

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paolo
2
2


Nombre de messages : 215
Age : 46
Localisation : 49° 6' 26" N 6° 10' 20" E
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 17:47

Patrick R7 a écrit:
Paolo a écrit:
Ce matin j'ai visité cette belle exposition http://www.brera.inaf.it/hevelius/ de livres rares at anciens d'astronomie de la bibliothèque Braidense de Milan (qui se trouve dans le meme palais de l'observatoire de Brera, celui de Schiaparelli et des "canali" de Mars). C'était une emotion de voir de près une copie de la 2ème edition du "De Revolutionibus" de Copernic, la carte lunaire de Riccioli (la première avec les noms modernes de mers et cratères) et de la premier édition du "Sidereus Nuncius" de Galileo (l'edition venetienne de 1610, et pas l'édition "pirate" hollandaise qui avait des dessins lunaires beaucoup plus mauvais, mais qui sont reproduits beaucoup plus souvent dans les livres)
Super

Nous aurons peut-être la chance que cette expo vienne à Paris ... ?

Je crois que non. Les livres sont de la bibliothèque Braidense et exposés dans la bibiliothèque meme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utenti.lycos.it/paoloulivi
Patrick R7
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 9923
Age : 72
Localisation : Forêt de Marly le roi
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 17:51

Paolo a écrit:
Ce matin j'ai visité cette belle exposition http://www.brera.inaf.it/hevelius/ de livres rares at anciens d'astronomie de la bibliothèque Braidense de Milan (qui se trouve dans le meme palais de l'observatoire de Brera, celui de Schiaparelli et des "canali" de Mars). C'était une emotion de voir de près une copie de la 2ème edition du "De Revolutionibus" de Copernic, la carte lunaire de Riccioli (la première avec les noms modernes de mers et cratères) et de la premier édition du "Sidereus Nuncius" de Galileo (l'edition venetienne de 1610, et pas l'édition "pirate" hollandaise qui avait des dessins lunaires beaucoup plus mauvais, mais qui sont reproduits beaucoup plus souvent dans les livres)
Super
Patrick R7 a écrit:
Nous aurons peut-être la chance que cette expo vienne à Paris ... ?
Paolo a écrit:
Je crois que non. Les livres sont de la bibliothèque Braidense et exposés dans la bibiliothèque meme
Alors, c'est un bon prétexte pour aller à Milan ...
wink

_________________
"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horacio, qu'on ne l'imagine dans les rêves de votre philosophie", Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique M.
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4473
Age : 63
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 18:03

GALILEO GALILE à VENEZIA

Avec ses observations réalisées en un temps record, Galilée marqua le début de l'astronomie moderne. Il construisit en 1609, après avoir entendu parler de la lunette hollandaise, une première lunette capable de grossir 6 fois, puis rapidement une seconde d'un grossissement de 8 ou 9. Les lois de l’optique géométrique n'étaient pas maîtrisées à l'époque et sur plus de 60 lunettes que Galilée construisit, quelques unes seulement furent opérationnelles. Mais qu'importe ! Galilée fit une première démonstration de sa lunette au Sénat de Venise en août 1609. Succès et émerveillement au programme : l'île de Murano, observée depuis la place St Marc, semblait être à 300 m seulement alors qu'elle se trouve en réalité à 2,5 km ! Les militaires trouvèrent à cette invention un intérêt évident. Mais Galilée, lui, préféra pointer son instrument vers le ciel. Il découvrit cette année-là que la Voie lactée qui apparaît à l'œil nu comme une tache diffuse et homogène est en réalité composée d'une myriade d'étoiles, que la surface de la Lune est rugueuse avec des montagnes et des cratères et qu'autour de Jupiter tournent 4 petits astres, aujourd'hui baptisés lunes de Galilée – Io, Europe, Ganymède et Callisto –, 4 satellites parmi les 63 connus aujourd'hui. Ces découvertes et celles qui suivirent, comme les taches solaires ou les phases de Vénus, contribuèrent à la remise en cause des théories sur le monde cautionnées par l'Eglise. Non, ce qui est au-delà de la Lune n'est pas parfait et immuable (le Soleil a des taches, la Lune n'est pas lisse). Non, la Terre n'est pas le centre du monde : par exemple des "lunes" tournent autour de Jupiter ; et les phases de Vénus se comprennent bien mieux suivant la théorie héliocentrique de Copernic (les planètes tournent autour du Soleil et non pas autour de la Terre). La suite, vous la connaissez… Galilée ne vit pas triompher ses convictions de son vivant, mais la science lui donna raison un peu plus tard.

1610: C’est à cette période que Galilée publie ses premiers résultats dans un ouvrage rédigé en latin : Le Messager des étoiles. Il y expose ses observations de la Lune, qui n’est pas une sphère parfaite mais se révèle montagneuse et accidentée. Il y donne également une explication de la "lumière cendrée" qui n’est autre que le clair de Terre reflété par la Lune.

Un texte de Galilée écrit à Venise en 1610 (
"Il y a environ deux mois, une rumeur s'est répandue ici à Venise qu'avait été présentée en Flandre une lunette fabriquée avec un art tel, qu'elle faisait paraître très rapprochés les objets les plus lointains. Cet effet me sembla si merveilleux que j'en fis le sujet de mes réflexions. Cet appareil devait se fonder sur la science de la perspective.

Après plusieurs essais, ne regardant ni au labeur ni à la dépense, j'en suis arrivé à construire un instrument qui agrandit les objets plus de huit fois.
A la profonde stupeur de sa Seigneurie et du sénat de Venise tout entier, je fis la démonstration de ma lunette. De nombreux sénateurs, malgré leur grand âge, ont fait l'ascension du plus haut campanile de Venise.A travers la lunette, ils ont découvert des vaisseaux qui ne sont apparus à l'œil nu que deux heures plus tard. En appliquant un œil contre la lunette et en fermant l' autre, chacun de nous a vu distinctement les coupoles et la façade de l'église Sainte-Justine de Padoue. C'est de la véritable magie, l'église de Padoue est à trente-deux kilomètres de Venise !

Délaissant les choses de la Terre, je me suis porté vers l'exploration du ciel. J'ai été surpris de voir que sur la Lune, la limite entre l'ombre et la lumière est très irrégulière. Le sol lunaire est, comme la surface de la Terre, inégal et accidenté. Contrairement à ce qu'a cru une armée de philosophes, la Lune n'est pas un corps céleste parfait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 18:09

Paolo a écrit:
Ce matin j'ai visité cette belle exposition http://www.brera.inaf.it/hevelius/ de livres rares at anciens d'astronomie de la bibliothèque Braidense de Milan (qui se trouve dans le meme palais de l'observatoire de Brera, celui de Schiaparelli et des "canali" de Mars). C'était une emotion de voir de près une copie de la 2ème edition du "De Revolutionibus" de Copernic, la carte lunaire de Riccioli (la première avec les noms modernes de mers et cratères) et de la premier édition du "Sidereus Nuncius" de Galileo (l'edition venetienne de 1610, et pas l'édition "pirate" hollandaise qui avait des dessins lunaires beaucoup plus mauvais, mais qui sont reproduits beaucoup plus souvent dans les livres)

Magnifique...
C'est déjà émouvant de les voir... que dire de ceux qui ont le privilège rare de les feuilleter !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vieux livres astronomiques   Sam 22 Sep 2007 - 18:13

Merci Dominique...

Et en plus... "Mr Galileo was correct" David Scott geek
Revenir en haut Aller en bas
 
Vieux livres astronomiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Conférences, congrès, expositions, débats publics et musées-
Sauter vers: